Cr. 06 novembre 2018 Paris

Proposition de déclaration commune:

Nous citoyennes et citoyens du peuple de la terre sommes conscients du danger mortel qui pèse sur le devenir de notre commune humanité. Un double dérèglement climatique menace en effet celle ci et peut la conduire à sa perte. Celui qui s’exprime sur le plan écologique par le risque de voir notre terre-mère, notre terre-patrie devenir une terre-serre inhabitable pour un nombre croissant d’êtres humains : plus d’un milliard si l’augmentation des températures atteignait le seuil de 4°C, beaucoup plus encore si ce seuil était dépassé. Mais ce réchauffement moyen qui conduit à l’accentuation de phénomènes extrêmes -inondations autant que sécheresses, incendies ravageurs autant que cyclones et tempêtes- a une autre face qui relève, elle, de la glaciation : glaciation émotionnelle et relationnelle qui s’exprime par le creusement des inégalités, le mépris des plus pauvres accusés d’être des assistés et, plus gravement encore, sous l’effet de la peur du déclassement, la lutte des victimes entre elles : ouvriers, précaires, sans abris, immigrés : chacun se sentant menacé dans le peu qu’il a acquis ou qui lui reste se croit menacé de voir plus victime ou plus misérable que lui prendre sa place. Le fondamentalisme marchand, par son avidité, son cynisme, ses inégalités, a enfanté son double monstrueux : le fondamentalisme identitaire qui peut prendre aussi bien des formes religieuses que xénophobes ou nationalistes ou s’exprimer autant par les armes que dans les urnes. L’arrivée au pouvoir d’individus qui sont à la fois des menaces pour la Démocratie et les Droits humains, à commencer par ceux des femmes, mais aussi des menaces pour les équilibres écologiques  en constitue une manifestation de plus en plus dangereuse : aux Philippines, en Hongrie, aux États Unis, en Italie, au Bresil désormais, partout des forces aussi criminelles socialement qu’irresponsables écologiquement  menacent l’humanité dans ce qu’elle a de plus vital : Vivre en paix sur une planète habitable.

L’instrumentation des peurs, la manipulation de l’information et des campagnes électorales font qu’aujourd’hui, comme dans les années trente, des irresponsables et des criminels peuvent arriver au Pouvoir en s’abritant derrière des formes apparemment légales, profitant  du cynisme des uns, de la peur ou de la lâcheté des autres.

Face à ce double risque nous déclarons pour notre part que dans cette bataille mondiale qui s’annonce nous refusons de céder à la peur et de tolérer passivement la propagation de ce danger mortel. Nous allons organiser partout une Résistance  créatrice fondée sur le refus de la régression sociale, de l’irresponsabilité écologique et de la mise en cause des Droits humains fondamentaux.

Nous déclarerons illégitime tout Pouvoir ne respectant pas l’un des trois piliers essentiels du vivre ensemble de l’humanité sur une planète sauvegardée : la Déclaration universelle des Droits humains, les pactes sociaux des Nations Unies et les conventions internationales visant à assurer la soutenabilité écologique de notre planète, en particulier l’accord de Paris sur la lutte contre le dérèglement climatique.

Nous refuserons par tous les moyens non violents en notre possession, y compris le boycott ou la désobéissance civile à l’égard de pouvoirs illégitimes  de nous laisser dominer ou intimider par ces pouvoirs. Nous organiserons partout où nous le pourrons des territoires-refuges pour les victimes de ces pouvoirs, des oasis de vie face aux déserts de mort que fabriquent de concert la régression sociale, l’irresponsabilité écologique et l’atteinte aux Droits humains. Nous nous organiserons  pour construire cette Résistance créatrice mais aussi  pour faire Vivre positivement, entre toutes celles et tous ceux qui en auront fait le choix, les valeurs économiques, écologiques, sociales politiques, culturelles d’une société du Bien Vivre. Nous travaillerons à relier entre eux tous ces territoires refuges, tous ces oasis de vie, depuis les quartiers de nos villes, les villages de nos campagnes jusqu› à celui de notre Terre-Patrie. Nous poserons un acte solennel en ce sens lors du 70 ème anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme.

