CA de l'association des Dialogues

présents Dominique Picard, Simone Kunegel, Evaezi Otuorimuo, Sylvie, Souad, Christine, Irène Eric, Anne-Marie Codur, Azdine, Stefano Valdemarin, 
Chrstian Delorme 

Proposition des prises de notes: Evaezi, Christine, Geneviève

les candidats élus au CA lors de la dernière Assemblée générale : 

candidature de Shoki pour la présidence avec Dominique Picard, 
le Comité d’Animation est aujourd’hui composé de 10 membres, les statuts actuels permettent d’aller jusqu’à 12. Il a été décidé lors de l’AG d’élargir avec tous ceux qui agissent. Il est possible par la suite d’élargir en changeant les statuts par une assemblée extraordinaire.
ex Simone est active pour traduire, agir y compris à distance, accueillir etc

Au Bénin, Irène et Eric sont d’accord pour contribuer sur la partie souveraineté alimentaire et initier plutard des projets transversaux entre les pays 

votes pour le bureau: 
Co présidence: Shoki, Dominique
Trésorerie Souad Mazouz avec le soutien informatique coopératif de Jean-Jacques
Secrétaire ?

Comité de rédaction et traduction, Simone Anne Marie, Christine, Marcos, Débora, secrétariat collaboratif(mise en conformité administrative, suivi des membres, diffusion des informations sur le site, donner une visibilité)Jean-Jacques Ancel et possibilité de stagiaires étudiants tout au long de l’année.

changement de l’adresse pour harmoniser les adresses entre le CCO de Villeurbanne au 38 rue Georges Courteline, puis réflexion pour la suite et la levée de fonds sur la question du changement d’adresse (Lyon, Villeurbanne, Genève?) et proposition de reflexion sur l’élargissement pour la suite

Les projets à venir

présentation de Food sovereinity et rérésilience climatique, projet lancé à travers les acteurs de Dialogues: Comment améliorer la sécurité alimentaire face au changement climatique, à partir de 3 partenaires Cafolis Equateu
diversité culturelles géographiques sociales
faire interagir les agriculteurs, les pouvoirs publics, les consommateurs, pour créer des pratiques agricoles (acheter de bons produits locaux) résultats intermédiaires Inde Sénégal Equateur, renforcement Sud Sud, Sud Nord et capitalisation transversale (Vidéo, et brochures pour démultiplier le projet. 
Evaezi va continuer à travailler sur ce projet aussi en rencontrant en Inde lors des Dialogues (les différents acteurs agricultrices et agriculteurs…)
Les actions concrètes: introduire davantage le millet En Inde on subit l’effet du changement climatique 65% de la superficie agricole se fait sans eau. Or 1kg de riz a besoin de 5000kg d’eau alors que le millet a besoin de ? alors que le millet est plus protéiné, ce qui répond au besoin de résilience climatique. Bcp de femmes sont investies (sécurité alimentaire et changement climaitque et empowerment des femmes et des territoires. Travailler directement avec les femmes paysannes davantage, processus d’inclure de plus en plus les femmes et les valoriser dans des sociétés patriarcales. Lien avec les gouverments de chaque province pour que le problèmes soit + pris au sérieux. L’objectif est de mener dans toute l’Inde mais pour le moment c’est dans les territoires où on travaille. coopération entre les 3 porteurs actuels pour lancer la démarche internationale de l’action avec transfert des savoirs et des connaissances

les autres projets proposés 

Jaijagat Delhi 

Azdine projet sur les droits civiques et Héritage, suite au voyage sur les droits civiques, or sentiment d’etre revenu de sérapatisme par ex les noirs riches ne veulent plus des loirs pauvres.
Sur le terrain des noirs américains sont d’accord avec Thrump.
Autre constat le dvpt de la culture hip hop pour accompagner les jeunes pour les amener à une professionnalistation par la connaissances, performances, (athlétique, cette nouvelle tendance intéresse des marques comme redbull, Oxbow, accompagnement d’une jeunesse  de plus en plus jeunes avec inquiétude des parents. 

question qui se posent en Europe USA mais aussi en Afrique ex Sénégal. Les danseurs hiphop doivent etre accompagnés à la demande des parents (nés dans les années 80 et qui connaissent le hiphop). Approche par l’estime de soi par Siddhartha. lien direct avec l’alimentation, nouvelle forme de développer l’agriculture culture, faire qq chose de ludique pour l’artistique. Etendre le projet 

A l’auditorium utilisation du hiphop pour faire partir les gens à la fin d’un concert avec le sourire. Les danseurs montent sur des plateaux pour la performence, or il leur manque le statut, le hip hop s’il part vers le sport, cela limite complètement seulemnt pour chercher de l’argent pour le sport par le battle, alors qu’il manque une éducation du public sous l’angle art, culture, (les danseurs se retrouvent sans le sens et tombent dans la drogue, parce qu’on est passé  
le travail du sport et de la danse, devpt de la non violence et du leadership, intéret 
Dimension internationale à travers les danses populaires