2020 Programme Lyon 3, 4, 5 juillet

Editorial: pour construire le monde qui commence,

Faisons grandir les dialogues partout dans le monde!

La période singulière que nous abordons est souvent présentée comme un inquiétant mélange de crise sanitaire, économique, sociale et d’urgence climatique. C’est pourquoi l’équipe des Dialogues en humanité comme ses partenaires locaux et internationaux, veulent réaffirmer l’importance fondamentale du dialogue face à la violence, de redire le besoin de débat démocratique face à des pouvoirs autoritaires ou sourds qui cherchent à prendre le dessus. Prendre soin les uns des autres, échanger, apprendre, partager, s’avère plus que jamais nécessaire dans le monde qui commence.
Mais, dans les circonstances actuelles, le rassemblement habituel de milliers de personnes sous les arbres du Parc de la tête d’or à Lyon ne peut évidement pas se tenir. Alors le rendez-vous se transforme en une vaste expérience en ligne!
Bien sûr, nous aimons nous voir, nous parler directement, prendre le temps de nous laisser inspirer par la magie des lieux, profiter des grandes tablées sous les arbres…
Mais cette nouvelle expérience ouvre malgré tout de belles perspectives. L’ouverture sur le monde, dans l’ADN des Dialogues depuis leur création, se trouve ainsi renforcée. Qu’on se trouve dans le vieux Lyon, à Salvador de Bahia, Montréal, Dakar ou Cotonou, dans l’Himalaya ou sur son balcon parisien, tout le monde peut se connecter pour dialoguer!
Alors comment réveiller et élargir notre pouvoir d’agir et notre force citoyenne ? Comment créer des solidarités sans laisser personne sur le bord de la route ? Les intelligences interconnectées et les sagesses du monde conjuguées peuvent-elles nous permettre de grandir en humanité, de réussir l’Anthropocène, cette nouvelle ère de l’aventure humaine ?
Le défi ? Changer radicalement de posture, à l’image des pilotes de chasse devenus astronautes. Eux qui avaient une posture de guerre, de domination en surplomb, changent de regard en découvrant notre planète terre depuis l’espace et parlent alors d’émerveillement, du sentiment de fragilité et de responsabilité à l’égard de l’ensemble de l’humanité et du Vivant!
Faisons le pari qu’en apprenant à prendre soin de nous mêmes, de nos compagnons de route en humanité et de nos autres compagnons de vie, nous serons prêts à devenir pour de bon des homo sapiens-sapiens.
Cela vous fait bien envie, mais vous ne savez pas par où prendre les questions?
Le plus simple, c’est d’abord de se relier à celles et ceux qui sont déjà porteurs de cette belle énergie, qui œuvrent déjà pour l’amélioration du monde. Dans la multitude d’activités proposées pendant ces trois journées, il y a certainement de quoi se donner de la force pour repartir œuvrer de son côté!

Les agoras, un incontournable des Dialogues,
sont des moments d’échanges ouverts à tous

Comment réussir à faire appliquer les Droits fondamentaux? Droit à l’espoir ? droit à la dignité ?

Vendredi 3 juillet, 15h-16h30

Comment faire dialoguer masculin et féminin pour dépasser les stéréotypes ?

Comment penser de nouveaux rapports de genre qui tirent le meilleur du féminin et du masculin? Quelles solutions concrètes pour intégrer le féminin dans les instances dirigeantes? Comment imaginer une complémentarité harmonieuse entre les qualités masculines et féminines pour un leadership repensé? Vendredi 3 juillet, 15h-16h30

Économies transformatrices

Quelle transition pour une économie plus humaine et respectueuse de la planète ? Vendredi 3 juillet, 15h-16h30

What do the First Nations (indigenous people) have to offer us for a sustainable planet ? Qu’est-ce que les peuples racines ont à nous dire pour penser le monde d’après ?

Comment repenser la complémentarité entre notre terre, notre corps, notre esprit ? Retrouver la beauté du monde pour guérir. Vendredi 3 juillet, 15h-16h30

Sécurité affective. A la recherche d’une théorie de l’humanisation

Quel est ce fil de la vie prénatale à la mort qui est en continu? Quels sont les besoins affectifs dont on a besoin bébé et plus tard? et comment ne pas détruire la sécurité affective dans le grand âge?
L’être humain est un des mammifères et habitants de la terre qui a la particularité (par le langage, l’imaginaire et le symbolique) d’avoir la capacité de penser sa mort. Vendredi 3 juillet, 15h-16h30

Les jeunes générations en premières lignes

Déterminés, les jeunes choisissent aujourd’hui des moyens d’action qui leur sont propres. Il leur importe de se faire entendre et d’élaborer une autre façon d’être au monde. Comment, dans de nombreux pays, dans divers domaines, des jeunes réfléchissent, s’opposent, proposent, agissent? Les formes d’engagement des jeunes sont-elles différentes de celles des aînés? Samedi 4 juillet, 15h-16h30

Comment les médias peuvent-ils devenir acteurs du changement ?

