Je participe!

Je participe! dialogues mer 22/01/2020 - 00:42

Les Dialogues sont ouverts à toutes et tous sans exception:
parents, enfants, curieux, artisans, chercheurs, danseurs, ouvriers, philosophes, militants, écrivains, étudiants, comédiens, chefs d’entreprises, élus, poètes, danseurs. Qui que vous soyez, vous êtes les bienvenus. Vos envies de mieux comprendre le monde, de le changer, votre créativité, vos compétences sont précieuses.
Tout au long de l’année, les Dialogues suscitent diverses rencontres dans des villes, des villages, des éco-villages, des universités, des entreprises, divers espaces publics et sous des arbres.
Une édition 2020 en ligne. 

Les Dialogues s’articulent autour de quatre principes:

Je souhaite participer aux Dialogues en humanité:

Avant le festival:  

Je rejoins une équipe motivée pour partager de nombreuses découvertes et de vrais moments d’échange. 

  • En devenant ambassadeur des Dialogues en les promouvant auprès des médias et des citoyens
  • En temps qu’organisateur en participant à l’élaboration du programme ou en proposant un temps fort :
    • Un spectacle ou tout autre rencontre artistique
    • Un atelier pouvant s’inscrire dans le cadre des Ateliers du sensible et de la formation au discernement
    • Une expérience de vie singulière dans le cadre des témoignages de vies croisés
    • Un temps de coopération-action qui permet de mettre en œuvre des projets en commun
  • Merci de ne pas proposer l’organisation de conférences.
    Présentez-nous votre proposition au plus tard le 15 mai en envoyant un mail aux contacts en bas de page

Les 3, 4 et 5 juillet: 

  • En assistant et participant aux événements qui m’intéressent; découvrez le programme, consultez les infos pratiques
  • En devenant bénévole : Tous les talents sont les bienvenus pour aider à la préparation et au déroulement de l’événement. Pour cette édition en ligne vous pouvez contribuer à:
    • La promotion des Dialogues auprès des médias et des citoyens
    • La rédaction de compte-rendu des interventions des différents orateurs pendant les Dialogues
    • La prise de photos et le tournage de vidéos
    • L’interprétation des discussions en diverses langues: anglais, espagnol, brésilien, russe, italien, chinois, etc…
    • L’accompagnement logistique des différents temps en ligne: répartition de la parole, noter les questions des chats…
    • La diffusion sur vos réseaux des temps forts des Dialogues

Après le festival: 

  • En nous faisant un retour d’expérience sur votre participation 
  • En essaimant les Dialogues en humanités sur vos territoires

 

Elaboration des Dialogues

Le travail d’élaboration des Dialogues est ouvert à tous. Chacun est invité à participer au Comité d’orientation. Vous pouvez venir à l’heure que vous voulez et repartir à l’heure qui vous convient.

Le premier dimanche de chaque mois, rendez-vous par téléconférence, via https://framatalk.org/dialogues2019 ou Skype, à 15h (heure française) entre des membres du Comité d’orientation et toute personne désirant participer à cet échange.

Pour remplacer les traditionnels pique-niques dans le parc, nous vous proposons tous les jeudi soir un rendez vous en ligne pour un avant-gout des Dialogues. Echanges, test d’atelier du sensible, découverte de propositions artistiques…

De nombreuses réunions préparatoires sont aussi organisées au Bénin, à Porto Novo, au Jardin des plantes et de la nature certains dimanche après-midi. Mais aussi en Inde au centre interculturel Fireflies Pipaltree à Bangalore et à Chandigarh où elles sont organisées par l’association Dialogue Highway soutenue par le Club de la presse de Chandigarh.

Devenez ambassadeur des Dialogues

Rejoindre des milliers de passeurs d’humanité et contribuer aux efforts déployés pour relever les très nombreux défis de notre avenir commun. Rencontrer des citoyens engagés, issus de tous les continents, anonymes ou célèbres. Nombre d’entre eux sont à l’origine ou participent à des projets novateurs. Si vous souhaitez être ambassadeur, envoyez un mail à Catherine Bodet en bas de page.

