2018 Programme Lyon 6, 7 et 8 juillet

2018-Programme-Dialogues-en-humanité-Lyon.pdf

Chaque jour qui passe nous apporte un peu plus l’impression que le monde court à sa perte, que les êtres humains sont surtout capables d’égoïsme entre eux, d’aveuglement face aux dangers qui les menacent, de politiques aux antipodes de celles qui permettraient d’espérer un monde plus solidaire et écologiquement viable.
Il y a bien évidement une part de réalité à cela.
Toutes celles et ceux qui vivent la guerre, l’exil forcé ou la faim dans le monde le savent bien.
Et face à cela, nous pourrions facilement céder au pessimisme, à l’impuissance face à la complexité des problèmes à résoudre. Nous pourrions juste avoir envie de nous mettre dans un petit coin abrité pour laisser passer l’orage au dessus de nos têtes…
Ce pessimisme nous fait croire que nous ne pouvons rien aux malheurs de notre propre monde, que tout va trop vite autour de nous pour espérer rattraper nos propres erreurs, pour empêcher ceux qui nous entraînent vers la guerre de le faire.dialogues-humanite-2018

Et s’il était trop tard pour être pessimiste ?

De nombreuses actions sont urgentes et vitales pour nous tous sur cette planète, pour chacun d’entre nous comme pour l’ensemble de l’humanité. Alors il est trop tard pour se laisser contaminer par un pessimisme décourageant et démobilisant.
Pourquoi les habitants de la terre devraient se sentir impuissant à corriger les erreurs commises et à envisager un bel avenir commun ?

La résistance, aujourd’hui, c’est l’optimisme !

Forgeons nous un bel optimisme, conscient des réalités douloureuses, dramatiques du monde, mais qui donne de la force de vie, de l’envie de grandir en humanité, dès que possible, en solidarité les uns avec les autres.
Et si l’on regarde bien, de nombreuses belles expériences se déroulent un peu partout dans le monde, bien plus qu’on ne croit, bien plus qu’on nous montre, de quoi renforcer cet optimisme.
Cela vous fait bien envie, mais vous ne savez pas par où commencer ?
Le plus simple, c’est d’abord de se relier à celles et ceux qui sont déjà porteurs de cette belle énergie, qui œuvrent déjà pour l’amélioration du monde. C’est ce que tente de faire le réseau des Dialogues en Humanité, un peu partout dans le monde, en se reliant à d’autres réseaux agissant aussi en ce sens. Cette année encore, les grands arbres du parc de la tête d’Or à Lyon offriront leur ombre bienveillante au rassemblement de nombreuses personnes venues apporter leur témoignage de ce qui se fait déjà dans tellement d’endroits du monde. De quoi se donner de la force en repartant pour œuvrer de son côté !
Vous êtes déjà acteur de cette transformation du monde et vous voulez le partager ?
Vous êtes les bienvenus sous les grands arbres à palabre !

Pour consolider cet optimisme stimulant, trois parcours sont proposés cette année, permettant à chacune et chacun de cheminer en fonction de ce qui l’inspire, en participant aux nombreux ateliers du sensible ou aux grandes agoras, par exemple.

Parcours 1: Notre pays c’est la Terre!

L’esprit de citoyenneté terrienne qui grandit rencontre de nombreux freins imposés par un monde héritier d’autres repères.
Pour que les conditions d’une paix mondiale soient réunies et que la survie de notre Humanité soit assurée, nous devons prendre nos responsabilités d’habitants de la terre. Qu’on soit simple habitant ou organisation de la société civile, acteur gouvernemental ou intergouvernemental, la coopération est nécessaire entre tous.
Notre sécurité planétaire est sensée être assurée par le conseil de sécurité des Nations Unies, qui montre malheureusement ses terribles limites. Notre optimisme nous fait envisager un conseil de sécurité de l’Humanité sous une autre forme, épaulé par un conseil des sages mondial, capable à la fois de vigilance et de propositions. Réunir les sagesses du monde, voilà un projet pour nous rendre optimistes !
Pour se donner de la force, notre mémoire collective connaît de grandes figures tel Martin Luther King, Gandhi, Nelson Mandela et tant d’autres hommes ou femmes porteurs de cet optimisme que nous cultivons. Partout sur la planète, les exemples s’en inspirant se démultiplient. Ainsi, un groupe de jeunes de Vénissieux a ainsi fait le chemin aux États Unis sur les traces de Martin Luther King. Ils seront là sous les arbres pour retransmettre leur expérience motivante par la danse !

