2018 Programme Lyon 6, 7 et 8 juillet

Il est trop tard pour être pessimiste!

La Résistance aujourd’hui c’est l’optimisme!

Comme le disaient les Résistants Raymond Aubrac et Stéphane Hessel

Choisir d’être heureux, c’est un acte de résistance politique

nous dit Patrick Viveret
dialogues-humanite-2018

Prenons soin de chaque humain par l’émergence d’une citoyenneté planétaire, d’un Conseil  de sécurité de l’humanité et d’un Conseil mondial des sages

Selon Jacques Lecomte, le vrai optimisme a besoin de réalisme pour ne pas tomber dans l’illusion, mais également que la forme la plus appropriée de réalisme consiste à être un optimiste actif. (…) Le réalisme, c’est aussi de mesurer le chemin déjà accompli et d’encourager à poursuivre l’action, car oui, il nous reste encore beaucoup à faire ! D’où la nécessité de l’optimisme. Non pas un optimisme béat de l’attente paresseuse, mais un optimisme résolu de l’engagement. Les meilleures nouvelles peuvent émerger si chacun d’entre nous fait sa part.
Le monde va beaucoup mieux que vous ne le croyez !, p. 10-11
Une troisième approche est à la fois optimiste et réaliste. Elle considère que chaque être humain a en lui des potentialités vers le bien et le mal, vers l’amour et la haine, vers l’altruisme et l’égoïsme. Il la qualifie d’optiréalisme.
La bonté humaine; empathie, altruisme, générosité p 298
La meilleure manière d’être réaliste, c’est d’être profondément optimiste et idéaliste. (…) Il nous faut passer du pessimisme désespérant à l’optiréalisme inspirant.
Les entreprises humanistes, comment elles vont changer le monde p 462

Parcours 1 Notre pays c’est la Terre!

Parcours 2 Sortir du double déreglement climatique

Parcours 3 Du bon usage du numérique

Parcours 1: Notre pays c’est la Terre!

    Les avancées du Conseil de sécurité de l’humanité, pour construire une mondialité apaisée et apaisante

    Vers un Conseil des sages par l’expérimentation, l’identification des conditions à réunir. Ateliers proposés par Yves Mathieu et Agora

    Agora possible: Héritiers, chemin faisant! A l’écoute des jeunes générations. 50ème anniversaire de la mort de Martin Luther King, 100ème de la naissance de Nelson Mandela, 70ème de la mort de Gandhi, 10ème de la mort de Aimé Césaire 
    A partir du témoignage des jeunes danseurs urbains de Vénissieux de la Cie Second Souffle qui reviennent de leur voyage aux Etats-Unis sur les traces de Martin Luther King, Karim Mahmoud-Vintam et le jeunes citoyens d’or, avec la participation de porteurs de Dialogues en humanité dans le monde ainsi que de Annick Thébia-Melsan, Babacar Mbengue Maire de Dakar Hann-Belair, de Oumou Sall Seck Maire de Gao au Mali, de Jean-Marc Ayrault, président de la Fondation Mémoire des migrations; du Sud de l’Inde à l’Himalaya avec Arnab Chowdhury, Siddhartha, Aviram Rosin, Usha Kumari Soolapani et Devinder Sharma

    Agora possible: L’incroyable aventure de l’humanité, l’humanité vit une aventure incroyable, une aventure inconnue gigantesque, formidable dont nous n’avons jamais pu deviner le sens. Une aventure indéterminée puisque, comme le disait Héraclite, elle est le fruit d’amour et de discorde, ou selon Freud d’Eros et de Thanatos. Il nous faut prendre le parti d ’Eros. Ce qui n’est pas toujours facile. En militant au parti communiste, dit E. Morin, « j’ai cru prendre le parti d’Eros. Or c’était celui de Thanatos ». En présence des Pr Marie-Antoinette et Henry de Lumley, directeur de l’Institut de paléonthologie humaine de France, auteur du livre Sur le chemin de l’humanité; le réseaux des convivialistes

    Bien Vivre à Lyon, ballade urbaine entre le parc de la Tête d’or et le Vieux Lyon, le Vieux Lyon et le parc Tête d’or, samedi 7 juillet, par le CCFD-Terre solidaire, en résonnance du Forum international pour le Bien vivre de Grenoble (6-8 juin). Départ à préciser

    Agora ou Comment la Téranga qui signifie hospitalité en sénégalais nous enseigne aujourd’hui que tout le monde reçoit et que tout le monde est reçu?

    Contes du Bénin par Irène Koukoui et les porteurs de Dialogues au Bénin

    Je crois en une contamination de l’amour, de la bienveillance, de la douceur et de l’intelligence. Chaque fois qu’on pose un acte de tendresse, d’affection, d’amour, chaque fois qu’on éclaire quelqu’un en lui donnant une écoute, un conseil, on modifie un tout petit peu l’avenir de l’humanité dans le bon sens. Christophe André

    Plus je vieillis et plus je trouve qu’on ne peut vivre qu’avec les êtres qui vous libèrent, et qui vous aiment d’une affection aussi légère à porter que forte à éprouver. Albert Camus lettre à René Char

    Le monde a besoin de femmes et d’hommes qui, habités par une liberté intérieure, sont à distance des idées de puissance, de reconnaissance, pour privilégier l’attention à l’autre, source de fraternité. Bernard Devert

    Parcours 2: Sortir du double dérèglement climatique: le réchauffement climatique et la glaciation relationnelle

    • démontrer en acte l’art du Bien vivre face au double dérèglement climatique: celui du climat sur la Terre, celui du mal-être voire la glaciation émotionnelle (comme l’appellent Patrick Viveret et Abdenour Bidar)
    • face au dérèglement climatique, nous avons 3 ans pour agir! la mise en oeuvre des engagements pour tenir le délai de 2020 voir l’article dans la revue Nature sur le temps qu’il reste pour tenter de limiter le réchauffement à 2°, et l’appel pour 2020 http://climat-2020.eu/3-ans-pour-agir/. Avec le collectif Transition citoyenne, Villes en Transition, les réseaux internationaux comme Energy Cities, le Réseau Action Climat, les scientifiques du GIEC dont Jean Jouzel, Negawatt avec Dominique Gauzin-Muller et Thierry Salomon, le Pr Emerson Sales du Brésil. Voir les enjeux d’un dialogue facilitateur COP23 et COP24
    • Appel à projets pour démontrer l’économie symbiotique en acte, à partir de l’ouvrage d’Isabelle Delannoy aux éditions Domaine du possible/Acte Sud.
      Comment chacun (habitants, nouveaux arrivants, associations, villages et villes, écoles, universités) peut-il devenir moteur d’une économie circulaire et symbiotique?
      Les entreprises qui basent leur résultat sur de nouveaux indicateurs de richesse prennent en compte le bonheur au travail, le respect de la nature et la sortie des énergies fossiles, l’hospitalité, la RSE, le cycle de vie des matériaux, la citoyenneté active, la coopération, le Bien Vivre.
    • Quels sont les leviers (et les freins à lever) pour accélérer la transition énergétique et citoyenne? dans les territoires, villes et villages en continuité, reliés dans le monde pour se donner de la force mutuelle
    • L’entr’aide, l’autre loi de la jungle: effondrement et résilience avec Pablo Servigne, Gauthier Chapelle, Emmanuel Prados, le réseau des Convivialistes
    • L’atelier Du jardin d’enfants au jardinage des petits humains avec Dr Catherine Dolto: une nouvelle façon d’envisager l’expression Jardin d’enfants
    • Ballade urbaine entre le parc de la Tête d’or et la Vieux Lyon sur le Bien vivre en acte à travers Lyon, suite au Forum international du Bien Vivre avec la CCFD Terre Solidaire
    • atelier initiation APLHUS ou introduction au tact précédé d’un film l’art de la toilette, est-ce que c’est possible de prendre soin des personnes? faut-il une formation?
    • agoras Vive l’optimisme: une Cle pour vivre en bonne santé ou Des relations plus chaleureuses, est-ce que cela s’apprend ? avec Gabrielle Smit  des médecins + CNV + Fabrique Spinoza et l’haptonomie + soins paliatifs + Association morts sans toit
      Comment humaniser l’accueil des patients? selon Frédéric Weber, la qualité de présence dans le soin et l’accueil des patients.
    • Récit_stances ou l’optimisme face au risque de la glaciation émotionnelle (vs climatique et numérique) et le dépassement de soi, avec l’ultramarathonien Malek Boukerchi
    • Cultiver son jardin est un acte de résistance. Croisons le vécu des femmes semencières comme Usha Soolapani du Kerala au Sud de l’Inde, qui a réussi à sauver plus de 500 semences anciennes de riz avec les fermiers en Inde. Devinder Sharma penseur et analyste de l’alimentation et de l’agriculture en Inde et dans le monde. Olivier de Schutter récent rapporteur des Nations Unies pour la souveraineté alimentaire. Siddhartha qui valorise le raghi ou millet en Inde, Fatou N’Doye de Enda Graf Sahel qui développe les micro-crédits par les femmes pour les femmes. Que se passe-t-il à partir des initiatives sur l’alimentation et l’agriculture, le réseau des fermes d’avenir, Terres de liens, le Passe-jardin, les projets d’agriculture urbaine dans les villes exemplaires.
      Culture agriculture enjeu social, travail d’écriture au Kef en Tunisie, propositions de Françoise Coupat, metteuse en scène sur les 2 rives de la Méditerranée à partir du film de Habib Ayeb Couscous: la graine de la dignité. 
      Tissons une continuité d’intelligence entre le monde rural et le monde urbain en écoutant les personnes charnières. Le lien à la terre/Terre nous rapproche: concrètement que se passe-t-il dans le quartier de la Guillotière?
      Projets amplifiés des jardiniers et des citoyens actifs. Expériences partagées d’éco-villages, d’écoles de la nature intégrale au Brésil et au Québec; du Bhoomi College à Bangalore en Inde; de la Biovallée dans la Drôme avec Claude Veyret; Les Amanins. Où nous emmènent l’action de VRAC, des incroyables comestibles, de la Légumerie, 
      Reforestation à grande échelle de l’Inde au Kenya à Haïti pour accélérer la lutte contre l’effet de serre, rapprocher les humains de l’agroforesterie avec Yorit et Aviram Rozin de Sadhana Forest

    • Il ne faut pas attendre d’être parfait pour commencer quelque chose de bien disait l’Abbé Pierre.
      Créons des cohortes de crapauds fous propose Thanh Nghiem et Cédric Villani.
      Des millions de révolutions tranquilles sont déjà à l’oeuvre selon Bénédicte Manier.