Restons connectés 

Pour être informé de l’actualité des Dialogues en humanité tout au long de l’année je peux m’inscrire à la newsletter. Pour cela rien de plus plus simple : 

Etape 1 je m’inscris sur le site

Remplir ce formulaire Créer un nouveau compte
Une fois votre compte Dialogues créé, vous recevrez un lien de validation à l’adresse e-mail que vous nous aurez indiquée.
Attention:
si vous ne validez pas votre adresse, votre demande ne pourra pas être prise en compte.

Etape 2 je choisis à quel titre je veux participer aux Dialogues

Vous pouvez nous laisser un message en utilisant le formulaire de contact. Contactez-nous
Contacter l’équipe des Dialogues, essentiellement formée d’étudiants et de volontaires:
info2020 [at] dialoguesenhumanite.org


Contacts Lyon Métropole pour les Dialogues en humanité 2020

Geneviève Ancel coordinatrice Dialogues en humanité  gancel [at] grandlyon.com
tél +33(0)4 26 99 38 72 ou +33 6 89 74 46 86
Alexa Pugh apugh [at] grandlyon.com pour la programmation
Stefano Fatica sfatica [at] grandlyon.com pour les ateliers du sensible et du discernement
Catherine Bodet cbodet [at] grandlyon.com pour l’organisation artistique, culturelle et scientifique

 

Météo à Lyon

Météo à Lyon dialogues mer 05/02/2020 - 21:11

De grands témoins racontent

De grands témoins racontent dialogues mer 22/01/2020 - 00:43
 

En Afrique, nous disons que l’amitié, ce sont les pieds. En effet, c’est en marchant, en allant voir les autres personnes qu’on se fait des amis et qu’on entretient l’amitié. C’est ce qui m’a conduit ici aujourd’hui et qui fait que malgré l’âge, les handicaps, les contraintes et les infirmités, j’ai décidé de venir vous rejoindre.
Joseph Ki-Zerbo

Nous avons besoin de la perplexité du monde car cela prouve notre capacité à nous émerveiller, à nous interroger.
Faouzi Skali

La paix n’est pas qu’une question cérébrale, c’est aussi une question de coeur, une question d’amour.
Kiflé Hailé Sélassié

Tout nous concerne, tout nous regarde si nous  sommes des citoyens responsables.
Stéphane Hessel

   

Le pouvoir de l’être humain, c’est d’en rencontrer d’autres et de se transformer par les paroles. Simplement le fait que je rencontre quelqu’un d’autre m’enrichit. Etre humain, c’est appartenir a une espèce qui est capable de se construire elle-même. La qualité d’une société se mesure à la capacité à se rencontrer.
Albert Jacquard

Comment peut-on être raisonnable face au progrès biotechnologique au XXIe  siècle ?
Cela signifie : comment être prudent, comment savoir se garder de la démesure, comment s’entourer de toutes les précautions, de tous les avis avant de parvenir a prendre une position, avant de décider d’une action ?
Axel Kahn

L’idée c’est de mettre sur la question humaine, les mêmes énergies, les mêmes capacités pluridisciplinaires que pour sauver la terre.
 Patrick Viveret

Il y a aujourd’hui des prises de conscience importantes que nous n’avions pas voici trente ou quarante ans. On ne se rendait pas compte que l’on détériorait la nature, que le colonialisme, la torture et la mise a mort étaient inacceptables.
Pierre de Locht

Depuis l’aube de l’humanité, les enfants et les tout-petits ont été maltraités. Les plus intelligents et les plus sensibles sont morts. Ceux qui ont survécu étaient les plus teigneux et ils avaient en eux les traces de cette violence. Il y a en nous ce sadisme que des générations et des générations de nos ancêtres ont reçu. C’est ce que nous restituons.
Catherine Dolto

Il faut revenir au fondement même de la démocratie : la réappropriation du politique et de la démocratie par les citoyens.
Corinne Lepage

Il y a vraiment une culture de l’agora, ici. C’est le comportement plus que le contenu des propos qui m’a émerveillée. C’est cette inquiétude et, en même temps, cette mise en commun d’une expérience, d’une réflexion, d’une sensibilité, que les personnes nous ont donné et nous ont fait partager. C’est pour moi une raison d’espérer.
Christiane Taubira