Quels rôles ont les médias dans le changement de paradigme de notre monde ? En ces temps particulièrement anxiogènes, le journalisme de solutions a-t-il un avenir ? Comment bien s’informer et/ou produire de l’information qualitative à l’heure des réseaux sociaux et des fake news. Samedi 4 juillet, 15h-16h30

Comment réussir l’anthropocène ?

Le terme d’Anthropocène est désormais utilisé par un nombre croissant de spécialistes mais aussi de militants du Climat pour caractériser une nouvelle ère géologique marquée par la capacité de l’humanité d’intervenir directement sur des écosystèmes vitaux : dérèglement du climat ou atteintes à la biodiversité en particulier. Mais ce terme n’est dès lors utilisé que pour dénoncer les aspects destructeurs du comportement humain. A quelles conditions cette capacité acquise par l’humanité pourrait être mise au service de la vie ? Samedi 4 juillet, 15h-16h30

Comment s’élargit notre pouvoir d’agir citoyen ?

Dans nos modèles démocratiques et face à une urgence mondiale sans précédent, les citoyens s’engagent collectivement pour faire bouger les lignes. Les modes d’action varient de la pétition en ligne, aux grandes marches (pour la Paix, le climat…) jusqu’à à la désobéissance civile. Erica Chenoweth (professeure en Politiques publiques à la Harward Kennedy School aux USA) a constaté qu’il suffit de mobiliser 3,5% de la population d’un État pour réussir une révolution non-violente. Samedi 4 juillet, 15h-16h30

Les communs c’est bon pour la santé !

Les Communs seraient-ils une solution pour lutter contre cet effondrement systémique qui met en danger l’espèce humaine? Des thèmes tels que la production alimentaire, le partage équitable des ressources, de la santé, la connaissance et le vivre ensemble seront abordés, en proposant des solutions et expérimentations concrètes. Samedi 4 juillet, 15h-16h30

Autonomie et solidarité alimentaires : du local au global ?

Pour produire localement une alimentation saine et accessible à tous: quels territoires et partenaires mobiliser? Interrogeons nos modes de production et de consommation qui menacent aujourd’hui la survie de notre espèce à toutes les échelles de territoires, dans une approche systémique. Dimanche 5 juillet, 15h-16h30

Quand le beau soigne les liens…

Et si la beauté, sous toutes ses formes, pouvait soigner? Et si la beauté pouvait même avoir une fonction préventive en matière de santé? En biologie cellulaire, en neurologie, en psychologie, en sociologie, épistémologie, épi-génétique… L’invitation à la beauté c’est promouvoir le soin grâce à des prescriptions poétiques, musicales, artistiques… c’est soigner par l’empathie, c’est admirer et écouter pour aller mieux. Dimanche 5 juillet, 15h-16h30

Comment cultiver la conscience planétaire et faire grandir la conscience citoyenne

Pour renforcer notre conscience planétaire, qu’en est-il de nos perceptions, de nos croyances ? Comment chaque tradition spirituelle s’interroge-t-elle? Pour bien vivre ensemble, comment faire un bon usage des sciences, des traditions spirituelles. Quel est notre rôle de citoyens pour construire des dialogues inter-convictionnels?Ouvrons de nouveaux horizons! Dimanche 5 juillet, 15h-16h30

La surveillance pour reconnaissance faciale, que nous dit le visage de nos relations ?

Elle avance à bas bruit dans l’espace public. Dans le même temps, on se trouve de plus en plus confrontés à un pouvoir sans visage, à l’absence d’interlocuteurs identifiables dans de nombreux rapports sociaux et économique Entre contrôle des visages d’un côté et absence de visage de l’autre, des questions éthiques se posent: qu’est-ce qu’un visage dit de la personne qui le porte? Qu’est-ce qu’il engage dans la relation à l’autre?

Les témoignages de vie croisés,
des temps de partage d’expériences et de vécus entre tous les participants.

