2023 Programme 7, 8, 9 Juillet

En co-construction

Pédagogie de la résilience - Ecole de gestion des conflits - Université des conflits

Découvrir et expérimenter les pratiques de transformation des conflits. Créer l'opportunité de se former concrètement à ces pratiques.

Nous sommes le résultat des conflits que nous avons traversés.
Plusieurs niveaux sont reliés: conflits intérieurs à chaque personne, conflits interpersonnels, conflits collectifs, conflits sociétaux, conflits liés à des abus, conflits avec le monde.
Travaillons les conflits pour sortir des violences et des guerres
avec l'UITC Université Internationale Terre Citoyenne, Les Convivialistes, Community Organizing y compris pour les enfants, Thérapies sociales, Communication Non Violente, Cercles restauratifs, Théâtre de l'opprimé ou Théâtre Forum, Pacte du pouvoir de vivre, Pacte civique, Médiations humanistes, les Mouvements d'éducation populaire, Les Cités d'Or, Marches pour l'Egalité contre le Racisme, la construction de désaccords féconds, l'apprentissage du leadership de service, Rivières du doute, Ecole Freinet, AequitaZ et les Parlements des jeunes, Constellations familiales, Constellations humains/non humains, l'art de la négociation, dialogue social, haptonomie, ... S'inspirer des pratiques en Colombie, en Nouvelle Calédonie, au Rwanda,

Comment aller vers une semaine de formation dans chaque école, collège, lycée, université, lieux d'éducation populaire

Non à la guerre! Vive les conflits!

Siddhartha Pipaltree et Fireflies (février 2023 à Fireflies sur le même thème), Fatou Ndoye sécurité alimentaire résilience climatique autonomisation des femmes Sénégal, Pierre et Célina Vuarin Université Internationale Terre Citoyenne
Jill Carr-Haris et Rajagopal Ekta Parishad Madurai Inde

Une économie non violente est possible, elle est déjà à l'oeuvre

Pour coopérer davantage, comment on entreprend?

Jean Fabre invite à changer l'économie dominante qui ne sert pas les besoins des êtres humains mais se sert des humains! Le problème n'est pas économique car c'est la cupidité qui gouverne.

Edgar Morin parle de géopolitique de l'humanité. Imaginons ce que serait un Ministère de la Défense de l'humanité.

Parmi les invités :
les nouvelles générations de Ekta Parishad en Inde, ainsi que Jill et Rajagopal de la Non Violent Economy Network, en lien avec Gandhi University à Madurai, lieu symbolique où Gandhi a engagé sa stratégie de vie simple
le Ministre des finances de l'Etat du Tamil Nadu, ancien banquier aux USA qui soutient aujourd'hui une autre approche de l'économie fondée sur l'autonomisation des personnes marginalisées et la coopération.
en lien avec les Rencontres internationales de l'Economie Sociale et Solidaire accueillies en 2025 par la Métropole de Lyon.
Les organisations telles le Labo de l'ESS, le MAN, les personnes engagées telles Christian Delorme, Emeline Baume, Philippe Blancher, Hugues et Bastien Sibille pour la Licoorne et l'écoosystème, Jean Fabre, initiateur des Objectifs du Millénaire et des Objectifs du Développement Durable, Patrick Viveret

Transmettre et prendre soin de chaque humain

proposition d'agoras et d'ateliers par Lilou Bordes--Piquet étudiante en lettres, Sabine Calvino professeure des écoles à Caluire,

Quoi et comment transmettre?
La transmission ce sont des questions d'éducation et aussi de remobilisation des imaginaires

Enseigner le dialogue c’est redonner à l’homme sa supériorité sur l’histoire, c’est lui redonner la chair et la vie.

Albert Camus dans un article de 1946 Un style de vie

Pourquoi Camus invite à aller Vers le dialogue

(dans Ni victimes ni bourreaux)?

