Cr. 08 janvier 2017

participants:

Aviram Rozin (Inde Sadhana Forest Auroville), Anne-Marie Codur (USA Boston et France Maroc), Nadine Outin (France ), Patrick Viveret et Catherine André (Paris), Philippe Piau (Angers), Christine Bisch, Geneviève et Jean-Jacques Ancel (Lyon), rejoint par Christine Adjahi (Lyon et Bénin) en fin de réunion.

Aviram Rozin annonce qu'il sera probablement à Paris au alentour du 1er février. Il explique ensuite le déroulé des second Dialogues en humanité à Auroville et les 1er Youth Dialogues à Sadhana Forest du 10 au 14 février 2017. Parmi les Guest, nous avons recensé Anne-Marie Ladeveze (volontaire à Lyon pour les Dialogues et investie avec l'association de jeunes Synga d'aide aux Réfugiés); Michel Granger, artiste; Sylvie di Palma de l'iaelyon, interprete dans de nombreuses langues, a animé un atelier d'art aborigène à Lyon en 2016; Simone Kunegel et Lucd e Lyon, ainsi que Geneviève Ancel.
Aviram prévoit un modèle mixte entre ce qu'il a expérimenté à Lyon et Salvador notamment: 2 facilitateurs pour chaque agora dont à chaque fois un jeune volontaire. Chaque personne aura au maximum 3 minutes pour intervenir (sablier) afin de permettre à un maximum de personnes de s'exprimer. To learn more and connect. en même temps le choix pour chacun entre une agora plus philosophique (ex Civil Society), une autre agora plus pratique (ex Forestry) et un atelier du sensible et de discernement de 10h à 11h30, de 14h30 et 16h, de 16h30 à 18h. Il compte sur 70 à 80 volontaires de Sadhana Forest, des villageois Tamul, des habitant d'Auroville, de Pondichery et des Guests d'Auroville; une communication sur le site de sadhanaforest ainsi que sur les réseaux sociaux FB.

Prochaines réunions du comité d'orientation à Paris vendredi 13 janvier et lundi 27 février 2017, chez Henryane de Chaponay à la Maison des Artistes EPHAD 5 rue René Blum 75017 Paris, précédé d'un déjeuner au restaurant Thai de la rue Cardinet (Métro Brochant). Bruno Vienne est annoncé pour compléter un film de 52' sur Henryane et sa traversée de presque 2 siècles avec ses réseaux comme le FSM ou les Dialogues en humanité parmi d'autres. Célina Whitaker et Fazette Bordage ont déjà témoigné.
Parmi les personnes déjà annoncées: Henryane, Patrick Viveret, Geneviève Ancel, Anne-Marie Codur, Daniela Schwendener, Natacha Kaminski, Ryadh Sallem (qui interviendra le lendemain à Rabat HEM à la demande de Ali Serhrouchni). Catherine est excusée car elle sera au congrès le la FNARS pour réaliser un numéro spécial d'Alternatives économiques fin février.

Yves Mathieu a envoyé une méthodologie interessante pour réaliser un débat planétaire sur et avec les réfugiés. nous espérons bien qu'il sera présent à la réunion. Geneviève annonce que la coordination Urgence Migrants  de la Région lyonnaise a réalisé une grande journée d'échanges hier à Lyon avec près de 300 personnes. Elle en a profité pour proposer une alliance pour ce débat planétaire avec tous les collectifs et associations d'aides aux migrants et aux réfugiés, un très bon accueil est perçu de part et d'autre.

rappel pour les parisiens de la réunion de projet d'Agence de notation citoyenne, et comment passer de la fiction à la réalité. cela se passera à 14h le samedi 14 février au 100 rue de Charenton, précédé du film de Vincent Glenn.
Pendant ce temps à Lyon, Shoki Ali Said organise le Noel ethiopien avec de nombreuses associations africaines et locales, ainsi que la participation de la chanteuse lyrique Malika Bellaribi-Le Moal.
Le 16 janvier un comité de pilotage de Pouvoir citoyen en marche est prévu au bistrot Bord de Seine à 9h à Paris. La participation d'Utopia et du collectif Les Jours Heureux permet d'élargir le projet notamment pour le grand événement du "Stade citoyen" le 1er avril 2017.
Patrick annonce aussi les auditions citoyennes ouvertes ainsi le 10 janvier aux Grands Voisins à 15h c'est au tour d'Arnaud Montebourg et Charlotte Marchandise, puis le 13 janvier à 17h c'est Benoit Hamon, puis Yannick Jadot et Alexandre Jardin.