 

Cr 06/11/2018 Paris à l’association 4D au 150 154 rue du Faubourg St Martin

présents

P Viveret, G Ancel, Yacine Ait Kaci fondation ELYX, Simon Playout du CRID cf Villarceaux3 et a travaillé au Brésil,

Christiane Botbol ATD Quart Monde et culture océanique et africaine (les musiciens sont bloqués aux Comores par l’interdiction du …Ministère de l’Intérieur suite à blocus des visas par la France après un différent avec le gouv comorien),

Laure Ancel a plus de temps car a quitté son travail et contribue au Conseil citoyen de La Courneuve, au Vivre ensemble, aux jardins partagés,

Julien Amory, Florence de Peretti, Vaia Tuuhia 4D,

Philippe Piau comédien et metteur en scène,

Dominique Picard, retraitée de la Caisse des Dépôts, engagée dans l’agriculture durable et ESS dans la coopération des territoires et phases de transition, Institut européen de la fonctionnalité et de la Coopération (en lien avec le CJD, externationtés positive et mise en valeur de l’immatériel et de l’humain, capacité de dvper l’ensemble des services proposés au-delà de l’entreprise elle meme) cf Christian Dutertre, lien avec l’ESS et le Labo de l’ESS. A contribué aux enjeux de l’agriculture durable.

Malek Boukerchi, partage son temps entre Paris et la Réunion, pb du racisme face aux Comores, Tisseur de rêves par l’anthropologie du lien, conteur pour passser des messages et pratique de l’ultra marathon dans le désert. 12 000Km entre le CAP et ALGER, les plus beaux paysages sont les visages. (cf Rdv en terre inconnue, forest gump..), Course de la fraternité et de la sororité, marathon de 90 km par jour mini, Inviter les Africains à courir avec Malek, La Terre fratrie, Non pas Quelle Terre laisserons nous à nos enfants? mais Quels enfants laisserons-nous à la Terre? est la vraie question !
Puis course entre Paris Bruxelles avec le livre coloré de la traversée fraternelle de l’Afrique. Reconfiguration de CAP à CAP, en mettant la Tunisie et la Kabylie… Donner un éclairage autre que la migration actuelle. 7 mois en 2020. accompagné par ELYX ? Traverser dans les zones non touristiquées de l’Afrique, sur le plan fraternel. (Possible d’être rejoint par un réseau de 1 million d’internautes cf Benjamin)

Benjamin Ball a visé la retraite à 35 aans avec un revenu de base, qu’il souhaite élargir à d’autres. Faire du bénévolat climat et biodiversité, #ilestencoretemps avec 170000 personnes connectées à la plateforme. Le 8 décembre, prochaine marche et lien entre la glaciation/dégel des coeurs et le Climat. Signer une déclaration commune, avec Co exister, abdenour Bidar, …

Lien avec les rassemblements Suede, Bern, G, et les Dialogues en humanité réseau mondial mobilisant les amis.

 

Echange sur la Marche JaïJagat, de Delhi à Genève, et lien avec les réseaux d’EKTA Parishad, Rajagopal qui est déjà venu aux Dialogues en 2011

Actualités: Réunion à la bourse du travail à ParisTemple et le premier twitt de Nicolas Hulot par rapport à la Marche

 

Le retour de la bête immonde dans de nombreux pays? Cf la glaciation des coeur (peur, replis identitaire,..) et la lutte face au changement climatique. Lien avec le 70e anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, Pactes sociaux des NU, les grandes déclarations.
Dans les années 30 Hitler est arrivé au pouvoir par des moyens légaux. Nous pouvons nous autoriser les moyens légaux et énergie créatrice. Pour faire vivre cette autre conception de l’éducation, notre pays c’est la Terre, en anticipant des Conseils de sagesse.. ; Lien avec Villarceaux via le CRID (fédère bcp d’asso et mouvt, ATTAC, Osons les jours Heureux, avec un éco système commun qui aurait pour vocation de s’autonomiser pour contruire des conditions d’échanges, monnaies locales, fiscalité commune (taxe copine !), s’inscrivant dans une vision planétaire.

