Pour construire le monde qui commence

Table des matières

Faisons grandir le dialogue et la démocratie partout dans le monde !

Comment cultiver l’art du dialogue ?

Comment faire ensemble avec des raisons d’être différents ? Comment faciliter la coopération entre les personnes et les collectifs qui relèvent les défis auxquels l’humanité est confrontée? Comment sortir de la culture de l’affrontement pour cultiver l’art du dialogue? Comment prendre en compte autant nos identités racines que nos identités relations voire nos multiples appartenances?

Quel rôle ont les médias pour le monde d’après ?

Médias, acteurs de quel changement? Quelle responsabilité d’informer et communiquer sur l’anthropocène destructeur Et sur l’anthropocène positif? Quels rôles ont les médias dans le changement de monde? En ces temps particulièrement anxiogènes, le journalisme de solutions a-t-il un avenir? Comment bien s’informer et/ou produire de l’information qualitative à l’heure des réseaux sociaux et des fake news?

Comment s’élargit notre pouvoir d’agir citoyen?

Non seulement les campagnes non-violentes parviennent à leurs fins deux fois plus souvent que les campagnes violentes, mais de plus leur efficacité s’accroît à mesure que nous nous rapprochons de notre époque actuelle. Erica Chenoweth (professeure en Politiques publiques à la Harward Kennedy School et au Radcliffe Institute for Advanced Studies aux USA) a constaté qu’il suffit de mobiliser 3,5% de la population d’un État pour réussir une révolution non-violente.

Le monde d’après : Les jeunes générations sont-elles en première ligne ?

Déterminés, les jeunes choisissent aujourd’hui des moyens d’action qui leur sont propres. Ils leur importe de se faire entendre et d’élaborer une autre façon d’être au monde. Dans de nombreux pays, dans divers domaines, des jeunes réfléchissent, s’opposent, proposent, agissent. Les formes d’engagement des jeunes sont-elles différentes de celles des aînés? Comment créer des liens entre les générations et les inciter à coopérer afin de construire ensemble un avenir plus satisfaisant

Comment construire notre sécurité affective?

« L’être humain a besoin de se sentir confirmé affectivement, de se sentir confirmé pour le bon qu’il représente. Ce n’est qu’à ces conditions qu’il peut écouter ce qu’on a à lui dire » selon Catherine Dolto . Comment faire un bon usage de la période de bouleversements que nous vivons ? Comment construire notre capacité à encaisser les chocs… dont certains sont déjà là ? Comment construire notre sécurité affective ? de l’individu à la famille humaine?

Comment manger local en pensant global ?

Pour produire localement une alimentation saine et accessible à tous: quels territoires et partenaires mobiliser en proximité des villes?

 Interrogeons nos modes de production et de consommation qui menacent aujourd’hui la survie de notre espèce à toutes les échelles de territoires, dans une approche systémique

Tentons une mise en perspective avec une approche systémique: Climat. Eau.Santé, Dignité, Finances. Économie circulaire et symbiotique. Biodiversité (réduire notre prédation sur l’écosystème, développer la végétalisation). Architecture. Urbanisme. Énergie (produire du renouvelable au plus près). Mobilités. Éducation. Numérique …

Ecologie, climat - quel dialogue instaurer pour éviter les catastrophes ?

 

Comment consolider le monde d’après ? L’invitation à la beauté !

vers des prescriptions poétiques, musicales qui soignent radicalement

Comment cultiver la Conscience planétaire et faire grandir la conscience citoyenne ?

Quels espoir? Quelle action dans l’anthropocène? Contributions des participants aux Dialogues en humanité à Bangalore, Porto-Novo et Rabat. Pour renforcer notre conscience planétaire, une grande alliance est à rechercher.
Qu’en est-il de nos perceptions et de nos croyances? Comment chaque tradition spirituelle s’interroge-t-elle? Quel est notre rôle de citoyens pour construire des dialogues inter-convictionnels?

Qu’est-ce que les peuples racines ont à nous dire pour penser le monde d’après ?

Comment repenser la complémentarité entre notre terre, notre corps, notre esprit ? Retrouver la beauté du monde pour guérir ?

Comment faire dialoguer masculin et féminin pour dépasser les stéréotypes ?

Comment penser de nouveaux rapports de genre qui tirent le meilleur du féminin et du masculin? Quelles solutions concrètes pour intégrer le féminin dans les instances dirigeantes? Comment imaginer une complémentarité harmonieuse entre les qualités masculines et féminines pour un leadership repensé?

Pouvons-nous dépasser le cercle des amis en imaginant une « politique de l’amitié » ?

Comment prendre appui sur ce que nous percevons très positivement en nous, dans nos réseaux de profonde amitié, généreuse et fondée sur la confiance (quasi inconditionnelle!) ?
Comment faire avec les conflits d’intérêts de réseaux d’amitiés lorsque le pouvoir, la suspicion ou l’argent s’en mêlent et que la frontière est floue sur les intentions (exemple des chefs de clans, d’entreprises, d’universités, d’associations ou des politiques plus ou moins corrompus qui sont convaincus de contribuer avec leurs réseaux d’amis au bien commun alors qu’ils servent des intérêts douteux par exemple) ?

Économies transformatrices : Quelle transition pour une économie plus humaine et respectueuse de la planète ?

 

Quels sont les droits fondamentaux dans le monde d’après ?

Droit à l’espoir? Droit à la dignité? Droit à l’oubli?

Est-ce qu’il est possible de sanctionner en préservant l’avenir?

Les Communs c’est bon pour la santé ?

L’air que l’on respire, l’eau que l’on boit: autant d’éléments communs de la vie pour tous et non privatisables. Les Communs sont-ils une solution pour lutter contre un effondrement systémique ? Comment traduire en termes de mode de vie la notion des Communs ainsi que son rapport à la production alimentaire et aux partage équitable des ressources et de la connaissance?

Dites à l’avenir que nous arrivons!

 

Prenons soin de chaque humain

 

Ouvrons de nouveaux horizons