Parcours 2: Sortir du double dérèglement climatique: 
le réchauffement climatique et la glaciation relationnelle

Le réchauffement climatique à l’œuvre partout sur la planète et sa cohorte d’aveuglements, de conflits, de replis sur soi, de réfugiés, se renforce par une étrange glaciation : celle des relations humaines ! Les exemples probants de coopération entre les personnes et les collectifs sont déjà nombreux. Nourrissons nous des nombreux témoignages en ce sens et mettons en œuvre ces indispensables nouvelles façons d’envisager nos relations partout où nous le pourrons. Exemple : et si l’entraide, c’était l’autre loi de la jungle ?
Première condition de notre survie sur la planète : notre alimentation. Pendant ces 3 journées, cette question abordée par le croisement de témoignages de coopérations et d’expériences venus du monde entier.

Parcours 3: Du bon usage du numérique

Alors même que nous avons seulement l’impression de cultiver notre réseau social, d’échanger librement ou de nous amuser, notre attention est en fait mise au service d’une logique économique vorace. La dématérialisation de nos échanges s’accélère avec autant de dangers potentiels, y compris sur notre santé, que de perspectives positives. Quelles formes de régulations mettre en œuvre ? Nous irons à la rencontre de celles et ceux qui inventent des formes de résistance au tout contrôle ou à l’utilisation de nos données personnelles. A l’image, par exemple, du monde de l’Open source et du logiciel libre, de nouvelles formes de coopérations à grande échelle voient de plus en plus le jour. De quoi se donner de l’optimisme là aussi !

Chaque matin de 10h à midi, lancement des Dialogues en humanité:

Inspirations et réciprocités

Quelles avancées par les porteurs de Dialogues en humanité? à Bruxelles (les 30 juin et 1er juillet) et Molenbeek, Dakar, Bangalore, Salvador de Bahia, Rio, Terra Mirim, Pedra Do Sabia, Seattle, Boston, Montréal, Lac-Mégantic, Rabat, Chandigarh, Himalaya, Sadhana Forest, Kabini (près de Mysore), Addis Abeba, Dire Dawa, Thies, Oran, Bangui, Chamonix, Berlin, Grenoble, Strasbourg, Paris, La Duchère, Villeurbanne, La Darnaise aux Minguettes, Prato, le Vieux Lyon 5è arrondissement,…
et les initiatives locales reliées de conseils de sages à Seattle, Dakar, Bangalore, Salvador de Bahia, Boston, Montréal, Porto Novo, La place du Pont

Tout Va Bien, le journal qui réinvente demain, journalisme de solutions (locales et plus). Pour apprendre avec l’équipe de Laurianne Ploix

La santé des abeilles dans diverses régions du monde. Apiculture, santé, prise de conscience de la biodiversité, de la flore, de l’agroforesterie, création d’activité et de dignité. L’exemple des Pygmées dans la région du Congo avec Alain Chevalier président d’APIFLORDEV, l’exemple des tribus des forêts cueilleurs de miel sauvage en Inde et initiateurs de Dialogues en humanité depuis 2015.
Ateliers du sensible et temps de coopération action: Voyages en miels (dégustation des miels que vous apporterez) samedi 7 juillet 2018

Laissons nous inspirer par les artistes: voir toutes les précisions dans les pages du vendredi samedi et dimanche

19h Opéra Le grande duchesse de Gerolstein d’Offenbach par la troupe lyrique Voix En Développement et la mezzo-soprano Malika Bellaribi-Le Moal, ainsi que la participation des choristes de Bondy, Créteil, Nanterre, Paris, Villeurbanne, Vaulx-en-Velin, Rilleux-la-Pape, Lyon. 19h Vendredi 6 juillet 2018 au parc puis samedi même heure place Saint Jean devant la cathédrale dans le Vieux Lyon

18h30 Danse hip-hop Sur les traces de Martin Luther King et Ensemble ça marche! par la Compagnie Second Souffle qui revient de sa tournée aux Etats-Unis et par BAAZYK les jeunes porteuses d’une initiative de Dialogues en humanité à La Darnaise à Vénissieux. Le samedi 18h30 7 juillet au parc, précédé, la veille, d’une interprétation place du temple du change dans le Vieux Lyon

Chorale ATD Quart Monde               

18h e.Raised rock progressif instrumental, influencé par d’innombrables artistes et styles musicaux. Une musique qui se veut porteuse de messages, exprimés à travers des samples lancés sur scène et des émotions ressenties. Ils explorent les thèmes de la souffrance animale, de la sur-connectivité, de l’éveil spirituel, de la situation climatique. Musicalement, nous incorporons divers styles à nos compositions, oubliant les barrières et les codes, du rock n’ roll au classique, en passant par le jazz et le métal.                                                         