    • Grandir en humanité par l’écosystème sport-santé? Quel engagement pour quelle performance humaine en entreprise?  la TEEM de Patrick Gaillard et Chadia maillé avec le chorégraphe Azdine Benyoucef, le champion de Basket et Rugby fauteuil Ryadh Sallem, l’Ultra-marathonien Malek Boukerchi

      témoignages de vie croisés de démocratie en entreprise, RSO, RSE, avec les juniors entreprises, les jeunes chercheurs de l’IAE, le Labo de l’ESS,

      Coopérations-actions: pratiques de sociocratie aux Dialogues en humanité, management humain et sensible avec le réseau d’entreprises LVED Lyon Ville Equitable et Durable , Dounia Besson, Sophie Turcano et Thierry Roche; Bénévolat et mécénat de compétence, formation et essaimage de bonnes pratiques avec Clémence Vuillecard directrice régionale de l’association ProBonoLab, Lorella Pignet-Fall de l’ALPADEF, Fatou Ndoye ENDA Sénégal

    Parcours 3: Du bon usage du numérique

    - les enjeux du Numérique: la nature et les risques d’un processus de type «Big Brother» ou comment sortir de la servitude volontaire 3.0 (cf. le Projet Sesame chinois de notation de toute personne et de toute activité) et le rôle de plus en plus dangereux joué par les GAFAM ( Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) côté américain. Invitation à construire un processus fécond d’ici l’été avec la Fabrique des Communsl’Assemblée virtuelle, les réseaux autour de l’Institut des futurs souhaitables, l’Archipel citoyen Osons les Jours heureux
    Sortons des logiques binaires. Contruisons des stratégies dynamiques pour contrer ce que Joseph Stiglitz appelle le totalitarisme marchand / Apprenons à discerner la partie positive du numérique source de bénéfices (au sens éthymologiques de bienfaits) pour tous. 
    Des directives européennes et françaises se mettent en place pour limiter la collecte des données personnelles des internautes par les géants du Net. Ces régulations surviennent alors que l’hégémonie de Google et Facebook sur la publicité numérique est presque totale. Des initiatives pour protéger les données des utilisateurs, sortir de Google et Facebook existent. Deux français, Framasoft et Cozy Cloud y travaillent.

    Atelier Il était une fois l’information avec Damien Fort et l’association 9 milliard en 2050 pour vivre ensemble de façon pacifiée

    Agora possible: Médecins et patients dans le monde des Data, des algorithmes et de l’intelligence artificielle. identifier les risques et les avantages de la société numérique

    Agora La nouvelle responsabilité que nous donnent face à l’avenir les connaissances sur l’épigénetique et la plasticité neuronale.  L’intelligence et l’Affectif ça se cultive, avec Dr Catherine Dolto

    Agora possible avec Monique Dagnaud GénérationY et le modèle californien, Pablo Servigne et Gauthier Chapelle sur l’entr’aide, l’autre loi de la jungle

    Avec les réseaux sociaux, le médium est conçu pour générer en priorité des formes d’échanges profitables à son seul concepteur. Quels sont les modèles économiques des services apparemment gratuits qui nous y sont proposés ? Comment des bataillons d’ingénieurs travaillent-t-il à nous faire aller là où nous n’avions pas prévus, bien que nous n’ayons commis apparemment aucune erreur dans l’organisation de notre parcours ? Comment certains jeux vidéo baissent-ils le niveau de difficultés en fonction des performances du joueur de façon à lui faire croire qu’il apprend très vite et lui donner le désir de continuer ? Bref, il est essentiel d’organiser un enseignement sur la manière dont notre attention est mise au service d’une logique économique vorace, alors même que nous avons seulement l’impression de cultiver notre réseau social ou de nous amuser. Selon le psychiatre Serge Tisseron
    Ce n’est pas parce que les adolescents d’aujourd’hui seraient plus violents que ceux d’hier que leurs échanges sur Internet basculent si souvent dans l’outrance, la caricature, et la violence verbale. C’est parce que telle est la pente sur laquelle chacun s’engage inévitablement quand il interagit verbalement avec quelqu’un qu’il ne voit pas. La communication quotidienne s’organise en effet pour chaque être humain autour de la perception du visage de l’autre et des mimiques par lesquelles il accompagne à chaque instant la réception de nos propos. Que celle-ci disparaisse et tout se complique.

    contributions au pré-programme à partir des 3 parcours

    Chaque matin de 10h à midi, lancement des Dialogues en humanité:

    Inspirations et réciprocités

     Quelles avancées par les porteurs de Dialogues en humanité? à Bruxelles (les 30 juin et 1er juillet) et Molenbeek, Dakar, Bangalore, Salvador de Bahia, Rio, Terra Mirim, Pedra Do Sabia, Seattle, Boston, Montréal, Lac-Mégantic, Rabat, Chandigarh, Himalaya, Sadhana Forest, Kabini (près de Mysore), Addis Abeba, Dire Dawa, Thies, Oran, Bangui, Chamonix, Berlin, Grenoble, Strasbourg, Paris, La Duchère, Villeurbanne, La Darnaise aux Minguettes, Prato, le Vieux Lyon 5è arrondissement,…
    et les initiatives locales reliées de conseils de sages à Seattle, Dakar, Bangalore, Salvador de Bahia, Boston, Montréal, Porto Novo, La place du Pont

    Tout Va Bien, le journal qui réinvente demain, journalisme de solutions (locales et plus). Pour apprendre avec l’équipe de Laurianne Ploix

    Ouverture toujours plus grande aux enfants tant dans les ateliers du sensible que dans les agoras. Projet avec les Francas

    ATD Quart Monde renouvelle ses contributions dont l’expérimentation de territoires zéro chomeur de longue durée et la création d’entreprise à but d’emplois (agora Droit à un emploi/activités pour tous?) en lien avec une journée régionale d’ATD et d’autres organisation
    Université Quart-Monde le samedi matin et Scènes ouvertes. propositions d’un atelier «Il faut lutter contre les préjugés»

    Préparation pour 2019 en lien avec les 17 Objectifs communs pris au niveau des nations pour un développement durable ODD, dont le premier est »Eliminer l’extrème pauvreté et la faim»http://www.un.org/sustainabledevelopment/fr/poverty/

    Les petits frères des Pauvres mobilisent les personnes accompagnées du territoire proche

    La santé des abeilles dans diverses régions du monde. Apiculture, santé, prise de conscience de la biodiversité, de la flore, de l’agroforesterie, création d’activité et de dignité. L’exemple des Pygmées dans la région du Congo avec Alain Chevalier président d’APIFLORDEV, l’exemple des tribus des forêts cueilleurs de miel sauvage en Inde et initiateurs de Dialogues en humanité depuis 2015.
    Ateliers du sensible et temps de coopération action: Voyages en miels (dégustation des miels que vous apporterez) samedi 7 juillet 2018

    Témoignages croisés de rencontres et de voyages engagés, en quête de sens tels que Vanessa Beuchot l’éclaireuse écoptimiste, l’ultramarathonien Malek Boukerchi, Alba Maria de l’éco-village Terra Mirim, Debora Nunes créattrice de l’école d’écologie intégrale au Brésil

    Témoignages croisés Papa à la maison, avec Vido Rion, Soki Ali Said, Jean-Jacques Ancel,  dimanche soir après un atelier/agora le vendredi avec les enfants des écoles et des ALAEE

    Opéra «Le grande duchesse de Gerolstein» d’Offenbach par la troupe lyrique Voix En Développement et la mezzo-soprano Malika Bellaribi-Le Moal, ainsi que la participation des choristes de Bondy, Créteil, Nanterre, Paris, Villeurbanne, Vaulx-en-Velin, Rilleux-la-Pape, Lyon. Vendredi 6 juillet 2018

    Danse urbaine «Sur les traces de Martin Luther King» par la Compagnie Second Souffle qui reviendra de sa tournée aux Etats-Unis et par BAAZYK les jeunes porteuses d’une initiative de Dialogues en humanité à La Darnaise à Vénissieux

    Chorales ATD Quart Monde et Chant Papiers

    Le Théâtre X avec les habitants de la Duchère

    En route bercé.es par le monde avec la Compagnie des ArTpenteurs et Patrice Vandame

    Théâtre de la transformation avec Rama Mani

    Annie Flore Batchiellilys a mis la puissance de sa voix et de son art au service de son amour pour la paix des peuples et pour la paix au Gabon. Au répertoire bilingue trés poétique, ses chants et les ryhtmes de ses musiques impulsent une énergie qui fait danser les corps. Ses positions en faveur de l’unité du peuple du Gabon l’ont contrainte à venir s’installer en France.Elle donne de multiples concerts comme à l’Olympia qui connaissent un grand succès. Quand elle chante le Gabon j’ai l’impression que c’est toute la terre de l’Afrique qui s’exprime par sa voix nous dit Nadine Outin

    Adam Senghor auteure compositeure, chants et danses du Sénégal. Elle nous fera vibrer et danser à l’élan des musiciens percussionistes africains

    Fayçal Salhi magnifique joueur d’Oud, actif pour les Dialogues en humanité dans ses tournées internationales.

    Gilles de la Buharaye pianiste, compositeur, sculpteur et grand voyageur dont la cécité n’est pas un frein à sa créativité ni à son envie de transmettre. Vie en Avignon

    Arnab B. Chowdhury compositeur pianiste joueur de tablas indiens, musicothérapeute, de Pondichery en Inde Concert et masterclass sous forme d’un atelier Know your rythm! Dimension interculturelle et internationale

     joyeux concert de ukulélé (prononcez youkoulélé) avec la formation Lugdunum et Hervé Groléas

    Et si on devenait HUMAINiTERRE?
    bienvenus a ce spectacle surprise
    concu specialement pour
    Dialogues en Humanite 2018
    Tissons ensemble une nouvelle Tapisserie de l’Humanite sur Terre, avec
    L’ART époustouflant de Michel Granger,
    La MUSIQUE transcendante de Paul Grant (santoor, sitar, tabla)
    et le THEATRE transformant de Rama Mani

    Films documentaires

    • de Bruno Vienne : Henryane de Chaponay, graine d’avenir
    • de Anne Murat : Révolution intérieure
    • de Lionel Rebornaz: SIGAO (et le rapport à la vitesse); Nos frontières; Horizons. En lien avec les collectifs artistiques dans les quartiers de la Métropole de Lyon et le Festival Les Inattendus du 9 au 17 février 2018.
    • de Habib Ayeb Couscous: la graine de la dignité

     

    2 textes inspirants:

    L’Afrique, berceau de l’écologie

    Contrairement à la cosmologie occidentale moderne, qui a transformé la nature en ressources et en matière inerte à disposition des humains, les cosmologies ­africaines définissent la nature en un ensemble vivant, dynamique et ouvert.

    LE MONDE | 17.12.2017 Par Séverine Kodjo-Grandvaux (philosophe)

    Etre une philosophe nomade. Pratiquer la pensée comme errance. Refuser de marcher sur un chemin tracé d’avance, prête à accueillir la rencontre dans ce qu’elle a de plus inattendu, lorsqu’elle nous dépouille de ce que nous sommes pour nous révéler à nous-mêmes. Advenir à soi par la ­médiation de l’autre. Comprendre enfin que penser avec les philosophes africains, c’est se penser.

    Terre berceau de l’humanité, l’Afrique n’est pas – et n’a ­jamais été – ce monde à part et hors de l’histoire qu’ont fantasmé nombre de discours philosophiques, anthropologiques et politiques européens. Se pencher sur les problématiques environnementales à l’heure de l’anthropocène, ou du « capitalocène », ne peut se faire sans prendre en considération les conséquences écologiques, sanitaires, sociales, politiques… désastreuses d’un système économique mondialisé pour une région qui abritera 40 % de l’humanité en 2100.

    Quel récit ?

    Contribution libre de Patrick Viveret  issue d’un échange d’abord au sein d’un diner du groupe initiateur d’ « Osons demain » puis le lendemain d’un comité de préparation des rencontres internationales des Dialogues en humanité autour de deux questions qui intéressent directement l’ensemble des Jours heureux : quel récit porter collectivement et comment construire un archipel en acte par rapport aux defis planétaires de 2020 ?