Oui, ce qu’il faut combattre aujourd’hui, c’est la peur et le silence, et avec eux la séparation des esprits et des âmes qu’ils entraînent. Ce qu’il faut défendre, c’est le dialogue et la communication universelle des hommes entre eux. La servitude, l’injustice, le mensonge sont les fléaux qui brisent cette communication et interdisent ce dialogue. C’est pourquoi nous devons les refuser.
Mais la peur, le mensonge, nous avons aussi à les combattre en nous-mêmes: Nous portons tous en nous nos bagnes, nos crimes et nos ravages. Mais notre tâche n’est pas de les déchaîner à travers le monde; elle est de les combattre en nous-mêmes et dans les autres, écrit-il, en un appel à la mesure, à la fin de L’Homme révolté.

Ouvrons des espaces de sociabilité qui fassent se connecter des dialogues intergénérationnels:
La vie n'est pas binaire entre sachants et ignorants.
Sens de la parole, inter compréhension et puissance du récit.
Comment horizontaliser les enjeux de pouvoirs dans l'usage des mots? Comment se développe la réciprocité des savoirs? Comment se construisent des écosystèmes en réseau pour se soutenir mutuellement ?
Comment repenser les dynamiques de pouvoirs dans la communication à l'oral et à l'écrit?

Créations artistiques 2023

- Ainsi parlait ma mère, de Rachid Benzine, chorégraphie et mise en scène par Azdine Benyoucef Cie Second Souffle avec les jeunes de Trappes, Strasbourg, Givors et Vénissieux
Rachid Benzine a publié son premier roman pudique, tendre et émouvant, déclaration d’amour d'un fils à sa mère de 93 ans, analphabète, dont le plus grand plaisir est d’écouter la lecture de La peau de chagrin, de Balzac

- Ministère de la Défense de l'humanité. Mise en scène Philippe Piau avec Patrick Viveret comme conseiller du Ministre

- La Belle Hélène d'Offenbach par Voix en développement avec Malika Bellaribi Le Moal et les choristes de Vaulx-en-Velin

- Lien avec Vieux Lyon en humanité et les MJC, Maison des Passages,

- Tissage avec les signataires de la Charte de Coopération Culturelle de Lyon 2023-2027

 

Parmi les propositions en cours de co élaboration, celle de Pierre Vuarin:

Une « université des conflits » à l'occasion des dialogues en humanité de Bangalore et de Lyon en 2023 et d'autres « Dialogues en humanité » dans le monde

 

« Agir sur les conflits, tous les types de conflits afin d'éviter les violences et les guerres »

La guerre en Ukraine met en exergue les conflits qui peuvent mijoter, se développer pendant des années, avec une forme de déni de la part de nombreux acteurs politiques et des sociétés civiles et qui éclatent avec une violence inouie à un certain moment. Ceci remet particulièrement en évidence tous les conflits que nous pouvons traverser dans nos vies « Nous sommes le résultat des conflits que nous avons traversés » :

  • Les conflits internes à nous mêmes quand deux parties de nous même s'opposent,
  • Les conflits interpersonnels,
  • les conflits que nous vivons dans nos familles, communautés, associations, entreprises.
  • Les conflits plus globaux que nous vivons dans nos sociétés. Et tous ces conflits sont tres souvent reliés les uns aux autres. Un exemple, la folie de Poutine, ses propres conflits internes se lient avec les conflits des oligarches, de la structure politique russe, de l'armée et des conflits plus globaux encore....

Sur la question de la formation des écoliers, collégiens, lycéens, étudiants, citoyens afin qu'ils maitrisent des capacités afin de faire face aux conflits, afin de pouvoir transformer de manière constructive et positive des conflits qui se présentent, rien ou très peu de choses existent en la matière dans tous les pays du monde (ou presque). Se former autour de nos émotions, concernant le fonctionnement et les comportements humains individuels et collectifs, n'a pas d'existence dans la quasi totalité des pays. Mais il existe de plus en plus d'intérêt autour de ces questions. Le manque de formation sur ce thème est immense. Nous sommes face à un gouffre ou un trou noir . Il est tellement énorme que nous ne le voyons pas.

