2020 Programme Lyon 3, 4 et 5 juillet

Un festival citoyen libre et gratuit
pour se faire du bien

dialogues-humanite-2019Programme de l’édition 2019

 

Les Dialogues en humanité s’articulent autour d’un programme varié. Il offre matière à faire des découvertes, se comprendre et apprendre à mieux vivre ensemble. Il regorge d’incitations à réfléchir et dialoguer sur de nombreuses questions d’actualité et sur des thèmes qui interrogent qui nous sommes et comment les individus et communautés structurent les rapports entre eux et avec la nature. Il permet de découvrir de multiples initiatives prises dans divers pays sur tous les continents pour bâtir un monde plus équitable. Il donne à voir et prendre part à diverses performances artistiques, ainsi qu’à s’immerger dans quelque 150 ateliers gratuits.

Programme 2020 en cours de co élaboration:

De sapiens demens à sapiens sapiens ? Tout est foutu! Quoique…

comment passer de l’anthropocène négatif (où, à partir d’un certain seuil, l’humanité a acquis une capacité de destruction massive), vers un anthropocène positif pour aller vers une qualité d’humanisation?

en se basant sur les formes d’intelligences et de sagesses et sur les porteurs de solutions à toutes les échelles de territoire?

Les Dialogues 2020 sont construits autour de trois grands axes qui constituent autant de «parcours» que l’on peut suivre et croiser à sa guise, ce qui permet de découvrir les diverses facettes d’une thématique.

  • 1
  • 2
  • 3

Chaque parcours se décline en plusieurs thèmes de réflexion et s’enrichit de multiples manifestations (liste non exhaustive, voir jour par jour) :

Parcours 1: Activons notre pouvoir d’agir dans le respect du vivant
Réveiller et élargir notre force citoyenne vers une grande alliance pour le vivant

  •  

Parcours 2: Comment construire notre sécurité affective ? Comment construire notre capacité à encaisser les chocs… dont certains sont déjà là ?

  •  

Parcours 3: Qu’en est-il de nos croyances ?

  •  

Manifestations artistiques

  •  

Tissages de liens entre la Duchère, le Vieux Lyon et le parc de la Tête d’or et les Dialogues dans le monde

  •  

Hommage aux Afrique(s)

 

Des auteurs aux Dialogues

  • Catherine Dolto Les émotions et les sentiments, editon Gallimard Jeunesse
  • Isabelle Delannoy L’économie symbiotique : Régénérer la planète, l’économie et la société, édition Acte Sud
  • Jacques Lecomte Les entreprises humanistes, La bonté humaine, Le Monde va mieux que vous ne le croyez, édition Les Arènes
  • Lun Zhang Adrien Gombeaud Améziane Tiananmen 1989
  • Olivier Frérot Vers une civilisation de la Vie. Entreprendre et coopérer, édition Chronique sociale
  • Patrick Viveret La cause humaine ou la fin d’un monde, édition Les liens qui libèrent et Poche
  • Philippe Lemoine Une révolution sans les Français, Actions citoyennes et transformations à l’âge numérique, éditon de l’Aube  ​​​
     

Parcours 1
Activons notre pouvoir d’agir dans le respect du vivant
Réveiller et élargir notre force citoyenne vers une grande alliance pour le vivant, la paix, les libertés

- Quelles compétences avons nous besoin de développer pour que notre pouvoir d’agir se fonde moins sur nos peurs et plus sur nos émotions positives (pour passer le démultiplicateur de la transition citoyenne et écologique)?

- Qu’est-ce qui nous invite à agir ?

- Comment mieux intégrer les Low Tech pour décarbonner?

- Qui veut Co-construire un Hackathon pour résoudre des problèmes très concrets en un temps réduit? à partir de l’exemple à Saint Ouen de l’atelier d’innovation sociale, frugale, artistique de l’école Strate
- Jeu de rôle: comment trouver des solutions ensemble en ne laissant personne au bord de la route? Dignité de chacun avec les propositions d’ATD Quart Monde, de la Myne? Lien avec Vieux Lyon en humanité. Diversité des groupes qui organisent un QG de crise sous les arbres..

Au-delà des Générations X, Y, Z ou Alpha, Faire place aux jeunes générations

Les marches, projets prioritaires, engagements et démarches des jeunes générations? Professionnalisation éthique des jeunes en break dance: Azdine Benyoucef et la Cie Second Souffle, les étudiants de GACO ART IUT Jean Moulin université de Lyon, les projets des «Cités d’Or», le Festival des Jeunes pousses de la Duchère «D’art et D’air», les danseurs du Centre social du Maris à Schiltigheim, des chefs d’entreprises juniors, les étudiants, les collègiens, lycéens, apprentis, écoliers

Comment faire ensemble avec des raisons d’être différents ?
Projet de l’Archipel de l’écologie et des solidarités par les collectifs Osons les Jours Heureux!