    Celui qui pourrait être racontée par une  femme, appelons la Solenne Rieussec), d’une cinquantaine d’années, née au début du 21 ème siècle et s’exprimant en 2050, sur la période critique traversée par  l’humanité entre 2018 et 2040 et singulièrement dans les années précédant 2020. A l’époque, en 2017,  la période est marquée par  un gouffre entre les alarmes régulières, notamment des scientifiques concernant le dérèglement climatique, et  la faiblesse des actions effectives engagées, en particulier par les états pourtant tous signataires en 2015 d’un accord jugé historique à Paris. Ainsi, malgré ces alarmes ( appel de Nature: «il nous reste trois ans» en juin 2017, manifeste des 15000 scientifiques à la veille de la Coop 23 à Bonn pour indiquer qu’il sera bientôt trop tard pour éviter un emballement du dérèglement climatique mais aussi pour affronter positivement d’autres grands défis tels les risques majeurs sur la biodiversité ),  le «business as usual»se poursuivait comme si on ne croyait pas à ces alertes ou si l’on s’était déja résigné à l’idée que la bataille allait être perdue.  Même la France où un écologiste célèbre était devenu ministre d’état du gouvernement avec le titre ambitieux de ministre de la transition écologique et solidaire, on  était loin d’être à la hauteur des objectifs affichés par son président lors d’un discours en anglais prononcé après le retrait du président américain des accords de Paris et résumé par la formule « make our planet great again ! »

    Du coup l’autre dérèglement climatique, celui de la glaciation émotionnelle et relationnelle qui se caractérise par la montée des peurs, des replis identitaires, des sentiments d’impuissance, bref ce que le philosophe Spinoza appelait » les passions tristes» conduisant aux catastrophes humanitaires paraissait plus dangereux encore que les effets du dérèglement écologique conduisant à l’aggravation des catastrophes naturelles. Après l’élection de Donald Trump aux Etats Unis et son retrait annoncé en 2017 de l’accord de Paris un cycle régressif dramatique paraissait s’enclencher. Un auteur spécialiste des questions écologiques, Bruno Latour, avait même émis dans un livre intitulé «  Où atterir ? » que tout se passait comme si les classes dirigeantes étaient en réalité bien conscientes de l’impossibilité  de poursuivre les modes de croissance actuels pour dix ou douze milliards de personnes et qu’ils en avaient tiré, eux, la conclusion, ne voulant pas renoncer à leurs modes de vie, qu’il n’y avait en effet pas assez de place sur cette planète et qu’ils avaient donc décidé de s’en sortir seuls. Le creusement des inégalités, le renoncement à la perspective de gouvernance mondiale au profit d’un repli identitaire (notamment sur les Etats Unis avec Trump) et la dénégation du changement climatique pour ne pas avoir à affronter les questions de changement de mode de croissance étaient la conséquence de ce  cynisme parfois conscient et souvent encore inconscient à l’époque.

    Que s’était il passé fin 2017 qui avait permis de donner un coup d’arrêt à la grande régression qui s’annonçait et permettre au contraire, à partir de 2020, d’enclencher à l’inverse un chemin vers une grande transition inscrivant le Bien Vivre non seulement comme perspective mais aussi comme méthode d’action tant en termes de résistance que de propositions et d’expérimentations ?

    Plusieurs éléments avaient joué un rôle important dans cette perspective, notamment, la proposition, lors du forum social mondial de mars 2018 à Salvador de Bahia, de deux  réseaux internationaux celui  des Dialogues en humanité et celui issu du « manifeste convivialiste » d’un processus mondial alliant « citoyenneté planétaire et bien vivre » et organisant la création d’un « Conseil de sécurité de l’humanité » appuyé par un « conseil de sages » , lui même proposé par une nouvelle édition d’un « sommet des consciences » qui s’était tenu pour la première fois en 2015 avant la conférence de Paris sur le climat.

    Encore jeune à l’époque, elle avait 18 ans, notre récitante s’était passionnée pour la rencontre de Bahia mais s‘était surtout investie dans ce qui s’était dénommé en France « l’archipel Citoyen : Osons les Jours heureux ! » qui avait vu le jour fin 2017 lors d’une rencontre de responsables d’une cinquantaine d’organisations tenue dans une petite ville de l’ile de France, à Villarceaux.

    C’est en effet au sein de cet archipel qu’une campagne d’un nouveau type destinée à sensibiliser les consciences avait été imaginée puis mise en œuvre en appui du Tour d’Alternatiba, l’une des associations de l’archipel les plus en pointe sur l’enjeu du dérèglement climatique . Solenne se souvenait de l’intervention d’un participant qui l’avait marqué à l’époque :

    «Nous sommes  pris au piège d’une injonction contradictoire. Si nous sommes lucides sur les risques nous sommes accusés de catastrophisme et nos alertes finissent par nourrir la peur, l’impuissance et finalement le déni pour ne pas voir venir l’abîme. Si nous nous tournons vers l’espérance, nous voici bisounours idéalistes, sans prise sur le réel et même soupçonnés de préparer un enfer pavé de nos bonnes intentions. Au total nous nous bloquons simultanément du côté de l’intelligence et de la volonté. Nous n’allons pas au bout de l’invitation de Romain Rolland et Antonio Gramsci nous exhortant à allier «le pessimisme de l’intelligence à l’optimisme de la volonté». Notre optimisme est aussi mou que notre pessimisme , notre volonté aussi peu créative et notre intelligence aussi peu lucide. Comme le note Jean Pierre Dupuy à propos des catastrophes : » nous le savions, mais nous n’y croyions pas !»…Bref nous sommes en train de rater une opportunité cruciale…»

    Comment sortir de cette injonction contradictoire s’était demandé le groupe réuni à Villarceaux pour imaginer  une campagne d’action destinée à favoriser  un réveil des consciences et produire des changements significatifs d’ici 2020 ? La réponse avait été : Faisons l’inverse de cette double autolilmitation tant du côté des risques que des potentialités créatrices.  Osons dire le cauchemar dans lequel nous sommes déjà entrés pour mieux nous autoriser nos rêves et dire qu’eux aussi ont déjà commencé à se réaliser à l’instar de ce que racontent des films comme «Demain!» ou  des livres comme «un million de révolutions tranquilles» , cette formidable créativité planétaire des forces de vie, de l’Éros à Nouveau mobilisé contre Thanatos comme le rappelle avec force Edgar Morin dans son hommage à Stephane Hessel prononcé lors du centième anniversaire de sa naissance.

    Osons dire Oui à Demain ! Osons dire que  les années qui viennent seront les plus intenses de nos vies :  le peuple de la Terre, notre famille humaine , est à un tournant décisif de son histoire et elle n’a pas le droit à la sortie de route. Créons les conditions pour que nos enfants  se souviennent longtemps de ces années décisives qui commencèrent d’inverser la tendance au cauchemar entre 2018 et 2020 pour ouvrir ensuite un chemin d’espérance entre 2020 et 2040….

    2) C’est sur cette base qu’une campagne avait été imaginée appuyée en France sur le Tour d’Alternatiba et développée sur les places publiques du monde entier après la mutualisation des initiatives débattues lors du forum social mondial de Bahia en mars 2018.

    L’objet de cette campagne fut de mettre en scène et en acte  ce récit enrichi de multiples situations et personnages en fonction des cultures et des histoires différentes mais avec pour point commun cette double représentation des alertes sur les risques et des forces créatrices en action. D’ailleurs les uns et les autres avaient repris le terme commun de REVE alliant le R de la Résistance créative face aux grandes régressions écologiques sociales ou démocratiques, le V de la vision transformatrice qui décolonise les  imaginaires et permet de sortir de la sidération ( la fonction du recit) et sans attendre le E de l’expérimentation anticipatrice qui donne à voir l’extraordinaire créativité déjà presente dans tous les domaines entrepreneuriaux  sociaux, spirituels tout autant qu’educatifs, écologiques ou démocratiques . A ce REV on pouvait  ajouter le dernier E celui de l’éthique comme discernement mais aussi de l’evalutaion democratique comme deliberation sur ce qui fait valeur comme force de vie ou comme destruction de valeur redonnant aussi aux termes de bénéfices et de pertes leurs Sens originels d’activités bénéfiques, sources de bienfaits, ou d’activités nuisibles susceptibles de conduire l’humanité à sa perte. Comme les termes de Resistance, Experimentation, Vision et Evaluation étaient aussi utilisables en anglais on pouvait donc simplement ajouter dans la langue de Shakespeare que ce REVE était aussi un Dream.

    Ainsi cette campagne s’était organisée sur les places publiques du monde entier reprenant la suite des Indignés, d’Occupy Wall street, de Nuit Debout mais en  en accordant par choix une priorité à la perspective créative afin de mettre  en œuvre  le précepte de Mathieu Ricard » il est trop tard pour être pessimiste!». Pour cette mise en scène tant des risques que des opportunités on avait  imaginé des panneaux indiquant le compte à rebours par rapport aux échéances 2020 et  repris l’idée d’une  cotation citoyenne telle celle imaginée dans le film «Enfin des bonnes nouvelles!» de Vincent Glenn. La campagne avait pris  aussi d’autres formes ludiques de type carnaval avec défilés de chars et toujours une forte Présence de composantes artistiques ( Cine, Theatre, orchestres, chorales etc.) . Dans chaque pays on avait intégré tous les grands Rendez vous , initiatives projets qui avant  2020 concouraient à cette perspective: En France il s’agissait du tour Alternatiba, des actions contre les lobbys et l’évasion fiscale, des initiative de l’Economie sociale et solidaire, du Pacte de la transition, des colibris, de l’appel des solidarités de la manière d’inscrire l’enjeu des élections municipales dans une telle perspective. A l’échelle internationale , Les Dialogues en humanite présents sur quatre continents, le forum social mondial en mars au Bresil, et un nouveau Sommet des consciences, avaient joué également un rôle crucial pour construire en acte cet archipel d’initiatives citoyennes. Ce qui avait considérablement renforcé l’énergie créatrice de l’ensemble c’était la prise de conscience intervenue lors du forum social mondial de Porto Alegre de la nécessité d’articuler Transformation sociale et transformation personnelle dans une même dynamique et de pratiquer sans attendre le bien vivre en acte dans tous ces mouvements afin d’éviter les effets pervers de ce que l’on avait appelé avec humour « le militantisme sacrificiel »

    C’est cette campagne qui avait conduit à l’émergence d’un grand mouvement citoyen mondial obligeant les acteurs économiques et politiques à sortir enfin de leur attentisme et de leur cynisme car ces citoyens étaient aussi des consommateurs et des électeurs et leur poids ne pouvait être négligé. Des mesures significatives avaient ainsi pu commencer de limiter la casse par rapport aux rendez vous critiques de 2020 et permettre ensuite, lors des vingt années suivantes d’enclencher un processus permettant au peuple de la terre d’entamer une nouvelle phase positive de son histoire, celle de son humanisation après celle de son hominisation…

    A suivre….compléter, modifier à votre guise….