Jai Jagat 2020 La Marche pour la justice et la paix de Delhi à Genève

une fabuleuse épopée de 10 000 km à l’occasion du 150è anniversaire de la naissance de Gandhi. Vendredi le 3 juillet, 11h-12h

Comment construire notre sécurité affective ? individuelle et collective

Comment faire un bon usage de la période de bouleversements que nous vivons? Comment construire notre sécurité affective ? De l’individu à la famille humaine? Vendredi 3 juillet, 11h-12h

Les routes interculturelles du dialogue

Tout au long de l’épopée humaine, les peuples ont échangé expériences culturelles, savoirs, valeurs et biens par l’intermédiaire de l’art, du commerce et des migrations. Route de la Soie, Route de la mémoire de l’esclavage avec Doudou Diene. Vendredi 3 juillet, 11h-12h

The Conservation Revolution

Radical ideas for saving nature beyond the Anthropocene. This book by Dr. Bram Buscher searches for solutions beyond what has been tried so far and beyond our imaginations within the anthropocene. How can we move forward, with a more radical idea of conservation? How can biodiversity be placed within its broader political, economic and social contexts? Dialogue with professors who work on these subjects on a global level. Friday July 3, 11AM-12PM

Comment notre rapport à la nature a-t-il changé après le confinement ?

Pendant la pandémie, le besoin de nature s’est souvent révélé aux urbains confinés, alors qu’il était souvent impossible de fréquenté les espaces verts. Cela pose des questions sur la relation à la nature depuis le logement, sur la perception de la nature au quotidien, sur la redécouverte d’autres vertu de la nature en ville (silence, présence animale, effet sur la santé et le bien-être…). La ville de demain peut-elle mieux intégrer le vivant et réconcilier ville et nature. Vendredi le 3 juillet, 11h-12h

Savoir se regarder penser et agir, à tout âge de la vie

E. Morin et C. Dolto
Dialogue intergénérationnel et témoignages des jeunes danseurs créatifs de la culture urbaine croisés avec l’imagination fertile des plus âgés.
La nouvelle maison de retraite de Chaponnay. Henryane en sera la marraine. Elle rêvait de la maison de retraite idéale avec des biquettes, des poules, des arbres… Témoignages de personnes accueillies et accueillantes, qui ont une longue expérience de l’hospitalité au quotidien. Samedi le 4 juillet, 11h-12h

Sharing the Power of Transformative Justice

with Young Human Rights Advocates from war-torn countries
In this session, the audience will be moved by the poignant testimonies and artistic expressions of young human rights advocates (from Syria, Peru, Kenya, Sri Lanka, Lebanon, Egypt, Iran, Kirghizstan …). Saturday 4th July, 11AM-12PM (11h-12h)

Les rôles essentiels des écoles pionners

Comment préparer les enfants au monde qui vient ? Quels nouveaux rôles pour les «enseignants»?
Quels liens tisser entre écoles ? Comment pallier aux manques du numérique et à l’exclusion ?
Pourquoi et comment impliquer les parents ? quelles sont les émergences en cours qui méritent toute notre attention et notre soutien ? Samedi le 4 juillet, 11h-12h30

Quelle politique de l’amitié ? Jusqu’où ? Pourquoi faire ?

Construction d’un accord/désaccord facilitée par Irène Koukoui du Bénin, Débora Nunes
- sur ce que nous percevons très positivement en nous, dans nos réseaux de profonde amitié, généreuse et fondée sur la confiance (quasi inconditionnelle?)
- en parallèle avec ceux qui dénoncent les conflits d’intérêts de réseaux d’amitiés lorsque le pouvoir, la suspicion ou l’argent s’en mêlent et que la frontière est floue sur les intentions (ainsi des chefs de clans, d’entreprises, d’universités, d’associations ou des politiques plus ou moins corrompus qui sont convaincus de contribuer avec leurs réseaux d’amis au bien commun alors qu’ils servent des intérêts douteux par exemple.

L’Europe post-Covid - Vers une reconstruction écologique et solidaire ?

L’Europe est à la croisée des chemins. A l’occasion de l’édition 2020 de Dialogues en humanité, Agir Pour Le Climat rassemble différents acteurs de la transition et les invite à partager leurs témoignages et échanger leurs propositions pour reconstruire l’Europe post-Covid. parmi les invités, des députés européens dont Pïerre Larrouturou. dimanche 5 juillet, 11h-12h

Confkids : Anthropo… quoi ?