Quels rapports aux médias ?
-les écrans : Serge Tisseron et Michel Desmurget (La Fabrique du crétin digital, 2019), Etienne Machiewicz (BML)
-information et communication: Laurianne Ploix  fondatrice de ToutVaBien journal participatif, local et de solutions; Anne Sophie Novel (documentaire Les médias, le monde et nous + livre https://www.actes-sud.fr/catalogue/societe/les-medias-le-monde-et-nous)

…Dans le respect du vivant

Interrogeons nos modes de production et de consommation qui menacent aujourd’hui la survie de notre espèce

Sommes-nous libres ou esclaves de notre hérédité ? 

Toutes les radicalisation des organisations ne se ressemblent pas:  

- Extinction Rebellion, mouvement mondial de désobéissance civile en lutte contre l’effondrement écologique et le réchauffement climatique «Nous faisons face à une urgence mondiale sans précédent. Les gouvernements ont échoué à nous protéger malgré les solutions connues et préconisées»  La notion de “3,5% de la population” est expliquée dans le Tedx de Erica Chenoweth : The success of nonviolent civil resistance (en anglais) Erica Chenoweth, Ph.D., est professeure en Politiques publiques à la Harward Kennedy School et au Radcliffe Institute for Advanced Studies aux USA. Cette personne ne croyait pas au succès des actions non-violentes. Elle a alors étudié plus de 100 cas de campagnes violentes et non-violentes de 1900 à 2006. Et elle a été époustouflée par les résultats de son étude qui se sont révélés à l’opposé de ses croyances. Non seulement les campagnes non-violentes parviennent à leurs fins deux fois plus souvent que les campagnes violentes, mais de plus leur efficacité s’accroît à mesure que nous nous rapprochons de notre époque actuelle. Elle a constaté qu’il suffit de mobiliser 3,5% de la population d’un État pour réussir une révolution non-violente. Et souvent, il a suffi de bien moins que cela.

- Jai Jagat 2020 La Marche pour la justice et la paix de Dehli à Genève, une fabuleuse épopée de 10 000 km à l’occasion du 150è anniversaire de la naissance de Gandhi

- Notre terre, notre corps, notre esprit avec Célia Xakriaba pour les 3000 participantes de la 1ere Marche des femmes indigène à Brasilia le 13 août 2019

- L’invitation à la beauté: vers des prescriptions poétiques, musicales qui soignent radicalement avec Laure Mayoud

2/ Comment construire notre sécurité affective? personnelle et collective

- L’être humain a besoin de se sentir confirmé affectivement, de se sentir confirmé pour le bon qu’il représente. Ce n’est qu’à ces conditions qu’il peut écouter ce qu’on a à lui dire selon Catherine Dolto

- Savoir se regarder penser et agir, à tout âge de la vie. E. Morin et C. Dolto
Témoignages des jeunes danseurs créatifs de la culture urbaine croisés avec l’imagination fertile des plus agés. La nouvelle maison de retraite de Chaponnay. Henryane en sera la marraine. Elle rêvait de la maison de retraite idéale avec des biquettes, des poules, des arbres…

 

- Seconde invitation à Philippe Lemoine qui préside la Fing (Fondation internet nouvelle génération) : La pensée de la complexité se nourrit de ce renversement de perspectives où la déduction fait place aux démarches inductives et où la lumière ne provient pas d’une position centrale mais du sourire qui se propage d’un visage à un autre.
Le tournant numérique entraîne des transformations simultanées: redéfinition complète de ce que représentent le travail et l’emploi ; réorganisation des chaînes de valeur; nouvelle géopolitique; nouvelles frontières de la ville, des transports, de l’énergie, du logement; nouvelles façons de communiquer, d’échanger; rapport au savoir et à la culture; bouleversement complet du regard de l’humanité sur elle même avec les nouveaux rapports entre hommes, automates, animaux et êtres vivants… 

 

- La santé de demain? Apprenons à prévenir burn-out et dépression, à discerner les maladies mentales  (Vinatier, syndicats, services RH, Fablab) 

Comment construire notre capacité à encaisser les chocs… dont certains sont déjà là ?

- Les enjeux de la résilience, à toutes les échelles de territoires, dans une approche systémique:

Alimentation (production au plus près, permaculture…).Climat. L’eau.L’énergie. Les Finances. Les technologies. La biodiversité (réduire notre prédation sur l’écosystème, révégétaliser). L’architecture, urbanisme. L’énergie (produire du renouvelable au plus près).Les mobilités. L’éducation. Le numérique/les télécommunications. L’éducation (paternité….)