    Contacts Lyon Métropole et réseau international des Dialogues

    Arthur Vincent - Référent communication
     arvincent@grandlyon.com +33(0)4 26 99 33 46
    Neila Adjali - Référente programmation artistique et bénévoles
     nadjali@grandlyon.com +33(0)4 26 99 33 45
    Mélinda Tchong - Référente logistique et hébergement
     mtchong@grandlyon.com +33(0)4 26 99 33 47
    Raffaella Quadro - Référente programmation
     rquadro@grandlyon.com +33(0)4 26 99 33 48
    Geneviève Ancel
     gancel@grandlyon.com tél +33(0)4 26 99 38 72 ou +33 6 89 74 46 86

    Pour les rencontres préparatoires à Lyon, Paris, et par Skype, voir l’Agenda sur ce site.
     

    Vendredi 6 juillet

    10h-14h: Le temps du lancement et du repas

    - artistes et participants Venez avec vos différences! repartez avec vos ressemblances!

    - Aller ensemble théâtre forum proposé par le metteur en scène Mamadou Diol selon les techniques africaines de faire du théâtre interactif (sans limitation de nombre)

    13h-17h: Projections de films et documentaires

     

    14h-16h: Ateliers du Sensible et Formation au Discernement

    Titre Thème_et_Jour Corps
    Artisanat Touareg
    • Notre pays c’est la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    L’artisan bijoutier Touareg donne une démonstration de fabrication de bijoux comme dans le désert. Timidwa est une coopérative équitable de 150 familles d’artisans, Mohamed Al-Hamid raconte la vie dans le Sahara depuis 5000 ans, et les conflits d’aujourd’hui liés aux bouleversements climatiques.
    Basket fauteuil
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    L’association CAP SAAA (Sport Art Aventure Amitié) Paris propose des ateliers d’initiation et des mini-tournois de basket fauteuil.
    Changer de système monétaire et financier c’est possible
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Concevoir ensemble un système monétaire et financier compatible avec l’économie durable. Supprimer les marchés financiers, réformer le système bancaire et le système monétaire international ? Une seule ou plusieurs monnaies en circulation ? Créer et détruire de la monnaie pour répondre aux besoins ? Que faire des dettes ? Animé par : Bertrand Séné
    Chansons de Guérison Chamanique (Canções de Cura Xamanicas)
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Ouvrir le coeur pour écouter les chansons de l’âme. Dynamiques : tambours, chansons chamaniques, fréquences de la voix. Médiation : XamAM et Minah Beuh
    Coaching collectif
    • Notre pays c’est la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Année 2018
    Découvrez vos talents en et boostez vos projets à venir, avec la création d’une ouvre collective. Avec l’association Coaching collectif et la coach certifiée Juliette Magnin.
    Concert Piano de Gilles de La Buharaye
    • Vendredi
    • Année 2018
    Pianiste compositeur, sculpteur, photographe sonore, guetteur d’ambiances, piano solo, venez découvrir l’univers enchanté de Gilles de La Buharaye !
    Démocratie et Spiritualité
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Année 2018
    Face au déboussolement, quelle est la boussole de vie et notre boussole commune? Avec Regis Moreira
    Il était une fois l’information
    • Big Brother ou…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Une conférence de rédaction, avec l’analyse et l’échanges sur différentes articles de différentes thématiques ce met en place avec Damien Fort.
    La ballade des hydromachines
    • Notre pays c’est la…
    • Vendredi
    • Année 2018
    Sensibilisation au risque inondation. Apprendre comment réagir aux inondations simulés avec une machine crée par le pole-n. Avec Alexandre Jolly et Gaelle Moron.
    La poésie entre l’intimité et le partage
    • Notre pays c’est la…
    • Vendredi
    • Année 2018
    Un espace d’exposition des poésies écrites en plusieurs langues, suspendues par un fil qui invite les visiteurs à suspendre aussi leurs poésies. Un grand cahier ouvert accueillera des poésies, des expressions ,des remarques ou des réflexions des visiteurs, avec Najat Rezki médiatrice linguistique et culturelle. Petite garderie des petits enfants pour les mamans qui veulent participer et écrire des poésies.
    La sieste
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Le sommeil prend une place importante dans notre vie. Quel impact le manque de sommeil ou le «mauvais» sommeil a-t-il sur notre santé ? Cet atelier offre un moment de relaxation, d”exploration de la conscience et nous invite à être dans l’être et non dans le faire; Un moment de pause avec Patricia Martin, diplômée de la faculté de médecine de Paris et membre de l’institut Monroe aux Etats Unis.
    Le jardin: source d’optimisme pour vos projets
    • Notre pays c’est la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Année 2018
    Par le lien avec la nature, avec les espaces qu’elle vous offre, vous pourrez expérimenter comment nourrir votre optimisme aux ressources de la nature pour faire avancer vos projets. Apprendre à percevoir et décoder les cadeaux que le jardin nous offre. Avec Hélène BLOT et Gilles SERPRY.
    Les eaux du Féminin (As Aguas do Feminino)
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Toucher les eaux qu’il y a à l’intérieur de chacun d’entre nous, hommes ou femmes, pour adoucir la vie. Art du tambour et du théâtre, médiation chamanique, visualisation et partage. Médiation : XamAM, Débora Nunes et Ivan Malcheff.
    Papa(s) à la maison ?
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Année 2018
    Dialogues sur la place des papas à la maison. Alors que les mamans ont de plus en plus de place dans le monde du travail, les papas commencent à occuper un rôle important à la maison. Le stéréotype du papa au travail et la maman à la maison est encore bien présent, mais les choses changent. Avec Vido Rion.
    Robins des Villes
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Année 2018
    La ville est-elle adaptée à l’homme et à ses besoins? La ville doit-elle s’adapter à nous ou devons-nous nous adapter à elle? Avec Kipré Lago, Robins des Villes.
    Se soigner avec l’art chanté
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    A partir des chants traditionnels de chacun, l’atelier propose de sentir l’impact tête/cœur/tripes. Gaëlle Ecoiffier de l’association Accord et Voix invitera les participants à comprendre que leurs voix est une pharmacie vivante, gratuite et accessible à tous. Dans le monde entier, nos anciens l’avaient mis en place à travers leurs chants traditionnels. Unissons nos voix multiculturelles au service de chacun, de l’autre et de son environnement.
    T’chi-Clown
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Le T’chi-Clown, jeu avec l’énergie corporelle sensible, permet une re-connaissance du vivant dans la relation ludique. Il se pratique avec un nez rouge, passerelle entre notre monde intérieur et notre environnement immédiat. Les improvisations T’chi clown nous laissent la liberté de sortir de nos représentations mentales, pour rentrer dans un corps libre de représenter ce que lui confère son nez rouge. Avec Edmond Morsilli de l’association T’chi-Clown.
    Vie professionnelle optimiste
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Année 2018
    Pour vivre pleinement, et de manière optimiste sa vie professionnelle, il faut commencer par mieux se connaître, être authentique avec soi-même. Pour cela, Co Naissances vous propose un atelier qui vous permettra d’apprivoiser vos fragilités, de reconnaître vos talents et d’oser exprimer vos rêves.

    16h-18h: Agoras

    (A) 

     

    (B)  Les biens communs

    Quand techno et vivant font cause commune avec Dorothée Browaeys Tekno4Life et le réseau des Convivialistes

    La Mine et la Fabrique des Biens communs de Lyon

     

    (C)  

     

    A la Roseraie

    - Scène ouverte Paroles pour la dignité, suite de Venez avec vos différences! repartez avec vos ressemblances. à l’initiative des volontaires et alliés de ATD Quart Monde. Veuillez vous inscrire avant ou sur place auprès de Nathalie ou Yves Petit

    18h-19h: Témoignages de vies croisées/Temps de coopération-action

    (A) 

    Coopérations-actions: pratiques de sociocratie aux Dialogues en humanité, management humain et sensible avec le réseau d’entreprises LVED Lyon Ville Equitable et Durable , Dounia Besson, Sophie Turcano et Thierry Roche; Bénévolat et mécénat de compétence, formation et essaimage de bonnes pratiques avec Clémence Vuillecard directrice régionale de ProBonoLab, Lorella Pignet-Fall de l’ALPADEF, Fatou Ndoye ENDA Sénégal, Karim Mahmoud-Vintam délégué général et fondateur des Cités d’or

    témoignages de vie croisés de démocratie en entrepriseRSORSE, avec les juniors entreprises, les jeunes chercheurs de l’iaelyon, le Labo de l’ESS

    (B)  

     

    (C)  

     

    A la Roseraie

     

    Statue

     

    19h-22h: Animations artistiques et festives

    A la grande scène

    19h Opéra «Le grande duchesse de Gerolstein» d’Offenbach par la troupe lyrique Voix En Développement et la mezzo-soprano Malika Bellaribi-Le Moal, ainsi que la participation des choristes de Bondy, Créteil, Nanterre, Paris, Villeurbanne, Vaulx-en-Velin, Rilleux-la-Pape, Lyon. Vendredi 6 juillet 2018

    20h30 concerts de Piano Arnab B. Chowdhury (Inde), Gilles de la Buharaye (sous réserve)

    A la Roseraie

     

    Samedi 7 juillet

     

    10h-14h: Le temps du lancement et du repas

    - Bien Vivre à Lyon, ballade urbaine entre le parc de la Tête d’or et le Vieux Lyon, le Vieux Lyon et le parc Tête d’or, samedi 7 juillet, par le CCFD-Terre solidaire, en résonnance du Forum international pour le Bien vivre de Grenoble (6-8 juin). Puis repas partagé au parc le midi, place de la Cathédrale Saint Jean. Départ à préciser 

    - Rencontre des artistes du monde

    - Université Populaire Quart Monde sur le thème La Résistance aujourd’hui c’est l’optimisme! à l’initiative de ATD Quart Monde suivi du pic-nique partagé

    13h-17h: Projections de films et documentaires

     