19h30 Le groupe Moka avec son métissage d’influences africaines, jazz, soul, les compositions de Moka nous entraînent dans un voyage rythmé entre les rives, de l’Afrique à l’Occident, portées par la voix chaude et inspirée de Karine Empana avec la complicité de ses musiciens. Karine Empana, chant, auteur-compositeur

20h10 Annie Flore Batchiellilys est une artiste Gabonaise influencée jazz, blues et musique traditionnelle, couronnée meilleur espoir féminin aux Koras Awards en 2002 en Afrique du Sud. En acoustique, elle nous invite a partager ses émotions au travers de sa musique

Initiée et portée par la compagnie Anou Skan, La Tribu Ephémère de Tournoiement est un groupe qui réunit danseurs professionels et amateurs, amoureux de la danse du tournoiement. Leur objectif est d’investir l’espace public pour déployer leur danse tournoyante, un mouvement unique, rarement montré en exterieur et en groupe. Le danseur tourne sur lui-même, le mouvement de son vêtement, de ses bras, se déploie autour comme une onde. Selon les lieux, les occasions, la tribu peut être plus ou moins grande, la musique live et/ou enregistrée, la danse se fait sur le sol tel quel, ou bien sur de grands tapis…»

21h Adam Senghor auteure compositeure, chants et danses du Sénégal. Elle nous fera vibrer et danser à l’élan des musiciens percussionistes africains, trois titres spécialement créés pour les Dialogues:
  1. « Dialogues en humanité »  - Adam Senghor
  2. « Terrorisme » - Adam Senghor
  3. « Sabar africain » Mamadou Diouf dit Pape Modou

19h Concert Entre los mundosKahina Trio est un projet musical de trois musiciens qui partagent un rêve : celui de l’Espagne médiévales et ses histoires infinies d’amour, de peine, de mort…En s’inspirant des mudejares (arabo-séfardies) judéo-andalouses. Ils vous invitent à un voyage musical au travers de l’époque de la «convivencia» des cultures, des sons et des langues. Chant : Carina Ziger, Oud : Fayçal Salhi, Percussion : Mourad Djenet.

20h30 Gilles de la Buharaye pianiste, compositeur, sculpteur et grand voyageur dont la cécité n’est pas un frein à sa créativité ni à son envie de transmettre. Pianiste compositeur et non-voyant, nous invite à entrer en contact avec la musique, sa musique, à travers une expérience à part, une Traversée nocturne où l’espace sonore prend toute sa dimension, sa mesure. Son itinéraire de musicien l’a conduit  au confluent de plusieurs cultures, à la croisée des chemins entre orient et occident. Il  explore ainsi les couleurs, les parfums et sonorités ramenés de ses  voyages, de ses rencontres, pour faire émerger ses propres territoires, ses propres images. Musiques répétitives ou contemplatives, jeu de résonances sur les cordes du piano, ici les notes, les harmoniques sculptent les volumes de notre imaginaire

21h30 Arnab B. Chowdhury compositeur pour la musicothérapie, pianiste et joueur de tablas indiens vient de Pondichery en Inde Concert et masterclass sous forme d’un atelier Know your Rhythm! 

Dimanche 15h Gobelins, l’école de l’image vient nous présenter MEMO son Short Animation film 2017 sur la maladie d’Alzeimer. Synopsis: Louis, retraité, veut à tout prix garder son indépendance face à la surprotection de sa fille Nina. Réalisé par Ines SCHEIBER Jules DURAND Julien BECQUER Elena DUPRESSOIR Viviane GUIMARAES.

La petite boutique, c’est un univers unique pour (re)découvrir les chansons pop/rock avec uniquement 2 ukulélés et 2 voix. Avec la formation Lugdunum et Hervé Groléas dimanche matin et soir

19h Et si on devenait Human-i-Terre?
Bienvenus à ce spectacle surprise concu spécialement pour l’édition 2018 du festival Dialogues en Humanite. Tissons ensemble une nouvelle tapisserie de l’humanite sur terre, avec L’ART époustouflant de Michel Granger, la MUSIQUE transcendante de Paul Grant (santoor, sitar, tabla) et le THEATRE transformant de Rama Mani Dimanche soir

11h30 et 16h Théatre de la Tribouille A la recherche de Max Havelaar Attention ! Les consommateurs sont en danger: un mystérieux individu cherche à leur vendre des produits équitables. Heureusement des agents sanitaires très spéciaux sont là pour les protéger. Employés par l’Ordre de la Malbouffe Capitaliste, les «Wanted Compagnons» viennent rassurer la population et l’informer des agissements de ce dangereux criminel…
Comédiens: Solène Gendre et Frédéric Riclet / Production: Compagnie La Tribouille