Dans le cadre de la grande transition comme alternative à la grande régression, les contacts sont en cours avec Antonio Guttieres le nouveau Secrétaire Général de l'ONU, il fut membre du Collegium International ethique scientifique et politique. Un travail en commun est ainsi possible y compris avec l'appui de Michel Mohler du SG ONU. L'appui de Pierre Giorgini, recteur de l'université catholique de Lille, auteur de la transition fulgurante.. en lien avec le sommet des consciences en 2016, permet aussi de se rapprocher du Pape.

Une nouvelle triste est annoncée par Christine Adjahi de la part d'Irène, car la magistrate Rita Sodjeïdo du Bénin s'est éteinte. Elle participa aux Dialogues de Lyon en 2013 ou 2014 et fut très investie au Bénin pour les Dialogues de Porto Novo

2017-01-02 14:43 GMT-03:00 Patrick v <pv92@orange.fr>:
Chers amis, Alain Caillé et nos amis convivialistes m'ont demandé de formuler des vœux pour cette nouvelle année. Je l'ai fait en reprenant et en complétant le texte que je vous avais transmis recemment et qu'Anne Marie a eu l'amitié de traduire. Je vous le remets dans sa version complétée. ( doc 2) .Cette alliance des forces de vie peut utiliser pleinement l'opportunité du nouveau secrétaire général des Nations Unies Antonio Gutteres dont le premier discours est je crois prometteur ( cf lien ci dessous). Comme il avait travaillé à un moment avec le collegium international préside par Michel Rocard et comme Chico W lé connaît personnellement nous avons la peut être une vraie opportunité.
Amities et de Nouveau tous mes vœux fraternels à toutes et tous
Patrick

1) Lien sur A Gutteres 

Le nouveau secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU), Antonio Guterres, veut faire de 2017 « une année pour la paix », a-t-il lancé dans un message diffusé à l’occasion du Nouvel An et de son entrée en fonctions. M. Guterres succède dimanche 1er janvier à Ban Ki-moon à la tête des Nations unies et hérite en particulier du lourd dossier de la guerre en Syrie.
> « En cette première journée à la tête des Nations unies, une question me pèse sur le cœur : comment venir en aide aux millions d’êtres humains pris au piège de conflits ?, interroge-t-il. En ce jour de l’an, je vous demande à tous de prendre avec moi cette résolution : engageons-nous à faire de la paix notre priorité absolue. »
Lire notre portrait :   Antonio Guterres, futur secrétaire général de l’ONU
« La paix dépend de nous »
> Pour le nouveau secrétaire général, « tout ce que nous valorisons en tant que famille humaine – la dignité et l’espoir, le progrès et la prospérité – dépend de la paix ». « Mais la paix dépend de nous, poursuit-il. Engagez-vous à mes côtés au service de la paix, jour après jour. Faisons de 2017 une année pour la paix. »
> « Faisons de 2017 », ajoute-t-il, « l’année où nous tous – citoyens, gouvernements et dirigeants – aurons tout fait pour surmonter nos différences », enjoint l’ex-premier ministre socialiste portugais :
« De la solidarité et la compassion dans notre vie quotidienne, au dialogue et au respect quels que soient les clivages politiques… Des cessez-le-feu sur le champ de bataille aux compromis à la table des négociations. »

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/article/2017/01/01/antonio-guterres-...