L’Anthropocène expliqué aux enfants. Témoignages et jeux avec les enfants de 8-10 ans. Dimanche 5 juillet, 11h-12h

Voyage narratif et visuel en analogie ultra-marathonienne : des corps à corps aux coeurs à coeurs

avec le conteur et ultra-marathonien Malek Boukerchi. Dimanche 5 juillet, 11h-12h

The Home for Humanity Story

Healing and Empowering to Co-Create a Regenerative Future.
In this transformance or transformative presentation combining testimonies, experiences, poems and stories from around the world, you will discover the captivating story of Home for Humanity. This session will engage the audience in deep dialogue to explore together how each of our homes has the potential to be a launchpad for societal transformation and engaged citizenship, which is essential in these times of crisis and confinement. Sunday 5 July, 11am-12pm

Ecologie, climat: faisons grandir le dialogue et la démocratie

Avec Jacques Lecomte ses Chroniques optiréalistes et son livre sur La bonté humaine et celui à paraître Il est encore possible de sauver la planète; Jean Jouzel parmi ses livres Climats passés, Climats futurs; Pablo Servigne, Raphaël Stevens, Gauthier Chapelle co-auteurs de L’entraide, l’autre loi de la jungle, Dominique Picard pour le Labo de l’Economie Sociale et Solidaire, Agnès Sinaï de l’Institut Momentum, Isabelle Delannoy auteure de L’économie symbiotique et de Home; Patrick Viveret auteur de La cause humaine, Gael Giraud, Alain Grandjean, Dominique Bourg. temps coanimé par Geneviève Ancel et Philippe Piau. Samedi le 4 juillet 

Les temps de coopération-action des espaces d’échanges dans la continuité des agoras. Ils s’inscrivent dans une démarche résolument pratique

Quelle accessibilité des plus éloignés au numérique ?

Le tournant numérique entraîne des transformations simultanées: redéfinition complète de ce que représentent le travail et l’emploi ; réorganisation des chaînes de valeur; nouvelle géopolitique; nouvelles frontières de la ville, des transports, de l’énergie, du logement; nouvelles façons de communiquer, d’échanger; rapport au savoir et à la culture; bouleversement complet du regard de l’humanité sur elle même avec les nouveaux rapports entre hommes, automates, animaux et êtres vivants…vendredi le 3 juillet, 17h-18h30

Comment les Dialogues panafricains, indiens, brésiliens, européens s’inspirent et nourrissent le monde ?

Convergences de réseaux citoyens. Créativité, éducation, santé, écologie. Les pays africains, indiens, latinoaméricains: territoires de disruption ? Vendredi 3 juillet, 17h-18h30

Voyage découverte en Frugalité heureuse et créative

Rencontre avec des femmes bâtisseuses au Sahel, en Tanzanie, au Bangladesh et en France. Qu’est-ce que le mouvement pour la frugalité heureuse et créative? Qu’est-ce que l’architecture de terre et quelles sont ses différentes techniques ? Vendredi 3 juillet, 17h-18h30

Le convivialisme un art de vivre en commun

La première menace qui nous domine aujourd’hui c’est la rengaine « il n’y a pas d’autre solution que le libéralisme ». La deuxième, c’est l’hubris qui est le mot employé par les Grecs pour désigner ceux qui n’ont plus le sens des limites, qui se croient au-dessus de toute règle, de toute loi humaine, qui ont des aspirations et des désirs de toute puissance. Le problème est donc de savoir comment réguler cette aspiration à la toute-puissance. La réponse : une société convivialiste ! Une société qui saurait faire face au dérèglement climatique, c’est la priorité numéro un (le coronavirus est un effet du dérèglement climatique). Une société qui saurait lutter contre l’explosion ahurissante des inégalités. A partir du second Manifeste des convivialistes. Intégré dans le temps de l’agora sur Réussir l’anthropocène le samedi à 15h

Nouveaux défis dans la transition, nouvelles voies professionnelles 

L’urgence écologique et la prise de conscience croissante des citoyens interroge aujourd’hui fortement les choix de vie professionnelle. Non seulement des dissonances apparaissent entre univers professionnel et convictions écologiques, mais les personnes qui aspirent à mettre leurs compétences au service de la transition écologique et solidaire sont de plus en plus nombreuses ; une réalité qui déborde la seule question de la quête de sens au travail. Samedi le 4 juillet, 17h-18h30

The Home for Humanity Journey of Transformative Education for Worldmaking

Powerful Personal Accounts of Young Agents of Transformation engaged in Co-Creating a World that’s a Home for Humanity
Transformative Stories and Interactive Dialogue. Saturday 4th July, 5pm-6:30pm

Vers une médecine intégrative, jusqu’où ?