    14h-16h: Ateliers du Sensible et Formation au Discernement

    Titre Thème_et_Jour Corps
    AIKINOSTRESS
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    L’AïkiNoStress combine les aspects fondamentaux d’une discipline martiale l’AIKIDO avec des outils de gestion du stress. Cette combinaison permet de transférer des compétences de certains territoires de notre vie, à d’autres secteurs dans lesquels nous aimerions avoir davantage d’efficacité pour mieux gérer nos situations de stress. Avec Marc Jamet et Lorella Pignet-Fall.
    Apprendre autrement avec la pédagogie Gattegno
    • Notre pays c’est la…
    • Samedi
    • Année 2018
    Atelier participatif autour de l’apprentissage des langues, comme le japonais et l’arabe, de la grammaire, des mathématiques, de lectures en couleur.. . La pédagogie Gattegno replace l’individu au coeur de son apprentissage, favorise ses prises de conscience et son autonomie. Proposé par le Centre Social Bonnefoi.
    Artisanat Touareg
    • Notre pays c’est la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    L’artisan bijoutier Touareg donne une démonstration de fabrication de bijoux comme dans le désert. Timidwa est une coopérative équitable de 150 familles d’artisans, Mohamed Al-Hamid raconte la vie dans le Sahara depuis 5000 ans, et les conflits d’aujourd’hui liés aux bouleversements climatiques.
    Basket fauteuil
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    L’association CAP SAAA (Sport Art Aventure Amitié) Paris propose des ateliers d’initiation et des mini-tournois de basket fauteuil.
    Changer de système monétaire et financier c’est possible
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Concevoir ensemble un système monétaire et financier compatible avec l’économie durable. Supprimer les marchés financiers, réformer le système bancaire et le système monétaire international ? Une seule ou plusieurs monnaies en circulation ? Créer et détruire de la monnaie pour répondre aux besoins ? Que faire des dettes ? Animé par : Bertrand Séné
    Chansons de Guérison Chamanique (Canções de Cura Xamanicas)
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Ouvrir le coeur pour écouter les chansons de l’âme. Dynamiques : tambours, chansons chamaniques, fréquences de la voix. Médiation : XamAM et Minah Beuh
    Chemin de femmes
    • Notre pays c’est la…
    • Samedi
    • Année 2018
    Archip’Elles fait une escale à Lyon aux Dialogues avec le chœur poétique «la vie voyage» porté par le collectif aux identités plurielles «Gaïa, chemin de femmes». Il rassemble des chœurs de femmes créés en Rhône Alpes, questionne nos langues maternelles, interroge notre nécessite de la poésie et ce qu’elle touche en nous. Archip’Elles est une invitation créative, sensorielle et féminise, un voyage au long cours où s’entremêlent des voix et des langues plurielles sur le terres poétiques d’Andrée Chedid.
    Cinéma à Gerland
    • Notre pays c’est la…
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Le cinéaste Lionel Retornaz présente 3 films issus de l’atelier qu’il mène à Gerland avec l’association Les Inattendus. Chaque année les participants de l’atelier sont invités à explorer une nouvelle thématique (la vitesse, le silence, la frontière) à travers la découverte de films et la prise en main des outils audiovisuels.
    Coaching collectif
    • Notre pays c’est la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Année 2018
    Découvrez vos talents en et boostez vos projets à venir, avec la création d’une ouvre collective. Avec l’association Coaching collectif et la coach certifiée Juliette Magnin.
    Concert d’Annie Flore Batchiellilys
    • Notre pays c’est la…
    • Samedi
    • Année 2018
    Annie Flore Batchiellilys est une artiste Gabonaise influencée jazz, blues et musique traditionnelle, couronnée meilleur espoir féminin aux Koras Awards en 2002 en Afrique du Sud. En acoustique, elle nous invite a partager ses émotions au travers de sa musique.
    Concert Jean Sangally
    • Sortir de la…
    • Samedi
    • Année 2018
    En cours de discussion son atelier, musique de Brassens éventuellement
    Crée ton biocal !
    • Sortir de la…
    • Samedi
    • Année 2018
    Crée ton Biocal et fais-le goûter! Création culinaire en bocal encadrée par l’association Capucine & Gaston avec des produits bio de producteurs locaux. Avec Jean-Christophe Guidollet.
    Démocratie et Spiritualité
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Année 2018
    Face au déboussolement, quelle est la boussole de vie et notre boussole commune? Avec Regis Moreira
    Entre Oud et Jazz
    • Notre pays c’est la…
    • Samedi
    • Année 2018
    «Fayçal Salhi compose une musique qui mêle avec bonheur les influences arabo-andalouses et le Jazz, ce jeune joueur de oud franco-algérien tricote un jazz orientalisant chaud, profond et intimiste, qui s’étire du sommet du Hoggar à l’Andalousie, il est le phénomène algérien du Oud.»
    Epanouir l’élève dans toutes ses dimensions
    • Sortir de la…
    • Samedi
    • Année 2018
    Anne Marie Galonnier, professeure d’eurythmie propose d’expérimenter cet art du mouvement, inhérent à la pédagogie de Rudolf Steiner. Puis François Koch, professeur de classe à l’école de Lyon, reprend ces mêmes mouvements à travers la pratique du dessin de formes. De nombreuses activités manuelles complètent le programme scolaire.
    Il était une fois l’information
    • Big Brother ou…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Une conférence de rédaction, avec l’analyse et l’échanges sur différentes articles de différentes thématiques ce met en place avec Damien Fort.
    L’art de la toilette
    • Sortir de la…
    • Samedi
    • Année 2018
    Un film tourné dans une maison Ehpad qui traite de la réhumanisation et de la réharmonisation des rapports sociaux à travers l’histoire d’une femme. Nous parlerons notamment du rapport au corps, de la confiance en soi. Après le visionnage du film, un échange sur la notion de qualité de présence.
    La baraque à Frat
    • Sortir de la…
    • Samedi
    • Année 2018
    Alain De Foucaucourt, avec l’association les petits frères des pauvres, propose un service pour les personnes âgées. La baraque à FRAT travaille sur la région Auvergnes-Rhônes-Alpes pour rompre l’isolement des personnes âgées. Pour ce festival, il vous offre le temps d’une journée un espace dans un minivan, de manière à rassembler les personnes et d’échanger à propos de la valorisation des seniors dans la société. Il sera en lien avec le minibus du MAN qui lui à pour habitude de partir à la rencontre des jeunes de quartiers populaires la nuit pour recréer du lien.
    la Puissance du Souffle par la méthode Huacos
    • Sortir de la…
    • Samedi
    • Année 2018
    La méthode Huacos nous emmène dans cette visite intérieure activant la circulation de l’énergie vitale, accompagnée par le rythme des cycles astrologiques, la découverte de son propre centre énergétique et l’énergie sacrée de la terre, qui donne l’origine de son nom. Huacos va dans le sens d’un épanouissement de la personne grâce à la découverte de sa propre force, capacité d’action, autonomie, tout en mettant à jour le fonctionnement ostéopathique du corps. Avec l’ostéopathe – chamane Cécile Magnin.
    La sieste
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Le sommeil prend une place importante dans notre vie. Quel impact le manque de sommeil ou le «mauvais» sommeil a-t-il sur notre santé ? Cet atelier offre un moment de relaxation, d”exploration de la conscience et nous invite à être dans l’être et non dans le faire; Un moment de pause avec Patricia Martin, diplômée de la faculté de médecine de Paris et membre de l’institut Monroe aux Etats Unis.
    La souveraineté alimentaire
    • Notre pays c’est la…
    • Samedi
    • Année 2018
    Habib Ayeb, réalisateur et géographe tunisien, vient nous présenter son film «Couscous : les graines de la dignité». Une discussion autour de la souveraineté alimentaire et de la dictature des semences. Accompagnée de Françoise Coupat, metteure en scène, et de l’association Coup de Soleil.
    Le cercle poétique
    • Notre pays c’est la…
    • Samedi
    • Année 2018
    Toujours avec Archip’Elles, «la vie voyage» porté par le collectif aux identités plurielles «Gaïa, chemin de femmes». Archip’Elles est une invitation créative, sensorielle et féminise, un voyage au long cours où s’entremêlent des voix et des langues plurielles sur le terres poétiques d’Andrée Chedid. Véritable éloge au vivant, la poésie d’Andrée Chedid nous convoque dans l’espace du cœur, de l’altérite et du sensible. De chœur de femme en chœur de femmes cette poétique du vivant se partage, se pratique et s’essaime.
    Le jardin: source d’optimisme pour vos projets
    • Notre pays c’est la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Année 2018
    Par le lien avec la nature, avec les espaces qu’elle vous offre, vous pourrez expérimenter comment nourrir votre optimisme aux ressources de la nature pour faire avancer vos projets. Apprendre à percevoir et décoder les cadeaux que le jardin nous offre. Avec Hélène BLOT et Gilles SERPRY.
    Les eaux du Féminin (As Aguas do Feminino)
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Toucher les eaux qu’il y a à l’intérieur de chacun d’entre nous, hommes ou femmes, pour adoucir la vie. Art du tambour et du théâtre, médiation chamanique, visualisation et partage. Médiation : XamAM, Débora Nunes et Ivan Malcheff.
    Massage assis
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    L’association Lyon Massage Assis (LMA) vous propose de découvrir l’atelier Massage amma assis sur chaise pour dénouer les tensions et relancer les énergies. En 20 minutes, retrouvez la Zen Attitude !
    Massage Chi Nei Tsang et Wu Qi Chi Kong
    • Notre pays c’est la…
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Massage Chi Nei Tsang à 14h; Wu Qi Chi Kong à 15h et Tai Chi Style Wu à 16h. Apprenons à préserver et à développer nos énergies afin d’être en bonne santé et détendu pour faire face au quotidien. Avec Man Yan Hor;
    Massage Tuina
    • Sortir de la…
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Le massage Tuina fait partie de la médecine chinoise, il dénoue les tensions et harmonise l’énergie vitale. Proposition d’une pause bien-être qui vous apprendra à prendre soin de vous-même. Avec Bénédicte Frély.
    Moka JAZZ
    • Notre pays c’est la…
    • Samedi
    • Année 2018
    Métissage d’influences africaines, jazz, soul, les compositions de Moka nous entraînent dans un voyage rythmé entre les rives, de l’Afrique à l’Occident, portées par la voix chaude et inspirée de Karine Empana avec la complicité de ses musiciens. Karine Empana, chant, auteur-compositeur ; Julien Daniel, guitare ; Nicolas Courtinot, basse
    Mudras, un art martial en douceur
    • Sortir de la…
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Abaisser la lance de l’adversaire mais surtout abaisser sa propre lance afin de maintenir la paix. Embellir la personne qui pratique en renforçant son équilibre, son audace et son sens éthique vis à vis de la société. avec Odile-Myriam Ouachée, médecin et acupuncteur.
    Narayam
    • Sortir de la…
    • Samedi
    • Année 2018
    Pour tous les niveaux, tous les styles, venez découvrir cette pratique avec Johanna Bruet, professeure de Yoga. Une occasion d’apprendre sur l’histoire du Yoga, les origines de cette pratique, grâce à des échanges qui auront lieu à la suite des exercices.
    Se soigner avec l’art chanté
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    A partir des chants traditionnels de chacun, l’atelier propose de sentir l’impact tête/cœur/tripes. Gaëlle Ecoiffier de l’association Accord et Voix invitera les participants à comprendre que leurs voix est une pharmacie vivante, gratuite et accessible à tous. Dans le monde entier, nos anciens l’avaient mis en place à travers leurs chants traditionnels. Unissons nos voix multiculturelles au service de chacun, de l’autre et de son environnement.
    T’chi-Clown
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Le T’chi-Clown, jeu avec l’énergie corporelle sensible, permet une re-connaissance du vivant dans la relation ludique. Il se pratique avec un nez rouge, passerelle entre notre monde intérieur et notre environnement immédiat. Les improvisations T’chi clown nous laissent la liberté de sortir de nos représentations mentales, pour rentrer dans un corps libre de représenter ce que lui confère son nez rouge. Avec Edmond Morsilli de l’association T’chi-Clown.
    Tissage africain
    • Notre pays c’est la…
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Avec Komory et Ibrahima, deux tisserands expérimentés membre de l’UGAN (Union générale des artisans du Nord), coopérative d’artisans. Cet atelier a pour but de faire connaître le tissage africain sur le métier traditionnel des villages du Nord de la Côte d’Ivoire, région de Korhogo.
    Voyage en miel
    • Notre pays c’est la…
    • Samedi
    • Année 2018
    Atelier de dégustation des miels du monde pour prendre conscience de la biodiversité et des enjeux climatiques avec Alain Chevalier Apiflordev et Olivier Martel président Groupement de défense Sanitaire Apicole 69. Venez avec les miels de vos terroirs ou de vos pays et laissons nous émerveiller par la diversité de la nature. Prenons soin de notre santé et de celle des abeilles.
    Yoga du Rire
    • Sortir de la…
    • Samedi
    • Année 2018
    Le Yoga du Rire est un outil simple et efficace pour lutter contre le stress et cultiver notre joie. Pratiqué pour se connecter les uns avec les autres, ne tenant pas compte des origines, de l’age ou de la langue. Avec Jean Marc Rougny.