2) Vœux convivialistes

Notre rencontre du Theatre de la Tempête avait pour thème : "convivialisme now ou apocalypse tomorrow".  Je le crois tres actuel en sachant qu'il caractérise une exigence préventive pour éviter des risques  majeurs pour notre famille humaine. Mais il pourrait aussi avoir une valeur de résilience si nous devions surmonter un certain nombre de catastrophes et de régressions  si les logiques dominantes d'aveuglement se perpétuent .
Nous sommes en effet entrés dans un conflit mondial d'un nouveau type puisque l'objet de ce conflit est d'éviter la guerre et, à terme , sinon la destruction de l'humanité en tout cas une grande Regression à laquelle il nous faut au contraire opposer la perspective d'une grande Transition, celle la même à laquelle veut contribuer le convivialisme.
Je crois en effet qu'il n'est pas excessif de dire qu'une part importante du destin de l'humanité va se jouer dans ce siècle.  Regardons lucidement la situation : avant l'élection de Trump il y avait déjà un etat d'urgence social et ecologique avec la fracture sociale mondiale des inégalités ( les 63 personnes disposant de l'équivalent du revenu de la moitié de l'humanité) et la fracture ecologique gravisssime : dérèglement climatique, sixième extinction des espèces, grandes pollutions faisant chaque année des centaines de milliers de morts. Il aurait fallu donner un coup de barre très net  dans le sens de la justice sociale et de la responsabilité ecologique, bref aller franchement dans le sens d'une grande Transition. L'élection de Trump et le renforcement des "democratures" , pour reprendre l'expression de Pierre Hassner, qui nourrissent les inégalités sociales et l' irresponsabilité ecologique participent au contraire de la grande Régression et rendent le risque plus grave encore d'une humanite confrontée à un cycle mortifère. Cycle qui peut même s'avérer fatal quand on pense que des psychopathes peuvent disposer d'armes de destruction massives à commencer par le nucléaire. Il faut donc qu'impérativement se constitue une grande alliance pour la Vie face aux logiques mortiferes qui peuvent nous conduire à l'abîme pour reprendre le titre d'un livre récent de notre ami Edgar Morin.

Une grande alliance des forces de Vie

C'est cette alliance que nous avons cherché à construire au cours de l'année écoulée tant à l'échelle mondiale dans la suite des mouvements qui se sont rassemblés lors de la Cop 21 ( cf la proposition d'un processus constituant mondial faite par " le Serment de Paris") , qu'au niveau européen et français. Pour ce qui concerne notre pays la convergence renforcée des mouvements et reseaux citoyens initiée par "Pouvoir citoyen en marche" plate forme fondée par la rencontre du pacte civique, du collectif Roosevelt, des convivialistes, du labo de l'économie sociale et solidaire, des Dialogues en humanite et de bien d'autres mouvements a permis d'aboutir à un socle commun de propositions sur quatre niveaux : celui de la Vision avec le texte proposé par Edgar Morin "Changeons de voie, Changeons de Vie" ( un site a été créé pour partager cet appel), celui des valeurs, celui des récits permettant ces itinéraires de convergence et celui dit des "mesures basculantes" pour reprendre une expression de notre ami Alain Caillé qui a beaucoup œuvré à ce texte en voie de finalisation.