Nous vivons dans une société ou trop souvent les affrontements se font dans la méconnaissance de l’autre et dans l’attribution à l’autre de sentiments qu’on lui prête.
Théo Klein

 

La grande question, c’est réconcilier l’humanité avec elle-même et avec l’universel. Le grand enjeu, c’est la jonction entre les citoyens de cette planète, à quelque civilisation qu’ils appartiennent, à quelque culture qu’ils se réfèrent.
Annick Tébia-Melsan

La seule façon de résoudre les conflits est de vivre simplement, de consommer moins, de consommer moins d’énergie, et de considérer la terre comme notre mère.
Siddhartha

Propos recueillis en 2005, lors de la 5ème édition des Dialogues en humanité sur Des raisons d’espérer?

 

 

Historique Lyon

Historique Lyon dialogues mer 22/01/2020 - 00:52

Depuis leur création en 2002, les Dialogues en humanité se développent autour de séminaires et de rencontres plus ponctuelles pour créer des occasions d’échanges entre différents points de vue.
Cette démarche vise à créer un forum international sur les moyens que se donne l’humanité pour mieux vivre sa condition.

Lyon archives des Dialogues en humanité
de 2002 à 2014 => http://2014.dialoguesenhumanite.org/
de 2015 à 2019 => http://2019.dialoguesenhumanite.org/

juillet_2020  
juillet_2019

Programme 2019 Sous les arbres…
Pour réussir le 21ème siècle!
Racontons-nous demain…
Vendredi 5 juillet: Tous responsables des droits de chacun

Les objectifs du développement durable
Comment passer de la reconnaissance des droits universels à leur mise en application effective?
Nourrir sainement 10 milliards d’humains tout en préservant la planète: une utopie?
Vers des villes jardinées et citoyennes
Mesurer la pauvreté avec les premiers concernés
Comment faire vivre une entreprise pour qu’elle soit écologique et sociale?
inclusion numérique design social vers des initiatives en coopération pour construire demain?
Vendredi 5 juillet: Inventer demain en interrogeant les Récits qui façonnent nos vies
De poussières d’étoiles à citoyens du monde
Tous acteurs et tous concernés par la santé mentale

Samedi 6 juillet: Tous responsables des droits de chacun
Justice climatique et équité sociale: comment agir en Commun(s)?
Vers une économie de la fraternité, symbiotique et régénératrice
Vers un habitat participatif, solidaire, écologique et convivial
Samedi 6 juillet: Inventer demain en interrogeant les Récits qui façonnent nos vies
Les femmes ont du talent!
Fausse croyance? Nouvelles valeurs? On garde quoi? On invente quoi?
Break dance et dépassement de soi
Samedi 6 juillet: Demain, tous nomades? Demain, tous migrants?
Des marches partout à travers le monde…pour quoi faire?
Les mutations du travail au 21° siècle: demain tous nomades?
Marche internationale Jai Jagat 2020

Dimanche 7 juillet: Tous responsables des droits de chacun
Himalaya et changement climatique 20% de la population mondiale concernée
Retour sur l’Opéra de Didon et Enée
Nous voulons des coquelicots
Dimanche 7 juillet: Inventer demain en interrogeant les Récits qui façonnent nos vies
Filles, garçons, tous pareils? Tous différents? Tous égaux?
S’entraider par le récit pour agir dans un monde en transition
S’inviter à la beauté pour goûter au monde
Dimanche 7 juillet: Demain, tous nomades? Demain, tous migrants?
Femmes citoyennes debout!
Paroles d’hommes

juillet_2018

Programme 2018 Sous les arbres…
Il est trop tard pour être pessimiste
La Résistance aujourd’hui c’est l’optimisme
Vendredi 6 juillet: Notre pays c’est la Terre!