    16h-18h: Agoras

    (A) Se soigner sans médicaments

    Comment se soigner sans médicaments? Chant, cultures et médecines à porté de tous. Avec Accord et Voix. 

    (B)  Eau et changement climatique

    Trouver ensemble des solutions pour changer nos modes de faire et notre perception sur l’eau. Apprendre à avoir moins peur des risques de changement climatique. Avec Anne Pressurot, Agence de l’eau. 

    (C)  

     

    A la Roseraie

    - Chorales ATD Quart Monde et Chants’papiers de RESF 18h à 19h

    18h-19h: Témoignages de vies croisées/Temps de coopération-action

    (A) 

    Temps de coopération action santé et biodiversité

     

    (B)  

     

    (C)  

     

    A la Roseraie

     

    Statue

     

    19h-22h: Animations artistiques et festives
     Sur la scène d’entrée
    • Cie Second Souffle, danse hip-hop «Sur les traces de Martin Luther King» avec Azdine Benyoucef.
    • MOKA avec sa voix qui nous entrainera en voyage et nous bercera entre jazz, rumba et soul.
    • Annie-Flore Batchiellilys née en 1967 à Tchibanga, est une chanteuse, musicienne, compositrice gabonaise alliant les formes traditionnelles de chant au jazz et au blues.
    • Adam Senghor, danses sénégalaises.

    Principaux albums d’Annie-Flore Batchiellilys

    • Afrique mon toit, 1997.
    • Diboty, 2002
    • Je t’invite, 2003
    • Broute bien, 2006
    • Le chant, c’est mon chant, 2008
    • Live à Olympia, 2008
    • De Mighoma pour vousss, 2011
    • Mon Point Zérooo, 2013
    • À l’angle de mon être, 2016.

    A la Roseraie

    Dimanche 8 juillet

    Eléments pour nourrir l’organisation

    d’une Agora sur Aimé Césaire et l’actualité de son message
    aux Dialogues en Humanité, Lyon 2018

    «  L’histoire est toujours dangereuse.
    Mais c’est à nous qu’il appartient, à chaque instant,
    d’établir et de réajuster la hiérarchie des périls »

    Aimé Césaire

    QUELQUES MOTS SUR l’ACTUALITE DU MESSAGE CESAIRIEN
    2018 marquera le dixième anniversaire de la disparition d’Aimé CESAIRE, mort en Avril 2008. Dix ans après, il importe de mettre en lumière la présence du legs qu’Aimé CESAIRE, poète, militant et politique a durablement inscrit pour le droit, contre les dérives du colonialisme, de l’hégémonisme, de l’idéologie et au-delà contre tous les logiques d’oppression et d’atteinte à la dignité et à la responsabilité humaines.

    Le message césairien n’est pas un blanc-seing donné au victimaire. Sa révolte contre les crimes rétérés de l’actualité et de l’histoire, dénoncés  et condamnés, parle à nos consciences car elle est illuminée par la grandeur de son souffle poétique et liée, avec lucidité et vigilance, à l’exigence de l’imbrication dialectique des droits et des devoirs. Dans les défis de notre monde fracturé, où se recyclent l’hégémonisme, l’irresponsabilité  et la domination, ce message reste majeur comme un « appel au sursaut » qu’il faut  rappeler, approfondir et faire entendre.

    Césaire et la constellation d’humanistes de la décolonisation. Par sa foi dans l’Humain,  par son adhésion à l’héritage africain, par son propos humaniste mais sans concessions, le legs d’Aimé Césaire est l’une des expressions majeures d’un élan collectif et partagé pour l’éradication du racisme et l’avènement d’un monde enfin décolonisé, responsable et solidaire. Au centre d’une constellation de fraternités d’Europe, d’Afrique et de la Diaspora, d’Asie et d’ailleurs, de luttes et d’engagements menées pour le triomphe du droit, son apport demeure, irremplaçable, pour la reconstruction de l’imaginaire  des colonisés comme  des colonisateurs d’hier et d’aujourd’hui afin d’ aboutir au dialogue interculturel que commandent une histoire et un destin communs. C’est dans cette perspective que fut conçu en 2009 à l’UNESCO le programme « TAGORE- NERUDA-CESAIRE : Pour un universel réconcilié » avec l’ambition d’ «élever dans l’esprit des hommes les défenses de la paix » pour fonder des valeurs nouvelles, stimuler l’imaginaire politique, ressourcer la gouvernance démocratique et la responsabilité citoyenne d’une modernité partagée.

    CESAIRE et ses « Armes miraculeuses »

    Son parcours emblématique, les singularités de son engagement contre le dogmatisme idéologique, confèrent à CESAIRE, visionnaire, créateur d’« armes miraculeuses », une place à part et une aura particulière pour éclairer nos luttes d’aujourd’hui contre la récurrence protéiforme de la haine et de l’irresponsabilité. Armes que nous sommes nombreux à considérer comme plus actuelles et pertinentes que jamais. 

    Aussi faut-il, dix ans après qu’il nous ait quittés, faire entendre la voix d’Aimé CESAIRE, majeure et irremplaçable pour scruter la croissante et complexe interaction entre le Particulier et l’Universel confrontés aux chocs et aux défis impérieux des bouleversements de notre monde contemporain. Cette voix est de celles qui ont su anticiper la complexité des processus d’émancipation et de citoyenneté globale et contribuer aux refondations anthropolitiques et inter-culturelles en cours. Fidèle au meilleur de la mobilisation des civilisations pour l’humanisation du développement, la complémentarité et la coexistence des peuples, CESAIRE nous a offert des outils irremplaçables pour affronter « le risque de l’Histoire », par une approche lucide et pragmatique dont la société française et la communauté mondiale ont plus que jamais besoin.

    Agora aux Dialogues
    « Il y a deux manières de se perdre.
    Par ségrégation murée dans le particulier ou par dilution dans l’Universel.
    Ma conception de l’universel est celle d’un universel riche de tout le particulier,
    coexistence et approfondissement de tous les particuliers ».

    Lettre à Maurice Thorez -1956

    Ces mots d’Aimé Césaire, extraits de la Lettre à Maurice Thorez semblent être écrits aujourd’hui tant la question de nos singularités dans l’Universel est pertinente et tant sont aussi récurrents et alarmants les facteurs brûlants qui commandent de se ressaisir - avec une priorité absolue – du rapport à l’Autre, au Divers et au monde à l’heure où les dysfonctionnements sociaux, culturels et environnementaux se complexifient et s’approfondissent, menaçant la planète, l’humanité globalisée et chacun de nous.

    2008-2018, une décennie ambivalente, marquée par l’imposition d’une globalisation accélérée. Riche de percées fulgurantes, d’avancées démocratiques, d’innovations technologiques, de croissance économique. Toutefois, elle a vu s’aggraver dans nombre de domaines, la stagnation, le recul, les conflits, le terrorisme, la pauvreté, l’intolérance, la disparité, l’instabilité, le nationalisme, l’exil et la migration forcée, le racisme, les formes contemporaines d’esclavage, l’exclusion  tant  au Sud qu’au Nord, dans la société civile internationale, le cadre national et l’inefficience de l’action multilatérale. De nombreux facteurs affichent une dévastation de l’humain, et mettent en échec la vigilance intellectuelle et la responsabilité éthique et politique Sur fonds de catastrophes naturelles, de tragédies humanitaires.  La recrudescence des échecs à la Paix, les obstacles nombreux,  les mille formes de violations des droits de l’homme continuent d’hypothéquer le présent et de mettre en échec la solidarité et les valeurs du développement humain. Une violence endémique et lourde de conséquences sociales et culturelles règne souvent sur fonds de contraintes économiques, du fardeau terroriste, de destruction de l’environnement, de manipulations du spirituel et du confessionnel.

    Quoique Aimé Césaire n’ait pas vécu cette période contrastée, il en a anticipé les logiques et les développements. Aussi interroger, sous le signe de sa pensée, cette accélération de notre modernité ambivalente, invite à marquer cette date comme une célébration opératoire de la mémoire de l’homme et du Poète Césaire, car la lucidité de ses analyses de notre réel socio-historique offre un ressourcement en même temps qu’ils nourrissent  le débat , la réflexion et l’action

    Les papas à la maison, témoignages de vies croisées, quand les papas se demandent s’ils ont réussi l’éducation de leurs enfants. Comment sortir de l’emprise du data et du numérique sur les enfants ? Le but est de croiser les témoignages des parents, mais aussi des enfants.

    10h-14h: Le temps du lancement et du repas

    Les avancées du Conseil de sécurité de l’humanité, pour construire une mondialité apaisée et apaisante. Vers un Conseil des sages par l’expérimentation, l’identification des conditions à réunir.

    13h-17h: Projections de films et documentaires

     