 

Films documentaires

  • Henryane de Chaponay, graine d’avenir réalisé par Bruno Vienne et Nadine Outin
  • Révolution intérieure réalisé par Anne Murat
  • SIGAO, Silence et Nos frontières réalisés par Lionel Retornaz (Les Inattendus)
  • Couscous: la graine de la dignité réalisé par Habib Ayeb
  • L’Art de la toilette réalisé par Marie-Claude Barraud
  • Our Bodies Never Lies réalisé par Fanny Magot
  • Irrintzina, le cri dela génération climat présenté par l’association Alternatiba
  • Tashi et le Moine, présenté par l’institut Heartfulness

 

Rencontres dédicaces avec les auteurs et les libraires Raconte-moi la terre et Shambhalla

Isabelle Delannoy l’économie symbiotique, co auteure aussi de Home, La Terre vue du ciel, 365 jours sur Terre
Catherine Dolto Mine de rien - Giboulées (60 titres pour les enfants)
Michel Granger Dessiner la planète édition Lemieux
Edgar Morin Complexité et organisations, faire face aux défis de demain
Pierre Giorgini La transition fulgurante
Thierry Salomon NegaWatt
Patrick Viveret Vivre à la bonne heure
Pablo Servigne Comment tout peut s’effondrer
Pascal Greboval Kaisen
Alexi Jeni et Boris Tavernier Femmes d’ici, Cuisines d’ailleurs
Bertrand Séné Ecosophia roman d’anticipation économie et écologie
Christian Delorme et Rachid Benzine L’islam, la république et l’église
Dominique Gauzin-Müller L’architecture en terre d’aujourd’hui édition MUSEO
Doudou Diène La chaîne et Le lien : une vision de la traite négrière, Éditions Unesco
Françoise Keller Pratiquer la communication non violente
Henryane de Chaponay Toile filante et Graine d’avenir
Yvan Maltcheff Les nouveux collectifs citoyens
Jacques Lecomte les entreprises humanistes, la bonté humaine,
Malek Boukerchi Il était une fois en Antarctique
Malika Bellaribi-Le Moal Les sandales blanches
Mohamed Amara Le Mali rêvé
Odile Ouachée Tu verras tu seras bien!
Collectif Chemin Faisant Nos Biens communs L’eau, l’air, la connaissance
Eric de Kermel La libraire de la place aux herbes

Les expositions

Une exposition tirée du livre Femmes d’ici, cuisine d’ailleurs, produit par l’association VRAC qui organise la vente de produits bio et locaux dans les quartiers populaires. On y voit des femmes du monde entier, installées ici après un parcours souvent difficile, qui partagent généreusement leur passion pour la cuisine. Par le biais de la table, c’est un hommage aux femmes qui transmettent et nourrissent, et une plongée dans la richesse culturelle et humaine de ces quartiers mal connus qui sont la France aujourd’hui. 

Le magazine Terre Sauvage, magazine de la presse nature en France, vous présente la 1er édition de l’exposition du palmarès de son concours international de photographies et de reportage sur le thème de la relation de l’homme et de la nature, organisé avec l’Union Internationale de Conservation de la Nature en 2011. L’exposition présentent les travaux de photographes aux multiples nationalités : Avec des reportages en Inde, en Slovénie, à Madagascar, en France, au Brésil …. illustrant le thème « nature et sociétés »

Contacts Lyon Métropole et réseau international des Dialogues

Arthur Vincent - Référent communication pour 2018
 arvincent@grandlyon.com +33(0)4 26 99 33 46
Neïla Adjali - Référente programmation artistique et bénévoles pour 2018
 nadjali@grandlyon.com +33(0)4 26 99 33 45
Mélinda Tchong - Référente transport et hébergement pour 2018
 mtchong@grandlyon.com +33(0)4 26 99 33 47
Raffaella Quadro - Référente programmation pour 2018
 rquadro@grandlyon.com +33(0)4 26 99 33 48
Anne-Sylvaine Godard - Ambassadrice pour 2018 
Geneviève Ancel
 gancel@grandlyon.com tél +33(0)4 26 99 38 72 ou +33 6 89 74 46 86

Pour les rencontres préparatoires à Lyon, Paris, et par Skype, voir l’Agenda sur ce site.
Pic nic chaque jeudi soir au parc Tête d’or en face du tunnel de l’île au souvenir