Outre ce contenu il faut aussi construire une strategie pour cette alliance et en repérer les forces principales afin de mieux distinguer son cœur et ses ailes . Le cœur c'est, me semble t il, l'ensemble des acteurs qui se reconnaissent dans le Projet d'une grande Transition vers une société du bien vivre. Celle ci constitue une double alternative convivialiste au fondamentalisme marchand et au fondamentalisme identitaire, sachant que le second est l'enfant monstrueux du premier.  La 'base sociale" de cette alliance ce peut être celles et ceux que deux sociologues américains Sherry Anderson et Paul Ray ont nommé "les créatifs culturels" porteurs d'une quadruple révolution silencieuse dans le domaine ecologique, dans celui du rapport entre hommes et femmes, dans la quete d'une spiritualité non dogmatique et dans une ouverture multiculturelle. Ils représentent le symétrique du quatuor mortifère symbolisé par Trump : irresponsabilité ecologique, machisme, intégrisme culturel et religieux, racisme et défense délirante  d'une suprématie des blancs. Ils sont les seuls à pouvoir proposer un dépassement dynamique du conflit entre les deux autres grandes familles socio culturelles évoquées dans l'enquête de Ray et Anderson , celle des modernistes et des traditionalistes. Les premiers sont aveugles sur " les dégâts du progrès" pour reprendre le titre d'un livre célèbre de la Cfdt des années 70, les seconds sont irrésistiblement attirés par les fondamentalismes identitaires qu'ils soient religieux ou nationaux . Ces "créatifs" peuvent proposer de garder le meilleur de la modernité, la liberté, mais sans le pire, la chosification et de retrouver le meilleur de la tradition, la reliance ( à la nature, à autrui, aux questions du sens) mais sans le pire, la dépendance et la tentation intégriste. On retrouve , on le voit, nombre de caractéristiques fondamentales de ce que nous plaçons au cœur non seulement des valeurs mais aussi des comportements convivialistes.
Mais s'ils constituent le cœur potentiel de cette alliance les créatifs culturels doivent d'abord se donner les moyens de se constituer en force ( en force creatrice bien sûr et non dominatrice conformément à leurs gènes) et de dépasser le stade d'une créativité très riche mais trop souvent fragmentée et invisible pour construire une grande convergence à partir de ces émergences... tout en inventant un modèle de convergence inspiré du Vivant et ne reproduisant pas les convergences artificielles et en surplomb que sont les les figures de l'avant garde ou de la fédération.
Il est essentiel qu'ils soient  le cœur de l'alliance car s'ils continuent comme aujourd'hui à constituer les ailes tantôt du clan moderniste tantôt du camp traditionaliste ils n'arrivent pas à peser suffisamment sur les enjeux macros ( économiques sociaux culturels etc.) là où sont solidement installées les forces mortiferes. Par exemple il faut pouvoir tenir sur le double front de l'alternative au fondamentalisme marchand et au fondamentalisme identitaire car sinon la lutte contre le second sans mettre en cause le premier conduit à traiter un symptôme sans traiter ses causes.
Mais ensuite ceux ci se doivent de nouer des alliances compte tenu de l'ampleur du risque. Alliances pour former une coalition avec la partie des modernistes partisans de l'économie de marché et du progrès technologique mais conscients de la nécessité d'une lutte contre les inégalités sociales, de l'insoutenabilite de la démesure  spéculative et d'une capacité de discernement sur les risques des évolutions technologiques. Mais alliance aussi avec les cultures et les sociétés de tradition qui refusent le basculement dans le fondamentalisme identitaire.
AInsi cette alliance des forces de vie peut elle constituer une alliance préventive, mais aussi resiliente si l'approche préventive n'a pu être conduite à temps et jusqu'au bout. A la stratégie du REV proposée lors des États généraux de l'économie sociale et solidaire alliant le R de la resistance ( creatrice) , le E de l'expérimentation (anticipatrice) et le V de la Vision (transformatrice) nous pouvons proposer de REVER en ajoutant le E de l'evaluation démocratique et le R de la Resilience refondatrice . L'évaluation dans cette perspective doit être entendue dans son sens fort de délibération sur ce qui fait valeur et valeur dans son sens radical de force de vie .

Alors peuvent se conjuguer pleinement l'impératif érotique de Nietzsche sur la mobilisation des forces de vie et l'impératif ethique de Kant sur l'exigence que la recherche de la force de vie de chacun ne s'opère pas au détriment d'autrui. Ethique et Érotique ne sont ils pas ainsi deux composantes majeures d'une perspective et d'une pratique convivialiste ? C'est en tout cas une proposition que je fais pour l'année qui vient à mes amis convivialistes ...Bonne année 2017 ou il nous faudra plus que jamais allier "pessimisme de l'intelligence et optimisme de la volonté"