Cr. 16 novembre 2017 Lyon

comité d’orientation des Dialogues en humanité du 16 novembre 2017 à Lyon

Yves Petit, Sylvie Di Palma, Shoki Ali Said, Claire Durieux, Cygpha, Elisabeth Blachère, Michel Lansard, André Zech, Alain de Foucaucourt, Geneviève Ancel, Françoise Coupat

Yves Petit ATD Quart Monde, mission présence avec son épouse par l’habitat dans une cité de Lyon, pour comprendre ce qu’est la grande pauvreté en France. Belle participation en juillet 2017 et projet à renouveler en 2018

Sylvie di Palma, a connu les Dialogues à Dakar, puis Inde et Italie, et souhaite participer au Forum Social Mondial. Contribue à la Marie du 8e. a participé à la préparation du Forum international du Bien vivre à Grenoble, avec des étudiants, des participants de plusieurs ONG comme CCFD, et des retours d’expériences au Bhoutan. Echange sur les indicateurs de richesse et de bien vivre. Voir sur internet notamment sur le site du CCFD. Contribue avec les étudiants étrangers de l’IAE, + ALPADEF entrepreneuriat féminin avec les femmes de Palmarin au Sénégal SINE SALOUM (zone protégée de l’UNESCO). Projet à Erawan avec une business women, ancienne étudiante IAE arménienne, jeune ambassadeure. et projet en Nouvelle Zélande.

Geneviève Ancel transmet les informations des avancées pour de nouveaux Dialogues au Québec; à Montréal, Prévost, Lac-Mégantic, Gatineaux.
Retours aussi des magnifiques Dialogues dans leur contexte le dernier week-end d’octobre à Dakar, Salvador de bahia, HEM Rabat, Seatle, en parallèle de la montée en Dialogues préparatoires de haute qualité à Bruxelles

Claire Durieux, habite à Montpellier, lien avec Simone et Geneviève, essaie d’être utile. aide aux stagiaires et aide à concrétiser les projets

Cygpha représente un petit groupe dans les Monts de la Madelaine, au coeur de la diagonale du vide. création de Dialogues à partir de l’observation. 8 personnes tentent de créer des Dialogues sur le thème «être né.e.s quelque part» entre Vichy où il y a des femmes kosovares ok pour participer, des artistes autour du village. Souhaite travailler sur l’interculturel, entre néo ruraux et autochtones. Témoignages de personnes bien reçues. artistes qui font des marionettes, danses. aussi les agriculteurs bio qui en bavent mais gardent le sourire. témoignages. Importance des arbres, A Lyon tout le monde court vers les arbres, chez nous, c’est plutot le désir de trouver une salle. Accueil à prévoir autour du 14 juillet de Dialogues avec les personnes ayant participé à Lyon la semaine avant. donc faire un after en faisant une montée de la Madelaine avec un chemin de Marie-Madelaine pour rendre hommage au féminin de l’être le 22 juillet 2018.
Travaille aussi dans une ressourcerie à Roanne (social, thérapeutique..)
Le projet de contacter Françoise Héritier est stopé par son décès hier. Ce qui ne nous empèche pas de mettre la question du féminin au coeur des Dialogues en humanité de Lyon également.

Elisabeth Blachère, Michel Lansard avec Yves Petit sont Allié.e.s de ATD Quart Monde. Ils ont établi un premier bilan largement positif de la contribution d’ATD aux Dialogues de 2017 (lectures, chorales, atelier de «tresser ensemble une planete Terre») importance du ressenti de la liberté d’expression pendant les Dialogues, de la possibilité de découvrir un opéra dans le parc. et de l’écoute bienveillante pour accéder à des repas accessible pour tous (à repenser pour aller plus loin en 2018) . Lors des dialogues 2017, les membres d’ATD QM qui sont venus se sont vraiment sentis «accueillis» et écoutés. Certains ont osés, pour la première fois, s’exprimer publiquement, lors des agoras et des temps d’échange. Ils ont aussi apprécié de découvrir d’autres choses, comme des chants chamaniques, le basket-fauteuil, l’opéra ou la fabrication de conserves. C’est à partir de ce constat que tous se sont enthousiasmés à l’idée de revenir en juillet 2018 au parc de la Tête d’Or. Il est cependant nécessaire de réfléchir à la mobilité des personnes à l’intérieur du parc. Plusieurs personnes se sont retrouvées en difficulté pour se rendre aux différents endroits. Faire le trajet de l’entrée du parc à l’emplacement où nous étions s’est parfois transformé en une épreuve. Il y a certainement des choses à inventer autour de cela (vélos-taxis, voitures éléctriques…)

