Cr. 10 mai 2015

CR  synthétique de nos échanges du dimanche 10 mai  2015

Présents :
Brésil : Débora et Emerson
France :
   Lyon : Geneviève, Daniela , Natacha, Jean Jacques
   Paris : Catherine André, Patrick Viveret , Nadine Outin
   Pays de Loire : Philippe Piau

Principaux thèmes abordés :

  • Elargissement du réseau international et sa  visibilité
  • Renforcement de l’engagement de chacun dans le collectif
  • Comment nous protéger contre les appétits commerciaux de ceux qui utilisent le nom des Dialogues en Humanité ?
  • Hommages  à Hélène
  • Confirmation de la Réunion du Pradier après les Dialogues de Lyon
  • Date de la prochaine réunion skype du Conseil International.
  1. Elargissement du réseau international :

L’essaimage des Dialogues en Humanité internationaux est un des points forts du rayonnementde notre mouvement.

  • Soutenir  les efforts des collectifs locaux et nationaux qui portent ces « jeunes » Dialogues en Humanité
  • Veiller à la qualité démocratique de ces évènements  et au respect  de l’esprit et des valeurs présentés dans notre charte commune. 
  • Agir de façon concertée avec les organisateurs des évènements des autres pays pour rendre plus visible chacun d’eux.
  1. «  Renforcement de l’engagement de chacun dans le collectif (Débora)» :

Cette proposition de débat est  induite et animée par Debora  qui demande à chacun de nous de présenter son engagement personnel dans les Dialogues en Humanité et dans le développement du réseau international.

        Les échanges s’organisent autour de 3 questions formulées par  Debora :

  • Comment chacun pense pouvoir développer davantage les Dialogues en Humanité ?
  • Comment chacun peut donner plus d’attention à chaque personne dans sa lutte collective ?
  • Comment et jusqu’où chacun veut et peut s’impliquer financièrement pour soutenir les activités du réseau international ? (exemple du mouvement des convivialistes)  pour aider les nouvelles initiatives et notre communication.

Résumé des réponses :

Après un tour de table rapide et une identification des champs de service et d’engagement de chacun, un débat s’engage sur la proposition de Débora de constituer un fonds spécifique pour la coordination internationale (autrement ditConseil international). Ce débat met en évidence des convergences et des divergences de points de vue.

Des convergences:

  • un accord tacite sur la nécessité de renforcer la solidarité, y compris financière,  au sein du conseil international et auprès des collectifs initiant de nouveaux Dialogues en Humanité sur tous les continents.
  • un rappel que cette solidarité financière existe déjà de façon constante sous plusieurs formes pour financer des voyages, des hébergements, de la communication: recherches de subventions publiques,  de mécénats privés, dons individuels.   Qu’actuellement cette solidarité s’exerce dans le respect de la liberté et des possibilités de chacun.

Une divergence :

Sur la nécessité de doter d’un fonds notre conseil international ou coordination internationale qui actuellement ne génère pas de coûts financiers mais juste des coûts en terme de « temps individuels ». Cette demande suscite une question : à quoi servirait ce fonds ?

  1. Comment se protéger contre les appétits commerciaux de ceux qui utilisent le nom des Dialogues en Humanité :

Geneviève attire notre attention sur l’exploitation commerciale que font certains groupesdu nom des Dialogues en Humanité et propose de développer une réflexion et des actions quant aux moyens de résister et de décourager cette exploitation abusive.

  1. Hommage et expression de notre amitié profonde  à  Hélène qui nous a quittés ce 7 mai.

 

  1. Réunion au Pradier : Geneviève confirme que le Pradier accueillera grâce à l’hospitalité de Sophie et Xavier de Lannoy l’équipe internationale des Dialogues entre le ? et le ? juillet.  

 

  1. Prochain rendez-vous le dimanche 7 juin à 15H