Tour du monde de l’hospitalité en acte;
Citoyenneté planétaire et consultation citoyenne: de quelle Europe le monde a-t-il besoin ?
L’autonomie alimentaire des villes et la lutte contre le gaspillage alimentaire;
Les biens communs;
Samedi 7 juillet: Sortir du double dérèglement climatique
Sur les traces de Martin Luther King? A l’écoute des jeunes générations;
Citoyenneté planétaire;
Le droit des peuples à la souveraineté alimentaire?
Dimanche 8 juillet : Du bon usage du numérique
Les avancées du Conseil de sécurité de l’humanité, pour construire une mondialité apaisée et apaisante;
Sur quels leviers s’appuyer pour développer la coopération dans les territoires?
Quel bon usage du numérique pour la santé?

juillet_2017

Programme 2017

Apprends-moi à danser sous l’orage!
Et nous vivrons des jours heureux…

Un titre inspiré de cette citation : «La vie, ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre comment danser sous la pluie» - Sénèque (philosophe romain, Ier siècle)

Avec trois parcours :

  • Parcours 1: Résister à la violence de l’orage en protégeant les plus faibles des bourrasques et en partant de leurs talents.
  • Parcours 2: Relier son expérience aux autres expériences, pour mieux la faire grandir, pour se donner de la force.
  • Parcours 3: Construire une vision arc-en-ciel de notre pays de la terre, de notre citoyenneté mondiale.

Vendredi 7 juillet:
Parcours 1

L’Agora d’ici - Comment mettre en débat la ville avec tous ses usagers? Quelles solutions inventives et décalées pour une fabrique citoyenne de l’urbain?
Parcours 2
L’arbre de l’enfance aux racines de l’être
Regards croisés, cœurs réconciliés
Sur la Route de la Soie
Parcours 3
L’intériorité citoyenne et le rapport au politique
Nouvelles formes d’entrepreneuriat pour contribuer à l’émergence d’une société neuve et vive

Samedi 8 juillet:
Parcours 1

Du rêve au dépassement de soi
Comment faire danser vos énergies intérieures?
Protégeons les enfants de la guerre et de la violence
Parcours 2
Apprendre par la réciprocité et les réseaux de savoirs pour une société bienveillante et apprenante
Dynamiques et reliances citoyennes: comment avancer? Qu’est-ce qui fait sens? Comment mailler nos énergies?
Parcours 3
Les avancées sur le socle juridique d’une citoyenneté mondiale
De poussières d’étoiles à citoyens du monde
Traverses l(es) Afrique(s) en courant au service de la fraternité

Dimanche 9 juillet
Parcours 1

Les Droits de l’Homme, c’est d’abord le droit d’être un homme!
Parcours 2
Se nourrir et régéner la nature, une «éctopie»?
Sommes-nous capables d’accueillir la douleur comme la joie lors de l’arrivée dans la vie?
Parcours 3
Être humain dans un monde complexe? Le monde va beaucoup mieux que vous ne le pensez!
Coopérer vers une ville inclusive, intelligente souhaitable, numérique et tecnologique mise au défi d’être humaine!

juillet_2016

Programme 2016 Sous les arbres…

Pour réussir le 21ème siècle!
Citoyens du peuple de la Terre devenons des artistes en
humanité !
Vendredi 1 juillet : Notre environnement est notre souffle

Construisons des villes à santé positive et créons des milliers
d’écolieux et d’éco-villages

Éducation renouvelée, ré interrogée, interpellée, aujourd’hui et
pour demain
Quel type de marché pour l’économie que nous souhaitons?
Citoyens du peuple de la Terre, prenons notre pouvoir en main!

Samedi 2 juillet : Réinventons un monde de  re-connaissance
Eau-xygène pour respirer et préserver l’air et la vie
Transformer les défis actuels des réfugiés et du chômage de masse
en sources d’espoir?
L’hospitalité: c’est quoi pour vous?
Forum des enfants citoyens
Laïcité (Secularism), droits humains et religions
Culture urbaine, citoyenneté urbaine, la Marche a déjà commencé