Les 30 ans de la journée de la misère en France, cette année le 17 octobre. Lien avec le collectif du 17 octobre avec d’autres, Dialogues ouvert à toute l’humanité, les pauvres, les rejetés, s’appuyer sur ceux qui sont les plus faibles, continuer par le volontariat: en octobre 2017: luttes contre les préjugés. Proposition pour le samedi aux Dialogues de juillet 2018: une université populaire quart monde. recherche action mandaté par l’ONU pour mesurer la pauvreté avec les premiers concernés, avec l’université d’oxford: sur les indicateurs de pauvreté! par ex une agora, avec la méthode du croisement de savoir, à partir de ceux qui vivent la situation et les scientifiques notamment.
ATD est passé de Aide à Toute Detresse à Accompagner Tous dans la Dignité.

André Zech témoin et acteur d’un projet interculturel Lyon Stg Oran. pré Dialogues à Oran en cours. et le fil conducteur de l’éternelle migration: Algérie France, le fil du film est le dialogue, la maieutique. Oran Ville qui n’a pas été qu’algérienne, avec des personnes de tout âge, gouvernance partagée (on agit pas pour mais avec), association féminine «Phare» accompagne le dialogue sur une place, échanges pas simple de se réunir sur une place. Visibilité dans le partage. Association des petits lecteurs, et Belhorizon, asso PasSages qui organise un voyage à Oran en mai, rencontre à Strasbourg en décembre par PasSages. Cinéma solidaire… Pm dialogue interreligieux, ex de la pièce de théâtre «Pierre et Mohamed»

Yasmina Kadra (en prenant le nom de sa femme comme nom d’écrivain).

Alain de Foucaucourt, projet de flash mob, dansé par les personnes accompagnées. Objectif pour mettre l’accent sur la place des personnes agées dans la société. choix des mots pour parler de la grande précarité plutot que de pauvreté (la question de la mort sociale par l’isolement qui peut provoquer des effets pervers). Proposition d’apporter sous un arbre à partir d’échanges, de lettres lues car écrites par des personnes en grande précarité. Faire parler les gens de leur situation.
Témoignages croisés à organiser à partir de textes lus et portées. Actuellement le gouvernement ne parle plus que de personnes agées ou handicapées alors que nous voulons porter l’importance à la personne de façon fraternelle. organisation non confessionelle.
38 quai Gailleton

L’Oeil écoute accueille les Dialogues par le biais de la galériste Michèle Neyret. de 19 à 21h

proposition d’une rencontre avec les élus du 5e.

Shoki Ali Said pour l’association Dialogues en humanité France Ethiopie et Africa 50 participera aussi aux différents événements programmés dans l’agenda.
Les mamans de St Jean et de Jacques Monot contribueront à préparer le couscous du vendredi soir

Françoise Coupat metteure en scène d’une compagnie à Lyon et en Tunisie, coopération France Tunisie. contribution aux Dialogues en 2016 avec des lycéens tunisiens sur la Chose publique de Philippe Dujardin. livre traduit du français en arabe dialectal. Rencontre de Habib Haieb prof géographe qui a fait un film «Couscous, la graine de la dignité» sur l’histoire de la souveraineté (alimentaire par la graine) et de la dignité. Le film peut etre promu lors des Dialogues en humanité. documentaire de 52 mn

Travail sur la co prodution du programme des Dialogues de Lyon (voir directement la rubrique 2018 sur le site)

Passage en revue des engagements sur le territoire de la Métropole avec des ateliers du sensible, des Dialogues dans les quartiers (LA Darnaise, Givors, La Duchère, Villeurbanne, Vaulx-en-Velin, 4è, 7è et 8è arrondissements…) pour croiser de nombreux partenaires et participants associatifs, artistiques, scientifiques engagés pour des Dialogues en humanité (parmi lesquels les associations Voix En Développement, Cie Second Souffle, Fraternité Abraham, France-Ethiopie Corne de l’Afrique avec les ONG rassemblant des personnes issues de plusieurs continents).

Point sur le média «TOut Va Bien» et ses différentes éditions inspirées des Dialogues en humanité, le numéro hors série rendant compte de la diversité des centaines de participants actifs. Traduction en anglais et en portugais-brésilien pour partager plus largement avec les lusophones et les anglophones notamment.

Divers autres points: cf la démarche de ANCIELA sur le bénévolat des retraités notamment en lien avec les services de la Métropole

Recrutement des stagiaires en cours pour l’édition 2018 (arrivée prévue en mars et travail éffectif jusqu’en juillet)