Personnage ELYX qui illustre la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme + Expo à l’HDV, ELYX est un ambassadeur reconnu des Nations Unies sous le chapeau « Nous les peuples » . cf Angélina Joli, WWF, affichages des marches dans les Villes. Faire un lien doux, puisque cela s’appuie sur une appropriation volontaire et libre. Le 8 décembre sur la Marche et lors du 10 décembre jour anniversaire, en faisant le lien entre le lieu Paris de la signature de la Déclaration et de la signature de la COP21, avec un appel de Paris signé par une grande diversité. 70 ans après nous ajoutons cette nouvelle déclaration pour la reprise en main de nos droits partout autour de la planète. Faire remonter aux institutions à partir de cet appel.

Jeûne interconvictionnel, COP24… Comment créer du lien entre tout cela.

Le mouvement des Marches pour le climat du 8 septembre d u 13 octobre, du 8 décembre. Or, si 3,5 % de la population se mobilise dans la durée, aucun gouvernement ne peut résister, ce qui représente 450 Millions de personnes. Objectif atteindre une masse critique pour que tout puisse basculer et tout peut changer ou au moins réduire la hauteur de la où on va tomber. Car l’alerte des NU est sur le changement à enclencher dans les 2 ans. Actuellement 2 pays se mobilise, en France et en Suède, où une jeune fille a décidé de quitter l’école en disant que j’ai pas besoin de mon diplôme si j’ai pas changé le climat. A lancé un Friday for future ! Mouvement lycéen (captif des partis politiques) qui se lève au niveau européen. chaque parti est intéressé car cela augmente automatiquement de 1 à 2 points les élections. La 3e marche propose de continuer, et nouveau mot d’ordre sur le Réveil climatique qui est assez anxiogène mais c’est un réveil. Les logiques d’ONG sont très lentes au niveau international, par ex d’ici le 8 décembre. Donc nécessité de passer par les citoyens.

La nouvelle déclaration semble être assez largement acceptée, selon PV. Gus Massiah ok mais rappelle la lutte contre la décolonisation et la limite de la dimension universelle de la déclaration. question de ceux qui récuse la notion de Terre mère. Retour de Jacques Lecomte trouve une partie trop importante? Ok de Bernard Dréano, Philippe Desbrosses…

 

La question est d’avantage sur la coordination internationale

le 8 décembre, passage de 61 événements à 150 lieux qui proposent des marches.

Quid de ceux qui sont dans des actions sur les territoires et dans l’international.

Ex ODD, ce fut une victoire pour les pays du Sud car nous sommes tous en sous développement en matière de ODD. Vaia propose de ne pas appeler l’Appel « de Paris » pour l’élargir.

Voir la masse critique plus largement 20/60/20, or le 17 novembre il y aura bcp de monde dans les rues. Rejoindre et élargir d’autres mouvements comme Coquelicots, L250, avec les question bcp plus larges que le climat : de la Paix, de l’éducation, santé. Donc entrée à élargir. WWECF la question des femmes par rapport à un risque de régression de l’égalité.

 

Yacine ok pour les ODD, Appel de Gutterez sur l’urgence du climat.

Malek intervient dans les quartiers chauds, vraie misère ex à la Réunion avec 850euros en moyenne par mois, quand je n’ai pas la dignité pour me loger, manger, me vêtir. L’éducation parle à tous car c’est la possibilité de s’en sortir pour les enfants vue du point de vue des parents. Importance d’associer l’éducation au climat. Simplifier le discours pour que tout le monde se sente concerné.

Ch Botbol idem à ATD Quart Monde, ce sont les plus pauvres qui deviennent les enseignants. Quand on donne les info à ces familles là elles s’en emparent et le rende accessible à tous. Ils comprennent très bien et très vite. Comment chercher les personnes qui ne se sentent pas touchées.

Témoignage de Laure qui lisait le livre sur l’économie symbiotique au parc à la Courneuve. Ce qui a intéressé immédiatement une famille maghrébine sportive, qui s’est intéressée au contenu du livre économique et écologique, pour s’en approprier le contenu.

 

Benjamin, Rencontre lors d’Alternatiba à Montreuil a permis de faire le lien avec les enfants dans les parcs publics. Ex les papas s’occupent des enfants et les mamans font de la politique, sur la réduction des déchets etc, les bailleurs sociaux les font revenir. Cette démarche est en passe d’essaimer largement.

Mars : Friday for future ! Mobilisation de masse, et cortège des coquelicots, Masse critique pour contacter n’importe quelle star, ce qui permet de toucher toute sorte de public, idem avec les youtubeur.