Dimanche 3 juillet : Inspirons nous de ce qui est en marche
Ce que nous enseignent les arbres
Quel rôle pour la littérature, la poésie et l’art dans la transformation
sociale et la transition ?
Carrefour de la Médiation
Transition citoyenne, écologique, sociale, économique, où «Demain»
est déjà aujourd’hui

juillet_2015

Programme 2015 Sous les arbres…
Pour réussir le 21ème siècle!
Osons une citoyenneté de la Terre, fraternelle!
Vendredi 3 juillet: Climat, Territoires et Engagement citoyen

En quoi le climat, en tant que bien commun de l’humanité, aujourd’hui menace, pose d’autant plus la question d’une politique de l’humanité fondée sur une citoyenneté de la terre?
Défi climatique, citoyenneté, politique de l’humanité
Post-humanité ou pleine humanité?
Un climat d’entreprise propice à la paix économique
Samedi 4 juillet: Récits et Métissages
Il existe un seul peuple de la terre mais tissé de multiples formes d’appartenance culturelles, nationales, spirituelles… Comment construire un dialogue ouvert et exigeant permettant de faire de ce métissage inter-humain une force et non la cause de chocs identitaires voire de nouvelles guerres?
Changer un peu beaucoup pas du tout… Que faire aujourd’hui pour demain?
Négociations climatiques: avant, pendant, après la COP 21 de Paris… Et l’enjeu du double dérèglement climatique
Citoyenneté de la terre et avenir des enjeux spirituels
Dimanche 5 juillet: Futurs émergents
Comment construire une alternative de pleine humanité aux logiques dangereuses d’une post-humanité? Comment utiliser à bon escient les grandes mutations technologiques actuelles pour les faire servir au bien vivre de tous et non aux fantasmes de toutes puissance de quelques uns? Comment mettre en scène pour mieux les voir et les démultiplier les révolutions tranquilles et positives déjà à l’oeuvre, que ce soit dans les territoires, les réseaux citoyens, les acteurs de l’entreprise…?
Défi climatique et engagement citoyen à toutes les échelles de territoire
L’espace public comme bien commun
Citoyenneté de la Terre et avenir du politique

juillet_2014

Programme 2014 Sous les arbres …
Pour réussir le 21ème siècle !
Explorons comment des nations entières passent de la paix à la guerre. Et surtout comment elles passent de la guerre à la paix.
Vendredi 4 juillet : De la guerre à la paix révélons nos potentialités créatrices

Le 21ème siècle a-t-il tiré les leçons du 20ème siècle ?
Conquérir sa dignité face à l’exclusion et à la précarité : vers une psychiatrie citoyenne 
«Un million de révolutions tranquilles» : sortir de la guerre économique, entrer en coopération !
Samedi 5 juillet : Construisons les alternatives à la peur !
L’art et la culture, voies et voix du «buen vivir»
De la naissance à une re-naissance d’homo sapiens ?… de la venue au monde à l’éducation à la joie ! De la mise en mouvement de l’entièreté affective
«Ça chauffe !» : Sortir du déni, construire l’espérance
La guerre et la paix la parole aux jeunes de 9 à 12 ans mais aussi à tous. «L’ennemi, c’est l‘autre ? » Comment la peur de l’autre engendre les conflits, la violence ? Comment continuer à vivre, avoir des loisirs et créer en temps de guerre ?
Dimanche 6 juillet : Comment se construit l’esprit de résistance et se révèlent les potentialités créatrices?
Diversité des peuples, Unité du peuple de la terre : l’amitié, la fraternité, la convivialité au coeur des enjeux politiques
Développer sa citoyenneté et son pouvoir d’agir : des sociétés civiles aux sociétés civiques
Agriculture durable et souveraineté alimentaire