Qu’est-ce qui rend malade et qu’est-ce qui soigne ? Répondre à ces questions peut permettre de considérer l’être humain dans sa complexité et non pas de façon morcelée comme il advient souvent, et de réconcilier les approches médicales développées au cours du temps et sous diverses latitudes en une seule médecine qui ne se prive de rien tout en étant construite sur le discernement. Que nous enseignent les pratiques et découvertes des plus modernes aux plus anciennes? Samedi 4 juillet, 17h-18h30

De l’archipel local à l’archipel mondial ?

l’archipel selon Edouard Glissant, comme outil de fonctionnement dans le monde qui commence, vers de nouvelle formes de gouvernance et de mise en lien des réseaux citoyens? Dimanche le 5 juillet, 17h-18h30

Les temps artistique

La sphère culturelle et artistique fait preuve d’une grande capacité d’adaptation et de création. L’art est le moyen qui se prête le mieux à faire face à tout type de défi. Et cette année encore, la proposition artistique ne fait pas exception à la règle. Avec un large éventail de manifestations dansantes, musicales, poétiques et théâtrales allant de la culture urbaine, celle de la street, à une sphère plus galante grâce au chant lyrique qui nous reconnecte à la nature, les journées du festival vous entraîneront dans un tourbillon d’émotions. Expositions virtuelles et interactives et des soirées cinéma à vivre en compagnie de vos proches

Les ateliers du sensible et du discernement

Quoi de mieux que d’apprendre tout en s’amusant ? Avec les Ateliers du sensible et du discernement, vous aurez l’occasion de vivre des moments ludiques et pédagogiques où chacun, des plus tendres aux plus exigeants, pourra s’exprimer et apprendre. Vous aurez l’occasion de réfléchir aux grands défis actuels, tels que le réchauffement climatique, les droits fondamentaux ou le commerce des armes dans le monde. Vous pourrez aussi découvrir de nouvelles façons inspirantes d’aborder la vie quotidienne, de l’alimentation aux voyages, dans le respect de l’environnement et de la nature. Tout cela à partir de jeux, quiz, tutoriels et moments de méditation, pour approcher l’âme de notre planète, et ainsi la respecter.

Voyages découvertes d’exemples de frugalité heureuse

- en architecture avec Dominique Gauzin-Muller et les exemples locaux et de par le monde
- en agroécologie avec Dominique Picard du Labo de l’économie sociale et solidaire
- Siddhartha pour la coopérative Pipaltree en Inde
- Débora Nunes et l’école de l’écologie intégrative et la ferme en permaculture au Brésil avec Marcos Arruda et le réseau mondial des écovillages et éco quartiers
- Andréa Caro et les réseaux de monnaies locales et sociales
- Fatou Ndoye avec ENDA Graf Sahel pour l’économie des femmes au Sénégal
- Fernando Rosero pour Cafolis en Equateur où les paysans de la montagne apportent gratuitement leur production aux populations démunies dans les quartiers pauvres de Quito pendant le confinement
- Artisans du changement documentaire de Muriel Barra

Co-construire un Hackathon/marathon créatif avec le projet RESICITY:

Une crise écologique est en cours. De plus en plus de personnes en prennent conscience, mais nous avons un problème : nous faisons face à la difficulté de nous mettre collectivement en mouvement.
Quoi de mieux qu’une crise (fictive !) pour anticiper des solutions ?
Pour éviter de se retrouver dans l’impasse désastreux de se voir imposer des mesures liberticides, des non-sens écologiques et des régressions sociales ?
RESICITY est un jeu de rôle ouvert à tous. Habitants et étudiants sont invités à imaginer des solutions frugales et étonnantes pour réparer ou préparer leur ville, suite à un ouragan fictif générateur de crises diverses. Quelles seront les idées les plus désirables ou les plus interpellantes ? Venez en débattre à l’issue de cette expérimentation grandeur nature. RESICITY fait le pari d’imaginer le pire, pour nous projeter vers un avenir plus désirable, plus soutenable, et nous engager à passer à l’action.
2/07 - Acte 1 : Écriture des scénarios : par les jeunes de la ville (à partir du Lycée) / 14h-16h
3/07 - Acte 2 : Hackathon Réparer ou Préparer la ville (ouvert aux habitants, étudiants, et aux participants aux dialogues) / 13h20-16h20
4/07 - Acte 3 : Le temps du débat / 14h-17h