- Ecologie, climat : comment sortir d’un effondrement inéluctable ?

- Vers une médecine intégrative, jusqu’où? Ces plantes qui nous soignent / Pourquoi les plantes nous font elles tant de bien ? Oncologie et partenariat entre Lyon et Shanghaï, quelle complémentarité entre médecine occidentale et asiatique d’aujourd’hui et médecine traditionnelle chinoise ou ayurvédique? Usage des plantes, de l’homéopathie pour les troubles psychologiques (anxyolitiques et antidépresseurs), Quels usages d’Artémisia pour lutter contre le paludisme ou du cannabis thérapeutique?  l’institut national d’hypnose; Corinne Semprun film Un monde plus grand avec Cécile de France

Avec 
Catherine Dolto
Meriem Menant
Marcos Arruda , économiste brésilien
Philippe Lemoine, chef d’entreprise
Serge Tisseron chercheur, psychiatre, psychanaliste
Corinne Ducrey, transition écologique et citoyenne pour Paris 2024. Festival Chemin faisant
Ryadh Sallem, champion paralympique
Fatou Ndoye, ENDA Graf Sahel 
Boris Cyrulnik ?(via Claire Durieux pour faire se rencontrer des mondes qui ne se parlent pas)
Cyril Dion ? préparation du film Animal Extinction Rebellion désobéissance civile non violente + film Tout est possible

3/ Qu’en est-il de nos croyances ?
 

- Vers une recherche d’équilibre : dialogues interconvictionnels et interreligieux du point de vue des citoyens?
Avec
Christian Delorme , Siddhartha et Shoki Ali Said
François Euvé, revue Esprit
Augustin Berque (mésologie)
Philippe Peltier (Lyon2)
Catherine Larrère: Une écologie en première personne pour habiter La Terre. Écologie et littérature
Marc-Williams Debono
Flux d’information sensoriels et stratégies de communication «intelligentes» chez les plantes: une nouvelle perspective mésologique à l’heure de l’anthropocène

- Cessons de faire la guerre à la nature, à la planète et à nous-mêmes» Antonio Gutteres Secrétaire général des Nations Unies

- Risques et forces en plaçant la nature et le vivant au cœur de notre pensée et de nos actes?
une façon de concilier le moi et le collectif ? Un retour du sacré avec quel discernement ?
Quels rôles y tiennent les femmes?  
Connaissances des peuples racines comme les Adivasis en Inde, le festival Vaudou à Porto Novo au Bénin, la culture du Condomblé au Brésil ramené d’Afrique par les esclaves ? 

 

 

Editorial de Patrick Viveret pour 2019

Voici donc notre famille humaine confrontée à des rendez vous critiques où elle peut se perdre mais aussi franchir un saut qualitatif dans la voie d’une qualité supérieure d’humanisation et de conscience planétaire. Ces rendez vous sont à la fois écologiques et societaux; ils doivent relier, sans les opposer, les enjeux des risques de fin d’un monde (dérèglement climatique, extinction de la biodiversité; armes de destruction massives) et les angoisses légitimes de «fin de mois» qui exigent plus de justice sociale et fiscale. Nous avons besoin pour dynamiser ces projets d’une narration positive et créative qui - en intégrant la lucidité sur ces risques majeurs- raconte une histoire positive sur le devenir de notre humanité. Le titre général de cette année «Racontons nous demain» fait écho à cette exigence et vise à la traduire à travers trois «parcours»: outre celui sur les projets-récits, ( parcours 3) nous aborderons l’enjeu des droits qui croisent exigence écologique et sociale et visent à mettre en oeuvre pleinement la Déclaration Universelle des Droits humains ( parcours 1). Enfin nous poserons la question «demain tous nomades, tous migrants ?» (Parcours 2).  A travers cette question provocante il s’agit de prendre conscience que toute l’humanité- y compris des territoires aujourd’hui relativement préservés comme l’Europe -sera concernée par le dérèglement climatique qui, à terme, fera de nous tous des migrants, saisonniers ou structurels, afin de fuir des risques écologiques majeurs et aménager d’autres territoires habitables. Et dans cette perspective seule une conscience tout à la fois planétaire et solidaire est capable d’éviter le chaos

Au plus profond de l’hiver, j’ai appris qu’il y a en moi un Invincible été
Albert Camus

Contacts Lyon Métropole pour les Dialogues en humanité 2019

Geneviève Ancel coordinatrice Dialogues en humanité  gancel@grandlyon.com tél +33(0)4 26 99 38 72 ou +33 6 89 74 46 86