juillet_2013

Programme 2013 Sous les arbres …
Osons la métamorphose pour Réussir le 21ème siècle !
Vendredi 5 juillet : Explorons pourquoi les personnes qui s’investissent dans la préservation du «tissu de vie» immédiat ont en même temps une conscience aiguë des enjeux globaux ?  Pourquoi s’agit il le plus souvent de femmes ?
Appronfondissement Et si nous jumelions des monnaies locales avec les paradis fiscaux ?
Apprenons à consommer durable, responsable et conscient
potentialités créatrices Quel rapport entretenir avec les arbres ?
Comment prendre soin réciproque du végétal et du vivant pour réussir le 21ème siècle ?
Samedi 6 juillet : Conscients de nos interdépendances, quelle contribution apporter à de nouvelles formes de gouvernance citoyenne mondiale par la construction d’une … «politique de l’amitié» ?
Appronfondissement De la politique de l’amitié : Commençons à imaginer une politique dont l’objectif ultime est la philia, c’est à dire l’amitié et le bien commun (Aristote)
Potentialités créatrices Construisons-nous comme biens communs, en sujets positifs de notre histoire
Eveil d’une conscience citoyenne à grande échelle pour «sortir de la servitude volontaire».
Dimanche 7 juillet : Vers une grande fête fraternelle pour 2014 - 2018 et le désir d’humanité
Potentialités créatrices Villes et territoires en transition et en biens communs, vers quels futurs émergents ?
Construisons une économie circulaire, intelligente et bienveillante
Appronfondissement Initiatives et engagements citoyens

juillet_2012

Programme 2012 Sous les arbres …
Osons la métamorphose !
inventons la transition et apprenons la résilience comme alternatives au chaos
Vendredi 6 juillet : Henryane de Chaponay, Traversée du Siècle et du Monde

Appronfondissement Construire la résilience
Construction de désaccords féconds Social business et lutte contre la misère
Économie verte
Agora des potentialités créatrices Résistance créatrice
Samedi 7 juillet : Tissage de liens et résaux des Dialogues en humanité.
Approfondissement Les territoires en transition
Construction de désaccords féconds «C’est plus grave que ce qu’on vous dit… mais on peut s’en sortir ! les 15 solutions à la crise économique à appliquer d’urgence»
Potentialités créatrices Transition vers un nouveau pacte social et climatique
Dimanche 8 juillet : Des expériences exemplaires, invitées sous les arbres à Lyon, pour un universel réconcilié. Avec le patronage de l’UNESCO, vers un passeport universel à partir des oeuvres vies de Rabindrânâth Tagore, Aimé Césaire, Pablo Neruda
Approfondissement A partir d’expériences exemplaires, leurs réussites et leurs tâtonnements, construisons un universel réconcilié, avec le patronage de l’UNESCO
Construction de désaccords féconds Revenu maximal acceptable, admissible, autorisé
Potentialités créatrices Comment accompagner la métamorphose ?

juillet_2011

Programme 2011 Sous les arbres …
Pour une politique de l’humanité : quelle France et quelle Europe à l’oeuvre?
Devenons artistes de nos vies et faisons de la planète un chef d’oeuvre collectif
Vendredi 1 juillet : Le monde et la politique de l’humanité
quelle politique de l’humanité ?
Samedi 2 juillet : L’Europe au service d’une politique de l’humanité
L’Europe et l’Afrique au service d’une symbiose des civilisations.
Alternatives à l’économie casino
Potentialités créatrices et Europe, territoire en transition
Dimanche 3 juillet : La France au service d’une politique de l’humanité
Approfondissement : Réussir les rendez vous de 2012
Débat : construction de désaccord autour du thème : Sortir du Nucléaire ?
Potentialités créatrices et France, territoire en transition : nouvelles approches de la richesse et du pouvoir