Vaia, Accélération pour la priorisation et gouvernance avec les parties prenantes. Faisons attention selon les dates à être le plus inclusif positif. ex du travail sur la co responsabilité avec la Spirale du département du département de la Gironde.

La France a aussi ses Outre Mer.

Malek, importance du mot Justice Just et tisse. Rendre possible l’expression de l’injustice subie par les plus concernés= préalable. À généraliser aussi selon l’expression de Malika Bellaribi-Le Moal.

 

1ere pierre pour acter l’agenda de l’appel, partage par les réseaux sociaux, ajouter

 

plénière jeudi sur l’organisation de la Marche du 8 décembre, pendant la COP24 et parler du double dérèglement climatique conséquence du dérèglement émotionnel.

Tout cela dans un contexte d’instrumentalisation par l’extrême droite des manif du 17 novembre avec le risque de scénario « fin du mois/fin du monde » !

A contrario, proposer qq chose de festif et de solidaire, sur des routes, à Paris, ex grand pic nic solidaire avec disco soup, sur les berges de Seine ou le long du canal de l’Ourcq. Car les berges de seine c’est trop bobo pour que la banlieue se sente partie prenante.

Or pour prendre en compte le climat, il y a bien nécessité d’attaquer la voiture et pas que le diesel, mais prendre en compte les personnes socialement dépendantes des voitures notamment par l’étalement urbain. Pb de l’instrumentalisation et du détournement. Ne pas laisser le terrain au FN.

Prévoir des pic nic partout le 17 novembre ?

Transports individuels et transports alimentaires pour aller vers une alimentation décarbonnée (qui est plus facile à mettre en oeuvre dans le monde rural qu’en ville). Logique de transfert de satisfaction. Idem pour aller vers une autonomie énergétique et alimentaire ; suggestion de choisir 3 lieux phares, métropolitains (du coté du 16e art alors que souvent délinquants climatiques) et 3 lieux plus ruraux.

Faire le lien avec les événements existant le 17 nov comme le Festival de la solidarité internationale,

A utiliser comme des moments de défis obligeant à prendre conscience des contradictions pour en débattre. Ouvrir sur l’enjeu social, éducation, injustices, régressions démocratiques.

 

Nous actons le fait des propositions co portés par le réseau des Dialogues en humanité, ouverture de l’enjeu du double dereglement climatique, avec les réseaux sociaux, réchauffons les coeurs. Et lien avec la Déclaration universelle des Droits de l’Homme et d’ouvrir sur les enjeux de la biodiversité et du climat.

Imprimer la Déclaration et la coller dans la rue? y compris l’avoir en viral avec un QR code. En street art comme la Déclaration ;

C’est la contradiction majeure qui doit faire prendre conscience. Identifier les initiatives d’opportunité comme la marche de Rajagopal, l’ultra-marathon de Malek. Le gouvernement n’est pas dans la présentation des changements avec des métiers qui doivent vite s’arrêter et être remplacés par de nouveaux métiers nécessaire. Le rôle du ou des gouvernements d’accompagnement au changement necessaire n’est pas suffisamment pris en main dans la proximité. Si l’action pour le climat fait l’objet d’une mesure de technique fiscale, nous constatons un manque de padagogie et de compensation sociale.

Ex de la construction de l’autoroute de la Réunion avec les pierres prélevées à Madagascar.

(COP24 c’est le narratif officiel seuls 16 Etats respectent leurs engagements porter à 3 degrés, ce qui est catastrophique).

Il nous faut accepter le fait que la contradiction entre le social et l’écologique existe et qu’en terme de résilience nous devons travailler ces contradictions. Le collapse moral et spirituel est déjà là avec la montée du fascisme. D’où nécessité de construire un projet tel celui de l’Institut des futurs souhaitables, acteurs face à Trump ou Bolso, s’organiser dans des éco systèmes résilients. Ex Dialogues inter spi pour la paix. Créer la justice, la police et l’armée de la Paix ? Cf Catalogne (qui sont en prison actuellement). Comment se défendre par rapport à la police ou l’armée que l’on ne reconnaît pas ? Boucliers équipés de caméra et d’IA ?

Nous avons des compétences dans le domaine des réseaux, + nécessité de financer l’anti steeve Banon ?