    14h-16h: Ateliers du Sensible et Formation au Discernement

    Titre Thème_et_Jour Corps
    «Aller ensemble» avec le théâtre forum
    • Sortir de la…
    • Dimanche
    • Année 2018
    La principale activité de Kàddu Yaraax reste le théâtre forum avec des représentations fréquentes et régulières sur l’ensemble du Sénégal. Les formateurs animent régulièrement des ateliers de théâtre forum pour des troupes de différentes villes du pays. Actuellement, Mouhamadou DIOL est le coordinateur du Festival Sénégalais de Théâtre Forum, qui confirme depuis quatorze ans la place prépondérante de cet outil interactif mis au service des communautés en activité pour le développement.
    AIKINOSTRESS
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    L’AïkiNoStress combine les aspects fondamentaux d’une discipline martiale l’AIKIDO avec des outils de gestion du stress. Cette combinaison permet de transférer des compétences de certains territoires de notre vie, à d’autres secteurs dans lesquels nous aimerions avoir davantage d’efficacité pour mieux gérer nos situations de stress. Avec Marc Jamet et Lorella Pignet-Fall.
    Artisanat Touareg
    • Notre pays c’est la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    L’artisan bijoutier Touareg donne une démonstration de fabrication de bijoux comme dans le désert. Timidwa est une coopérative équitable de 150 familles d’artisans, Mohamed Al-Hamid raconte la vie dans le Sahara depuis 5000 ans, et les conflits d’aujourd’hui liés aux bouleversements climatiques.
    Basket fauteuil
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    L’association CAP SAAA (Sport Art Aventure Amitié) Paris propose des ateliers d’initiation et des mini-tournois de basket fauteuil.
    Changer de système monétaire et financier c’est possible
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Concevoir ensemble un système monétaire et financier compatible avec l’économie durable. Supprimer les marchés financiers, réformer le système bancaire et le système monétaire international ? Une seule ou plusieurs monnaies en circulation ? Créer et détruire de la monnaie pour répondre aux besoins ? Que faire des dettes ? Animé par : Bertrand Séné
    Chansons de Guérison Chamanique (Canções de Cura Xamanicas)
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Ouvrir le coeur pour écouter les chansons de l’âme. Dynamiques : tambours, chansons chamaniques, fréquences de la voix. Médiation : XamAM et Minah Beuh
    Cinéma à Gerland
    • Notre pays c’est la…
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Le cinéaste Lionel Retornaz présente 3 films issus de l’atelier qu’il mène à Gerland avec l’association Les Inattendus. Chaque année les participants de l’atelier sont invités à explorer une nouvelle thématique (la vitesse, le silence, la frontière) à travers la découverte de films et la prise en main des outils audiovisuels.
    Dot Painting
    • Notre pays c’est la…
    • Dimanche
    • Année 2018
    Dot painting sur l’art aborigène d’Australie pour enfants et parents. Avec Sylvie Di Palma.
    Ecrire avec Giono et Simone de Beauvoir
    • Big Brother ou…
    • Dimanche
    • Année 2018
    Florence Guichard, initiatrice du festival AUROLIRE, propose deux ateliers d’écriture d’une heure pour vivre notre pays, vivre notre Terre avec des mots, avec des envies d’écriture pour leur rendre hommage. Ecriture avec ‹l’homme qui plantait des arbres› (Giono) et ‹La nature. il faut s’y être baigné, avoir vécu ce corps à corps pour l’écrire› (Simone de Beauvoir).
    Il était une fois l’information
    • Big Brother ou…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Une conférence de rédaction, avec l’analyse et l’échanges sur différentes articles de différentes thématiques ce met en place avec Damien Fort.
    La Pachamama et la vie écologique
    • Notre pays c’est la…
    • Dimanche
    • Année 2018
    Comment construire son parcours de transition en reliance avec la Pachamama? Atelier en 4 temps: le diagnostique du parcours actuel de chacun/e, une séance de yoga nidra pour retrouver la guidance de la Pachamama, un plan personnel de Transition vers une vie plus écologique et significative et le partage avec le groupe. Avec Débora Nunes, Raphael Canet et Emerson Sales.
    La sieste
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Le sommeil prend une place importante dans notre vie. Quel impact le manque de sommeil ou le «mauvais» sommeil a-t-il sur notre santé ? Cet atelier offre un moment de relaxation, d”exploration de la conscience et nous invite à être dans l’être et non dans le faire; Un moment de pause avec Patricia Martin, diplômée de la faculté de médecine de Paris et membre de l’institut Monroe aux Etats Unis.
    Le boycott bienveillant, ça existe ?
    • Big Brother ou…
    • Dimanche
    • Année 2018
    Un jeu participatif sous forme d’un questionnaire sur le boycott, la consommation responsable, les entreprises non éthiques et les alternatives responsables.
    Le tact, c’est quoi ?
    • Sortir de la…
    • Dimanche
    • Année 2018
    Dans la continuité du film «l’art de la toilette», cet atelier vient expérimenter le ressenti et travailler sur la qualité de présence et la pleine conscience.
    Les eaux du Féminin (As Aguas do Feminino)
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Toucher les eaux qu’il y a à l’intérieur de chacun d’entre nous, hommes ou femmes, pour adoucir la vie. Art du tambour et du théâtre, médiation chamanique, visualisation et partage. Médiation : XamAM, Débora Nunes et Ivan Malcheff.
    Massage assis
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    L’association Lyon Massage Assis (LMA) vous propose de découvrir l’atelier Massage amma assis sur chaise pour dénouer les tensions et relancer les énergies. En 20 minutes, retrouvez la Zen Attitude !
    Massage Chi Nei Tsang et Wu Qi Chi Kong
    • Notre pays c’est la…
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Massage Chi Nei Tsang à 14h; Wu Qi Chi Kong à 15h et Tai Chi Style Wu à 16h. Apprenons à préserver et à développer nos énergies afin d’être en bonne santé et détendu pour faire face au quotidien. Avec Man Yan Hor;
    Massage Tuina
    • Sortir de la…
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Le massage Tuina fait partie de la médecine chinoise, il dénoue les tensions et harmonise l’énergie vitale. Proposition d’une pause bien-être qui vous apprendra à prendre soin de vous-même. Avec Bénédicte Frély.
    Mudras, un art martial en douceur
    • Sortir de la…
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Abaisser la lance de l’adversaire mais surtout abaisser sa propre lance afin de maintenir la paix. Embellir la personne qui pratique en renforçant son équilibre, son audace et son sens éthique vis à vis de la société. avec Odile-Myriam Ouachée, médecin et acupuncteur.
    Se soigner avec l’art chanté
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    A partir des chants traditionnels de chacun, l’atelier propose de sentir l’impact tête/cœur/tripes. Gaëlle Ecoiffier de l’association Accord et Voix invitera les participants à comprendre que leurs voix est une pharmacie vivante, gratuite et accessible à tous. Dans le monde entier, nos anciens l’avaient mis en place à travers leurs chants traditionnels. Unissons nos voix multiculturelles au service de chacun, de l’autre et de son environnement.
    T’chi-Clown
    • Sortir de la…
    • Vendredi
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Le T’chi-Clown, jeu avec l’énergie corporelle sensible, permet une re-connaissance du vivant dans la relation ludique. Il se pratique avec un nez rouge, passerelle entre notre monde intérieur et notre environnement immédiat. Les improvisations T’chi clown nous laissent la liberté de sortir de nos représentations mentales, pour rentrer dans un corps libre de représenter ce que lui confère son nez rouge. Avec Edmond Morsilli de l’association T’chi-Clown.
    Tissage africain
    • Notre pays c’est la…
    • Samedi
    • Dimanche
    • Année 2018
    Avec Komory et Ibrahima, deux tisserands expérimentés membre de l’UGAN (Union générale des artisans du Nord), coopérative d’artisans. Cet atelier a pour but de faire connaître le tissage africain sur le métier traditionnel des villages du Nord de la Côte d’Ivoire, région de Korhogo.
    Yogathérapie
    • Sortir de la…
    • Dimanche
    • Année 2018
    Deux sessions, 14h-14h45 et 15h-15h45. Cette approche utilise les outils du yoga (exercices de respiration Pranayama, travail postural Asana, techniques de relaxation) pour restaurer l’équilibre physique, mental et émotionnel. Une pratique accessible à tous pour prendre conscience de ses propres ressources. Anna Ossipovitch, annao-yoga.com

    16h-18h: Agoras

    (A) Les avancées du Conseil de sécurité de l’humanité, pour construire une mondialité apaisée et apaisante

    Vers un Conseil des sages par l’expérimentation, l’identification des conditions à réunir

     

    (B)  

     

    (C)  

     

    A la Roseraie

     

    18h-19h: Témoignages de vies croisées/Temps de coopération-action

    (A) 

     

    (B)  Les relations plus chaleureuses : est-ce que ça s’apprend ? 

    Si on pouvait tous apprendre à communiquer autrement, notamment grâce à des outils proposés par des spécialistes de la communication non-violente.

     

    (C)  

     

    A la Roseraie témoignages de vie croisés de femmes inspirantes

    Malika Bellaribi-Le Moal, Françoise Keller, Usha Kumari Soolapani, Adam Senghor, Annie-Flore Batchiellilys, Henryane de Chaponay, 

    Statue

     

    19h-22h: Animations artistiques et festives
    A la grande scène

    Et si on devenait HUMAINiTERRE ?
    Bienvenus à ce spectacle surprise concu specialement pour Dialogues en humanite 2018 ! Tissons ensemble une nouvelle Tapisserie de l’Humanite sur Terre, avec l’art époustouflant de Michel Granger, la musique transcendante de Paul Grant (santoor, sitar, tabla) et le théâtre transformant de Rama Mani. 

    21h Jam’Session avec tous les artistes présents pour une convergence vers un Conseil mondial des sages et le Conseil de sécurité de l’humanité

    A la Roseraie

    Fayçal Salhi, joueur de Oud. 

    Jean Sangally, Brassens revisité blues et à l’africaine. 

