"Europe de concert"

L’EUROPE DE  CONCERT

Quelques Européens, qui à Berlin, qui à Lyon, Grenoble ou en Savoie, qui à Wroclaw en Pologne, se sont rapprochés depuis 2010 en vue de la commémoration imminente de la Première Guerre Mondiale.

Ils ont imaginé des « voix et chemins » par lesquels un élan d’amitié et de justice pourrait s’élever depuis le souvenir de ces temps d’effroi. Cet élan, ils l’ont appelé « désir de l’humain ». Ils proposent à tout un chacun de se laisser porter par lui et de créer, ensemble, des rencontres tout au long des années 2014 à  2018. Elles constitueront des étapes festives et joyeuses sur un pont sonore de paix : « l’Europe de concert ».

 

« A 14 ans, en 1918,  mon père accompagnait son père au front, pour reconnaître le corps de l’un de ses oncles tué en 1915. Cela l’avait beaucoup impressionné, et il en avait conclu qu’une telle horreur ne devait pas se reproduire, et que la seule façon de parvenir à ce but était d’établir de bonnes relations entre les divers peuples d’Europe. »

Françoise Adam, évoquant son père le Mathématicien Henri Cartan ,1904-2008

« La guerre nous rend tous fous ». A l’opposé du regard belliqueux, il y a une attitude humaine qui fonde l’espoir. C’est elle qu’il faut cultiver. Les Européens ont tendance à oublier le message fondateur de leur Union. L’indifférence face au Prix Nobel décerné à l’Union Européenne en témoigne. Il faut des initiatives porteuses d’espérance. »

Louis Besson, Ancien Ministre, Président de Chambéry Métropole

« Dans notre démarche artistique, chaque voix compte. Ainsi, se produit un aller-retour entre l’art et l’humain. Il ne peut en être autrement. Une ouverture d’esprit est demandée à nous, musiciens. Dans les rencontres humaines et artistiques, nous trouverons des réponses quant à la culture commune européenne et sa capacité de paix. »

Cyrille Colombier, Directeur Artistique et Chef de chœur

« J’ai eu la chance dans ma vie d’approcher des hommes et des femmes violés par la misère. [1] D’eux j’appris que des gens survivent grâce à leur  lutte pour la dignité  - la leur et celle d’autrui.  Cette leçon me fait penser que  forcément, pendant la guerre aussi, l’étincelle du  « désir de l’humain »  a éclaté. Grâce à elle,  pas besoin de se résigner ou de devenir cyniques : au contraire, on peut s’intéresser à ce que font et rêvent les autres Européens. »

Mascha Join-Lambert, Initiatrice du projet

« La fête sera au cœur de notre expédition artistique et citoyenne. Chaque pays a un répertoire culturel important.  Nous voulons trouver ce qui nous unit. La joie de nous découvrir pourra s’épanouir. Ainsi, nous nous approcherons des grandes questions actuelles de l’Europe :  que représente, par exemple,  le « développement durable » pour les habitants de nos divers pays ? »

Cornelia Keller-Kirst, Berlin

« Je demeure persuadé que la guerre devient impossible. La paix se définit par rapport à l’imagination et non par rapport à la guerre. Ce projet associant des personnes de toute condition, donnera des idées aux hommes politiques qui manquent d’imagination. »

Richard Pétris, Fondateur et membre du Bureau de l’Ecole de la Paix, Grenoble

« Voilà cent ans que la Grande Guerre ébranla le monde. En se souvenant, le monde prend rendez-vous avec lui-même. Pour ma part, je souhaiterais que ce rendez-vous nous rapproche particulièrement  des femmes et des hommes dans les pays du Sud-Est  et  Est  européen. En chantant et en partageant le chant, nous construirons des ponts et  bâtirons des écoles de paix, loin des grandes avenues, des grands rassemblements, des grandes capitales. Par le chant, sans détours, les cœurs parleront aux cœurs. Voilà qui a de l’ambition. J’en serai, volontiers. »

Dr.Henning Scherf, Ancien Président du Sénat de la Freie Hansestadt et Ancien Maire de Brême, Président de l’Association Allemande de Chorales

« Pour se libérer des logiques de violence et de guerre, les inverser, il faut vivre des expériences alternatives dans le tissu de vie. C’est là qu’il faut jeter les bases d’une politique de l’amitié. »

Patrick Viveret, Philosophe, Dialogues en Humanité


[1] Au sein du Mouvement International ATD Quart-Monde