Développer dans tous nos projets la notion d’alliances larges, à géométrie variable, à conflictualité (ex Sorros, Emmanuel Faber…)

Echanges sur la construction de monnaies locales et liens entre les monnaies pour développer une autonomie locale

 

la question des Dialogues est celle de la contradiction particulièrement cruciale pour ce 17 novembre. Sous quelle forme , sur quel terrain géographique (salles, parcs et espaces publics..) qui le porte ? Lever de rideaux des pic nic solidaires, des Dialogues partout où s’est possible.

 

pb de la désertification du monde rural, alors qu’il faudrait fidéliser même s’il n’y a pas du travail pour tous, alors que les services publics sont partis dans les villes…

réinvestir les crédits ou la taxe dans des investissements de mobilités alternatives.

Face au risque de montée de haine, à la tentation du pouvoir autoritaire. Présenter la force ou la puissance d’un mouvement citoyen conscient, cf Bernie Sanders ? Organiser un manuel du bon usage des réseaux sociaux (comme dans une entreprise qui a une charte des valeurs pour ne pas nuire à l’intéret de l’entreprise).

Ex Mouvement des indivisibles, conflictualité face à la haine (en Allemagne), alors que la haine a une énergie qui créé du nous, a l’air d’être simple, or il s’agit de passer de ce ressort d’énergie à une construction de conflit qui va introduire de la complexité. Le mécanisme inverse de la haine, cad l’empathie ait une chance d’aboutir. Risque de l’écoterrorisme à catalyser par l’action non violente (ex Les Mureaux en transformant une fin de manif non en émeute pour en découdre mais en une occupation non violente du … commissariat, où le commissaire est venu s’excuser)

 

Florence de Peretti relate le Festival de musique à Taragate et à Chemin Faisant dans le désert. Le thème était sur l’eau. Ont vécu une tempète et la pluie dans le désert. QQ difficultés mais expérience formidable dans le rapport à la nature, aux autres, des pb de secheresse et d’exode depuis les oasis car la secheresse est terrible et l’eau est détournée pour les promoteurs immobiliers et un tourisme sans tenir compte des ressources naturelles, le pb de la mendicité qui permet aux enfants de vivre de cela grace au tourisme au détriment d’aller à l’école. Regroupement pour la survie des femmes. Pb climatique crucial qui sera aussi dans le programme des Dialogues en humanité sous l’angle de l’eau d’autant que le GRAIE organise un colloque sur l’eau en commun, et en bien commun. C’est une thématique qui peut etre partagée par tous les porteurs d’initiatives sur les différents continents.

 

idem pour la coupe du monde féminine de foot à Lyon en même temps que les Dialogues, notamment pour la finale à Lyon le dimanche soir 7 juillet 2019

 

et le lien avec le colloque sur l’eau dans la ville. L’implication de Geneviève pour le Congrès des 1200 astrophysiciens qui se réunissent à Lyon du 24 au 28 juin 2018, avec une conférence débat sur l’obscurantisme.

 

tisser un lien avec la semaine/sommet des consciences avec des événements en même temps dans le monde en réseau des Dialogues.

 

Déclaration Universelle des droits de l’Homme qui peut etre un thème fédérateur ?

 

Lutter contre la dépression collective

rencontrer des grandes institutions, les acteurs éco/entreprises, des lobbies…

temps de dialogue plus formalisé comme une conférence avec construction de désaccords fécond. Externalités positives et quelle conscience des externalité négatives.

 

Prix du gasoil, prix de la mobilité, ruralité/urbanité, l’étalement urbain, détaxation, comment orienter (ex image relatée par Christiane dans le monde rural avec des personnes très agées qui meurent et des voitures qui servent de poulaillers!)

 

La marche et le nomadisme, effet positif, historique, effet négatif et d’injustices. Sommes nous capable de créer des conditions de paix ? Conférence lors de Chemin Faisant sur l’eau dans le désert de Taragate.

 

à Lisbonne, chauffeur de taxi brésilien qui se réjouissait de la victoire de Bolsonaro qui va tout nettoyer. En parallèle la position de Salgado est plus nuancée (cf émission de France Inter le 5 novembre 2018).