juillet_2010

Programme 2010 Sous les arbres …
Construisons le bien vivre approfondir le croisement des défis sociaux et culturels avec le défi écologique
Vendredi 2 juillet : Le pays dur ou Le pays brut représente la société d’aujourd’hui. Mais pourquoi çà ne va pas plus mal ? Alors que beaucoup de richesses fondamentales ne sont toujours pas prises en compte, Comment des résistances créatrices et des initiatives sont-elles déjà mises en route ?
«Chercher à dominer l’autre, c’est se détruire soi-même» disent les indiens Kogis
«Le métier de TF1 c’est de vendre du temps de cerveau humain disponible»
«Il existe une guerre des classes, c’est un fait, mais c’est ma classe, la classe des riches, qui mène cette guerre et nous sommes en train de la gagner» a dit Warren Buffett, l’un des plus grandes fortunes du monde. Construire le conflit comme alternative à la violence et à la deséspérance.
Samedi 3 juillet : Le pays doux «le bien vivre «: Le pays doux correspond à notre imaginaire, à ce que nous imaginons possible, à notre représentation du bien vivre ensemble, du mieux être. Dans ce pays, on prendrait en compte l’économie du vrai don pour retrouver une logique de confiance. Comment ce pays déboucherait sur une qualité de vie pour tous ? Une vision transformatrice ?
«Une autre façon d’échanger»
«L’enjeu du féminin des femmes et des hommes, ou la féminitude, voie de renouveau du masculin?»
«Contribuer à un monde plus juste et sans pauvreté»
Dimanche 4 juillet : Le pays (hy)bride est le pays de l’expérimentation anticipatrice.
«Education, education populaire, carrefours des savoirs «, tous apprenants ?
«Relevons le défi climatique»
«L’Afrique hier, aujourd’hui, demain: Histoire et Mémoire, Cultures et Religions, Construction des États de droit et de l’Union»

juillet_2009

Programme 2009 Sous les arbres …
Pourquoi cette crise (écologique, économique, financière, sociale, systémique) est-elle une manifestation de non-solidarité ? Faut-il corriger les causes ou simplement garder l’espoir que cela va repartir comme avant ?
Vendredi 3 juillet : Apprenons et osons la solidarité et construisons une politique et une économie du mieux être

Entreprendre plus humainement : comment l’entreprise construit du mieux être ?
Comment le changement climatique nous oblige à construire la solidarité ?
Préserver les Biens communs de l’humanité
Samedi 4 juillet : Comment dépasser la crise et transformer des verrous actuels en leviers?
Pour un pacte civique
Santé, changement et mieux être
Comment aller à l’essentiel ?
Dimanche 5 juillet : Construire une solidarité durable et globale ; quelles initiatives?
Etre nous même le changement que nous proposons
Vivre le temps et revisiter nos mémoires pour construire l’avenir
«La beauté sauvera le monde» nous dit Dostoievski

juillet_2008

Programme 2008 Sous les arbres …
Parc de la Tête d’Or (Lyon) Crise-financière Crise-écologique
Vendredi 4 juillet : Repérons les utopies d’hier qui sont devenues les réalités d’aujourd’hui
Réhabiliter l’utopie d’un « Humanisme radical »
Confronter nos utopies pour susciter des désaccords féconds
Samedi 5 juillet : Renouvelons notre imaginaire et repérons les potentialités créatrices
Repérer les réseaux, les initiatives personnelles et collectives, et les faire communiquer
Encourager la fécondation du cognitif et de l’imaginatif
Tisser le lien entre le monde qui meurt et celui qui renait
Dimanche 6 juillet : Construisons le Récit de demain / Construisons une politique de l’humanité
Partir du texte « Sortons du mur »
Faire de l’art de vivre un enjeu politique.
Conjuguer le principe d’espérance et le principe de responsabilité

juillet_2007

Programme 2007 Sous les arbres …
Parc de la Tête d’Or (Lyon) Les couleurs grimpent aux arbres
Le thème est «Vivre ensemble», nous revenons aux 7 thèmes de réflexion à l’origine.
Ces thèmes sont regroupés pour n’en former plus que trois.
Vendredi 6: le défi écologique,
ou construire sa vie (production, consommation…) par un nouvel art de vivre
Samedi 7: les logiques de paix,
ou construire des logiques de paix face aux logiques de guerre (économiques, sociales, militaires, culturelles, religieuses, …).
Dimanche 8: le défi démocratique,
ou construire des espaces de qualité démocratique face aux logiques autoritaires.