    Personnes confirmées 2018

    • Adam Senghor auteure compositeure chant et danse du Sénégal
    • Alain de Foucaucourt fondation petits frères des Pauvres
    • Alba Maria Xama fondatrice de l’éco-village Terra Mirim au Brésil, Ecole d’art, d’altérité et de respect de la Terre dans les favellas pour les adolescents et les policiers, membre de GEN réseau mondial des écovillages
    • Alexandre Jolly pole-n 
    • Alexander Schieffer fondateur de Trans4m Center for Integral development. Suisse Allemagne
    • Aliou Seye anthropologue, éducateur de rue, auteur d’ouvrages sur l’addiction, co initiateur des Dialogues en humanité à Dakar Hann, co-créateur de la Veille sociale, précurseur du Samu social
    • Andrée Ruffo magistrate, créatrice du Bureau international du Droit des enfants Québec Montréal
    • Anne Killi conduite de projet Richesse Humaines des Territoires. Institut de Neurocognitivisme - INC
    • Anne-Marie Codur TUFTS University Boston, changement climatique, paix et enjeux strastégiques, Dialogues en Amérique du Nord
    • Anne Murat réalisatrice de films, photographie, écriture et musique dont le plus récent Révolution intérieure avec Thierry Janssen et Pablo Servigne. Blogeuse, plateforme collaborative Makesense
    • Annick Thébia-Melsan auteure, documentariste, coordinatrice de l’ouvrage Aimé Césaire, le leg
    • Annie Flore Batchiellilys  née en 1967 à Tchibanga, est une chanteuse, musicienne, compositrice gabonaise, de langue maternelle punu, alliant les formes traditionnelles de chant au jazz et au blues
    • Armelle Chitrit poète et comédienne, en résidence artistique au Rize à Villeurbanne sur les enjeux de la violence et la marche des femmes au Québec
    • Arnab Bishnu Chowdhury compositeur et musicien international (piano, tablas indien..), programme Know Your Rhythm -formation qui permet de découvrir la musicalité et le rythme, expérimenter les «Aha! moments», apprendre à faire croître sa conscience personnelle et collective (en entreprise ou dans des organisations). Inde
    • Aviram Rozin co fondateur de Sadhana forest, Inde, Kenya, Haïti, membre du réseau mondial de reforestation
    • Azdine Benyoucef chorégraphe de la Cie Second Souffle, enseigne à Lyon, Givors, Vénissieux, au Sénégal et au Vietnam. Tournée aux USA sur les traces de Martin Luther King
    • Bertrand Séné économiste écologiste auteur d’un roman d’anticipation économiste Ecosophia
    • Boris Tavernier fondateur de VRAC et créateur de lien social, soutenu par la Fondation de l’Abbé Pierre et les bailleurs sociaux
    • Bruno Marie Duffé secrétaire du dicastère pour la promotion du développement humain intégral à Rome - Dicasterium ad Integram Humanam Progressionem Fovendam
    • Bruno Vienne auteur réalisateur, documentaire sur Tara (l’expédition de scientifiques isolés dans la banquise sur un bateau en Antarctique, et de nombreux documentaires dont celui sur les loups) co auteur du film Henryane de Chaponay, graine d’avenir!
    • Carminda Mac Lorin artiste franco-québéco-haïtienne, Dialogues Montréal, FSM
    • Catherine André journaliste, Alternatives économiques et VoxEurope
    • Catherine Dolto médecin, haptonome, artiste, écrivain, contribue aux Dialogues depuis 2004
    • Cécile Magnin osthéopathe-chamane 
    • Christian Delorme frère de la communauté du Prado, inspiré par Martin Luther King, Gandhi, l’Emir Abd El Kader, engagé pour le dialogue interreligieux
    • Christian Le Moal président de Voix en développement
    • Christine Marest Blanc-Bernard fondatrice et vp des Curieux Polyglottes
    • Corinne Ducrey co-fondatrice de Chemin faisant à Chamonix et de l’association la compagnie des philosophes
    • Debora Nunes architecte, urbaniste, créatrice de l’Ecole de l’écologie intégrale, Brecho EcoSolidario et Dialogues en humanité à Salvador de Bahia Brésil
    • Devinder Sharma penseur et économiste, Alimentation et agriculture, initiateur de 3 éditions Himalayan Dialogue et Chandigarh
    • Dominique Doré
    • Dominique Eraud
    • Dominique Gauzin-Müller architecte, congrès mondial Terra, auteure de nombreux ouvrages valorisant les innovations architecturales en particulier en terre crue, bio climatique. vice présidente de Negawatt. Membre active du réseau Archipel citoyen. Osons les Jours Heureux
    • Dominique Picard Labo ESS, membre des états généraux de l’alimentation, réseaux des monnaies locales et des Dialogues en humanité
    • Doudou Diene diplomate, initiateur des Routes Interculturelles de l’UNESCO, membre du GIP Mission de la mémoire de l’esclavagedes traites et de leurs abolitions, rapporteur sur la lutte contre les discriminations auprès des Nations Unies, président de la Commission des Nations Unies d’évaluation à Gaza, auteur de nombreux ouvrages, dont Etre humain dans un monde complexe
    • Dounia Besson adjointe au Maire de Lyon ESS et développement durable, Label Lyon Ville Equitable et Durable
    • Edgar Morin penseur, sociologue, auteur d’une centaine d’ouvrages, reconnu mondialement pour son travail pour l’éducation et la pensée complexe (de complexus qui veut dire relier)
    • Edmond Morsilli T’chi Clown
    • Elisabeth Sénégas fondatrice de la Chimère et des Dialogues en humanité à Grenoble
    • Emerson Sales professeur directeur de l’Institut de physique chimie, directeur du labo énergie des fluides et catalyse Université UFBA Salvador de Bahia Brésil
    • Eric Ahoumenou responsable ONG co organisateur des Dialogues au Benin accoucheur des Dialogues au Togo et en Guinée Conacry 
    • Fabienne Minsart initiatrice des Dialogues en humanité à Bruxelles et des Compagnons de la Transition en Belgique
    • Fatou N’Doye coordinatrice des Dialogues en humanité au Sénégal
    • Fayçal Salhi musicien franco-algérien, auteur compositeur de la tradition orientale au jazz à travers l’oud 
    • François Théoleyre Consul honoraire d’Ethiopie à Lyon, entrepreneur
    • Françoise Coupat metteur en scène, Cie de la Chrysalide et Les Plateaux France-Tunisie
    • Françoise Keller dirigeante de Concertience, Docteur Ingénieur (ECP) spécialisée dans les questions de coopération, non violence et résolution des conflits, elle aborde principalement la communication inter-personnelle, le style de management et la gouvernance des organisations, auteure de Pratiquer la Communication Non Violente
    • Frédéric Mentzen compositeur de musique
    • Ghislaine Kiejna psychologue clinicienne, haptothérapeute à Lyon (parents-enfant, adolescents, adultes)
    • Gilles de La Buharaye pianiste compositeur, sculpteur, photographe sonore, guetteur d’ambiances
    • Gilles Lambert pour les Colibris de Lyon
    • Hasan Saritag étudiant et agriculteur à Elazig en Turquie
    • Henryane de Chaponay citoyenne du monde, voir le site henryanedechaponay.free.fr, le livre Toile filante et le film Henryane de Chaponay, graine d’avenir!
    • Ihsane Bekkaye auteure et ancienne RH de grand groupe
    • Irène Koukoui Dehoumon présidente Femmes Action Développement, Dialogues en humanité au Bénin 
    • Isa Guérin journaliste et novatrice
    • Ivan Maltcheff réseau des Dialogues en humanité, ancien DRH, coach et spécialiste en accompagnement des changements en entreprise, proche d’initiatives comme Interactions transformation personnelle-transformation sociale, Beija flor, Cercles bleus reliances citoyennes, Alliance pour la planète, Klub terre, Ecopsychologie au sein de la FNH, Nature Humaine, Pacte civique, Colibris, Emmaüs, Ecole de la nature et des savoirs
    • Jacky Buffet maître de conférence chercheur gestion de projet, coopération, développement science po Université de Lyon
    • Jacques Lecomte docteur en psychologie positive, auteur de nombreux ouvrages dont La bonté humaine, Les entreprises humanistes, Le monde va beaucoup mieux que vous ne le croyez! Introduction à la psychologie positive. Réseau des Convivialistes
    • Jean-Marc Ayrault Fondation pour la mémoire de l’esclavage, ancien Premier Ministre et Ministre des Affaires Etrangères de la France
    • Jean Sangally musicien auteur et compositeur, bluesman
    • Jillian Canonico I-boycott
    • Juliette Magnin coach certifiée de l’association Coaching collectif
    • Kocer Saritag chef restaurateur du Vol’Terre, mettant en avant l’utilisation de produits locaux et le zéro déchet
    • Lago Kipré Robins des Villes
    • Laurianne Ploix fondatrice du média Tout Va Bien, pour des solutions locales
    • Lionel Retornaz cinéaste de l’association Les Inattendus
    • Lorella Pignet-Fall présidente de l’ALPADEF pour l’entrepreneuriat féminin en Afrique, enseignante RSE, management du sensible et développement durable à l’Université iaelyon
    • Louis Join-Lambert ATD Quart Monde 
    • Magali Heraud DEVLOP, Révélateur de Territoires
    • Malek Boukerchi ultra marathonien, anthropologue, conteneur, réseau des guetteurs du reves, auteur du voyage en Antarctique
    • Malika Bellaribi-Le Moal mezzo-soprano, auteure de Les sandales blanches, troupe lyrique française Voix en développement, active avec le programme Une Diva dans les quartiers
    • Mamadou Diol acteur et metteur en scène au Sénégal et à l’international, a développé la méthode du théâtre de l’opprimé dans les banlieues de Dakar et de nombreuses villes dans le monde
    • Mamadou Sall Dialogues en humanité à Dakar, Sénégal 
    • Marc Sokol la voix du Tao, culture chinoise, médecine chinoise
    • Marisa Nardini co-fondatrice des Dialogues en humanité à Prato, près de Florence en Italie
    • Maxime de Rostolan Fermes d’avenir et Blue Bees
    • Mélina Planchenault conseillère en planification Bureau du développement durable Direction générale de la ville de Montréal Québec
    • Mériem Menant comédienne, auteure, Emma la Clown
    • Minah Beuh artiste et formatrice dans les favelas au Brésil, Fondation Terra Mirim
    • Mohamed Amara sociologue, Centre Max Weber, Université Lyon 2, Université de Bamako (Mali)
    • Monique Dagnaud sociologue, EHESS, auteure de Génération Y, Le modèle californien ou comment l’esprit collaboratif change le monde?
    • Moulay Ali Serhrouchni directeur de HEM Rabat, professeur de management et de marketing à l’université Mohamed V Soussi, ancien champion de natation, initiateur depuis 2009 des Dialogues en humanité à Rabat Maroc
    • Nadia Dohou vice présidente de Femmes Action Développement, élue municipale à Porto Novo, Dialogues au Bénin
    • Nadine Outin Printemps de l’éducation et Dialogues en humanité
    • Odile Ouaché médecin, acupuncteur
    • Olivier Martel président du groupement de défense sanitaire apicole 69 – Rhône et Métropole de Lyon
    • Pablo Servigne ingénieur agronome et docteur en sciences, chercheur indépendant sur la transition écologique, l’agroécologie, la permaculture, l’effondrement, la résiliance, auteur de L’entraide, l’autre loi de la jungle avec Gauthier Chapelle
    • Pascal Canfin directeur du WWF, ancien Ministre et ancien député européen
    • Pascal Gréboval rédacteur en chef du magazine Kaisen
    • Patricia Friedman association Accord et Voix, coordinatrice du Salon Primevère 
    • Patricia Martin diplômée de la faculté de médecine de Paris et membre de l’Institut Monroe aux Etats-Unis
    • Philippe Carry l’horloger de Saint Paul, association Empreintes, Vieux Lyon
    • Philippe Piau metteur en scène et comédien Angers
    • Patrick Viveret co fondateur des Dialogues en humanité, auteur de la Cause humaine; Fraternité j’écris ton nom!
    • Rama Mani fonder Theater of transformation Academy, Convener Enating global transformation Univ Oxford. UK Suisse Inde
    • Rosio Romero citoyenne engagée à Lima au Pérou
    • Shoki Ali Said président France-Ethiopie Corne de l’Afrique, et vice-président de l’association Dialogues en humanité
    • Siddhartha philosophe et fondateur du campus écologique Pipaltree Fireflies, des 10 éditions des Dialogues en humanité February Dialogues à Bangalore en Inde. Co initiateurs des Dialogues en humanité des tribus à Kabini, des fermiers dans le Tamil Nadu et le Karnataka
    • Simone Kunegel citoyenne du monde, volontaire pour le réseau international des Dialogues en humanité, a vécu dans de nombreux pays sur tous les continents
    • Sylvie Di Palma France Australie Italie, volontaire pour le réseau international des Dialogues en humanité, et pour l’ALPADEF. Tisseuse de liens
    • Solenn Thomas fondatrice EKlore, mouvement en faveur de plus de sens au travail, chasseuse de tête de cadres dirigeants et de hauts potentiels
    • Sonal Mahjana organisatrice du Forum Santé environnement, Caroline du Sud, USA
    • Soufian Nouh Dialogues en humanité en Ethiopie, président de France Ethiopie 
    • Tapas Bhatt responsable pour la culture à Auroville, ville utopique créé en Inde près de Pondicherry
    • Thierry Roche architecte, atelier Roche de Saint Priest, engagé au Québec et en France sur des projets exemplaires en DD
    • Thomas Prédour responsable culturel à Bruxelles et compagnon de la transition
    • Thierry Salomon président de NégaWatt, scénario pour réussir la transition énergétique, co auteur du Manifeste NégaWatt avec Marc Jedliczka et Yves Marignac
    • Tina Seltzlen présidente du FORESCO, réseau de formations reciproques, échanges de savoirs et créations collectives
    • Usha Kumari Soolapani coordinatrice de la campagne Save Our Rice, a sauvé plus de 500 semences anciennes de riz avec les fermiers en Inde, engagée auprès des jeunes générations et des fermiers bio en Asie Pacifique
    • Valérie Mayeux-Richon Responsable service études méthodes organisation, DP/GDD/Etudes Méthodes Organisation à la Métropole de Lyon
    • Valérie Andres sage-femme en Maison de la Métropole sur les communes de Saint-Fons, Feyzin, Corbas, Mions et Vénissieux
    • Vanessa Beuchot l’éclaireuse écoptimiste, un tour d’Amérique latine autour du Faire Ensemble
    • Vido Rion réalisateur d’évènement sur la région Rhône-Alpes depuis 1992
    • XamAM Alba Maria fondatrice du premier écovillage au Brésil Terra Mirim près de Salvador de Bahia, psychologue, formatrice et chamane
    • Ya Mutuale-Balume consultant en relations trans-inter-culturelles
    • Yorit Rozin architecte, co fondatrice de Sadhana Forest à Auroville
    • Yves Mathieu co-directeur de l’Agence Missions Publiques, organise des débats planétaires (COP21, Océans, accueillants et réfugiés, construire un conseil de sages pour la COP24)
    • Zehra Ain-Seba Apprentissage par la méthode Gattegno au Centre Social Bonnefoi