Cf Jacques Lecomte propose de charger bcp + du coté du positif, cf nos capacités de transformer les difficultés en positif. Ex de Pablo Servigne/Raphaël Stevens/Gauthier Chapelle et du nouveau livre Une autre fin du monde est possible sous titré Vivre l’effondrement (et pas seulement y survivre) édition Anthropocène SEUIL 

 

Demain tous nomades !? Vers quoi avons nous envie de nous mettre en marche ; nous sommes tous potentiellement des nomades; nous sommes tous affectés; comme migrants, comme touristes,…

Importance de faire grandir la solidarité face à la peur de l’inconnu, à l’endroit où je vis et en même temps pour les générations futures et pour les habitants de la terre.

Quelles stratégies ont été baties par les personnes en précarité ou grande pauvreté pour sécuriser leur vie et leur parcours. Les Marches du sel, Marcher ensemble, on avance en reculant en maitrisant ses émotions, ex dans la pacification de soi-meme en Qi Gong avec Christiane Botbol (proposition d’un atelier sur cette approche)

qu’est-ce qu’on sème, comment on s’aime ? mouvement.

 

Proposition de Malek sur la traversée de l’Afrique pour la fraternité/sororité

Ensemble ça marche cf hip hop

 

C’est quoi les conditions de la vie ? Eau bien commun, astrophysique, femme/homme…

Pour compenser Après moi le déluge du penseur alleman Sloterdijk ou Remèdes à l’accélération du jeune sociologue de l’école de Frankfort Hartmut Rosa

 

conjuguer l’artistique et le sensible ex théâtre forum au début de l’agora,

 

propositions aussi de faire le lien avec une émission de télévision : jeu coopératif mettant en scène des personnes tirées au sors avec appel à personnes ressources sur une question ou une situation à laquelle elles doivent faire face. Permettre de transmettre un message face à une crise financière, une inondation, une sécheresse. Comment s’en sortir face à une situation très anxiogène. Car des éléments plombant il y a en plein.

Arrêter d’avoir peur de faire peur en minimisant les pb. Ne pas ignorer l’un et l’autre et rester timoré au milieu. Être capable de démontrer les actions et les initiatives positives existantes.

 

La sédentarité et la propriété explosent alors qu’ils étaient la base de la sortie du néolithique. Et la construction des villes.

 

Proposition d’un cadre pour un des parcours :

commençons à construire la République mondiale de nos rêves

forme démocratique et spirituelle dans la logique de l’ouverture, Conseils de sécurité et de sagesses, questions régaliennes

 

 Lien entre La marche du 8 décembre, l’expo d’ELYX qui peut tourner ou on peut la tirer sur papier et support. Ce qui permet de faire un parcours en marchant dans le parc,

 

Proposition pour juillet 2019 dans le parc Tête d’or d’organiser un Chemin faisant pour faire vivre la Déclaration universelle des Droits humains, avec éléments de débats à partir de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, avec tout ou partie des 30 articles . Lien avec le théâtre de l’opprimé, théâtre forum sur la déclaration (en proposant de travailler sur les villes sanctuaires, les zones libérées ou en avance, les territoires pionniers de l’ESS, territoires de transition écologique, oasis des Colibris, LVED…). On marche dans le parc en s’arrêtant et en découvrant en quoi certains articles sont respectés ou non, incarné par des témoignages de vie, y compris lorsque c’est contesté selon les points de vue et selon les cultures (témoignages et réactions des participants venant de l’Inde, et d’autres continents).

Questions posées à chaque fois : qu’est ce qui fait résistance, qu’est ce qui incarne positivement à tel endroit, qu’est-ce qui fait débat ?

Nous posons un acte public avec le texte de PV à rendre public le 10 décembre, qui viendrait compléter judicieusement la Déclaration universelle notamment sur l’entrée climatique

 

Proposition où l’eau devient partie civile

faire que la déclaration universelle devienne un droit opposable

inviter :

- Valérie Cabanne à inviter sur l’écocide et la question du droit, y compris des peuples racines.

- Géologue Lahcel, est intervenu comme spécialiste de l’eau et des oasis lors de Chemin faisant et proposer au congrès sur l’eau du GRAIE.

- Yacine, Malek…

Prochaine réunion le 10 décembre, au CCFD 4 rue Jean Lantier, sinon réunion possible au Maltais rouge 40 rue de Malte