Pourtant il existe aussi bien en France que dans beaucoup d'autres pays, des démarches, des méthodes pour travailler, agir sur les situations compliquées, complexes et potentiellement ou réellement conflictuelles. Dialogues en Humanité en a accueilli au cours de ces 20 dernières années. Nous pensons au niveau de l'Université Internationale Terre Citoyenne (UITC) que le temps est venu de les mettre en valeur, de donner à de nombreuses personnes, l'occasion de les découvrir, de les pratiquer. J'avais imaginé en 2019, une forme « d'Université des conflits » qui donnerait l'occasion de proposer diverses méthodes et démarches à un public varié. Le titre était provocateur pour attirer l'attention, pour provoquer le questionnement. Nous avons abandonné ce projet car il fallait partir de zéro avec des organisations qui pouvaient se vivre, pour certaines, en concurrence. De plus ceci nécessitait de mobiliser un public... Lors des Dialogues en Humanité de 2022 de Lyon, ceci a été clair pour moi, que les DeH présentaient beaucoup de qualités pour accueillir et intégrer une telle thématique, de telles pratiques et de tels débats et échanges. Nous pouvons créer à Lyon et dans d'autres lieux dans le monde, le moment et le lieu où il faut être pour vivre un moment fort, important, qui compte.

 

Aussi, au niveau de l'UITC, qui se présente comme une communauté de travail internationale associant des organisations variées (organisations de paysans, de pêcheurs, des ONG, des chaires d'université) nous sommes très mobilisés sur les formations transformatrices, sur « la pédagogie de la résilience et du changement », sur les démarches pour agir sur toutes les formes de conflits . Aussi, au niveau de notre conseil et de nos organisations associées, un grand intérêt existe sur ce thème. Nous sommes prêts à soutenir avec nos partenaires associés des démarches similaires dans différents lieux qui pourraient apparaître porteurs de cette démarche et de ce thème.

 

Nous pensons à différentes pratiques, démarches, méthodes que nous pourrions inviter au moins en France mais aussi dans d'autres pays : CNV (communication Non Violente), Thérapie Sociale, ATCC (approche et transformation constructive des conflits), Démocratie Profonde / Processwork, Community Organizing, la médiation (avec de nombreuses institutions) , les cercles restauratifs, Whitaker Peace and Development Initiative (WPDI) ....Nous en avons contacté certaines qui marquent un réel intérêt. Il existe bien d'autres démarches, pratiques (certaines avec un caractère ancestral) qu'il sera nécessaire de repérer, de contacter...

Nous pensons, qu'il pourrait y avoir un intérêt pour de nombreux acteurs variés à participer à de tels Dialogues en humanité/ Université des conflits avec ce thème afin de découvrir, à venir pratiquer, échanger sur ces démarches, méthodes mais aussi de participer à différents débats, échanges.

Nous vous proposons ici une forme de « brouillon » de thèmes qui pourraient être abordés.

- l'évolution des formes conflictualité dans différents espaces de nos sociétés. Nous avons organisé un webinaire sur le thème « Nouvelles conflictualités - Évolution de la violence guerrière et des rapports de force dans un monde globalisé », il y a quelques semaines.

  • le lien entre différents niveaux de conflits . Nous avons réalisé une formation de leaders paysans du Tchad pendant un an à distance / conflits ! Ceux ci voient actuellement les liens entre différents types de conflits . Ce lien entre différents niveaux de conflits que l'on peut trouver dans certaines pratiques (Processwork par exemple) pourrait être un thème d'échanges.
  • L'entrée par les conflits internes des personnes (avec les dimensions/ maladies/guérisons) pourrait être proposé.
  • La question des maladies sociales qui peuvent se diffuser dans les sociétés.
  • Les violences comme révélateurs de l'impuissance des êtres
  • Le traitement des violences par les différentes communautés humaines dans leurs histoires et la place des religions.
  • Comment travailler les conflits afin d'éviter les violences et les guerres ?
  • La place du terrorisme / conflits/ violences/ guerres......