 

Des auteurs aux Dialogues en lien via la librairie Raconte-Moi La Terre

  • Anne-Sophie Novel Les médias, le monde et moi, livre et film
  • Antoine Dulin La réinsertion des personnes détenues: l’affaire de tous et toutes Avis du CESE Les éditions des Journaux officiels
  • Ashish Kothari Alternatives Futures: India Unshackled edited by Ashish Kothari and K.J; Joy
  • Bertrand Séné Ecosophia : Roman d’anticipation économique. Books on Demand, 2017
  • Bram Büscher The Conservation Révolution Radical Ideas for Saving Nature Beyond the Anthropocene. Bram Buscher, Robert Fletcher. Verso Books, 2020
  • Catherine Dolto Les émotions et les sentiments, éditons Gallimard Jeunesse et les multiples ouvrages pour les enfants et les adolescents
  • Charlotte Allegret et Mélanie Déjardin Réussir un projet collaboratif Chronique Sociale, 2019
  • Débora Nunes Auroville 2046 Après le fin du monde, disponible en ligne en espagnol, portugias, français et anglais
  • Eric Julien Le chemin des neuf mondes; Kogis, le message des derniers hommes (Albin Michel); Les Indiens Kogis, la mémoire des possibles(Actes Sud)
  • Françoise Keller La Communication NonViolente: Pour des relations sincères et épanouies  InterEditions Poche
  • Georges Dhers Le pouvoir d’agir des citoyens Comment ils créent des liens, des activités, de l’emploi… éditions Chroniques sociales
  • Gilles Vanderpooten Imaginer le monde de demain, le rôle positif des médias éditions Actes Sud parait le 1er juillet 2020
  • Ihsane Bekkaye Kabbaj Le Sexe des Lumières, Périple vers l’estime de soi, édition Broché
  • Isabelle Delannoy L’économie symbiotique : Régénérer la planète, l’économie et la société, éditions Acte Sud
  • Isabelle Rome magistrate Plaidoyer pour le droit à l’espoir De la cour d’assises à la banlieue, le dialogue singulier d’une juge avec les jeunes des quartiers éditions Enrik B.
  • Jacques Lecomte Les entreprises humanistes, La bonté humaine, Le Monde va mieux que vous ne le croyez, éditions Les Arènes
  • Jean Jouzel Climats passés, Climats futurs. éditions du CNRS De vive voix
  • Jean Jouzel Baptiste Denis Climat, Parlons vrai édition EFB essai
  • Joël Clerget sur la petite enfance
  • Lun Zhang Tiananmen 1989
  • Mathieu Baudin Dites à l’avenir que nous arrivons! La (R)évolutions des conspirateurs positifs «L’âge de Pierre ne s’est pas arrêté par manque de pierres; pas plus que l’on a renoncé à la marine à voile parce que le vent était tombé. En réponse à tous ceux qui, pris de vertige devant les mutations en cours, pensent que la fin est proche, ce livre est un cri d’optimisme offensif : la fin d’UN monde n’est pas la fin DU monde».
  • Meriem Menant Emma est moi, la sagesse d’une clown. éditions Bayard
  • Michel Granger et ses multiples ouvrages
  • Muriel Barra documentaires DVD Artisans du changement. Un autre chemin. Lato Sensu Productions et Ushuaia TV
  • Olivier Frérot Vers une civilisation de la Vie. Entreprendre et coopérer, éditions Chronique sociale
  • Patrick Viveret La cause humaine ou la fin d’un monde, éditions Les liens qui libèrent et Poche La grande transition de l’humanité de Sapiens à Deus FYP éditions
  • Philippe Lemoine Une révolution sans les Français, Actions citoyennes et transformations à l’âge numérique, éditons de l’Aube
  • Rachid Benzine Lettres à Nour. Ainsi Parlait ma mère. Nour, pourquoi n’ai je rien vu venir ?
  • Valérie Cabanes Un nouveau droit pour la Terre Pour en finir avec l’écocide. Homo natura Un nouveau droit pour le vivant

 


Contacts Lyon Métropole pour les Dialogues en humanité 2020

Geneviève Ancel gancel [at] grandlyon.com coordinatrice Dialogues en humanité
tél +33(0)4 26 99 38 72 ou +33 6 89 74 46 86
Catherine Bodet cbodet [at] grandlyon.com et pour l’organisation artistique culturelle et scientifique