juin_2007 Ecofestival de Chardenoux Des rencontres avec des spécialistes de diverses techniques écologiques sur de nombreux stands (architecture, chauffage, isolation, eau, matériaux,…), plusieurs conférences : Pr Dominique Belpomme (Cancérologue), Serge Orru (Directeur du WWF-France), Pierre Rabhi, Jean-Marie Pelt… avec nos amis et partenaires de travail (Nef, Kokopelli…), diverses O.N.G. avec lesquelles nous collaborons (Voix Libres, Terre et Humanisme…), les représentants de structures régionales d’écologie pratique (HEP, CAPEN 71, Biolopin…) ainsi que diverses associations régionales ayant des activités de nature humaniste.
octobre_2006 Forum pour une Mondialisation Responsable
Le forum est organisé par La Ville de Lyon, Le Grand Lyon et la Région Rhône-Alpes, et donc présidé par le maire de Lyon Gérard Collomb, et le président du Conseil Régional Jean-Jack Queyranne.
juillet_2006 5ème édition des Dialogues en humanité:
«Dialogues Sous les arbres 2006» en hommage à Afrique(s)…
Dans le Parc de la Tête d’Or (Lyon), les «Dialogues en humanité» prennent place dans l’évènement piloté par la ville de Lyon, «Sous les arbres…». Cela permet de toucher un public plus vaste et d’offrir la démarche des «Dialogues» au grand public.
décembre_2005 4ème édition des Dialogues en humanité:»Des raisons d’espérer»,
au cœur de la Fête des Lumières a accueilli près d’un millier de personnes
  programme des raisons d’espérer
  réactions aux raisons d’espérer
  compte-rendu des raisons d’espérer
avril_2005 BioVision 2005
Rencontres des sciences du vivant à Lyon.
mars_2005 Rédaction d’une contribution écrite de la démarche des Dialogues en humanité, diffusée afin d’alimenter le débat lors du forum mondial des sciences du vivant «BioVision».
  La révolution du vivant,
  Ateliers Révolution du vivant
2004-2005 Apprendre à éduquer Dialogues pour l’Environnement
Cycle de conférence Millénaire 3 – Lyon
décembre_2004 Dialogues pour l’environnement
Salon Pollutec – Lyon
  Programme Séminaire Pollutec
2004 Dialogues pour la Paix
Rencontre pour la Paix entre Israël et la Palestine
2003-2004 Humanité en péril, Humanité en devenir
Cycle de conférence Millénaire3 – Lyon
  humanité en Péril
décembre_2003 Dialogues sur la société de l’information Sommet des Villes et des Pouvoirs Locaux sur la Société de l’information 2003
  Programme Droits humains et société de l’information
  Discours d’ouverture Société de l’information
  Discours de clôture Société de l’information
mai_2003 Séminaire inaugural, Couvent de la Tourette
cycle de conférence Millénaire3 en mai 2003
Intervention de Monsieur Gérard Collomb Président du Grand Lyon, Propos introductif Au séminaire préparatoire aux Dialogues en humanité 2003
  Intervention de Gérard Collomb
Intervention de Patrick Viveret 2003
  Intervention de Patrick Viveret
Février_2002

Après l’organisation des Dialogues pour la Terre à Lyon avec Mickael Gorbatchov en février 2002; Rencontre, lors du sommet mondial sur le développement durable à Johannesburg, des créateurs des «Dialogues en humanité»: Patrick Viveret, philosophe, Gérard Collomb, sénateur maire de Lyon et Président du Grand Lyon, Geneviève Ancel, conseillère technique au cabinet du Président du Grand Lyon pour le développement durable et Hugues Sibille, directeur délégué (adjoint du Président) en charge de l’économie sociale et des collectivités territoriales au Crédit Coopératif.

 

Infos pratiques

Infos pratiques dialogues dim 26/01/2020 - 16:02

Pour qui ?Prendre Le Temps Elyx.jpg

Les Dialogues s’adressent à tous sans exception: enfants, adultes, parents, artistes, militants associatifs, chefs d’entreprises, citoyens du monde…
L’accès est gratuit et sans inscription.

Quand ?

Les 3, 4, et 5 juillet 2020, de 10am à 10pm (heure de Paris) 

Où ?

Dans votre canapé, votre hamac, votre endroit préféré de la maison ou… au pied d’un arbre, seul ou en petit groupe

En vous connectant sur internet à partir de ce site

Comment participer? 

A partir de la page programme en cliquant sur l’activité qui vous intéresse. Vous trouverez alors un descriptif et un lien vers la «salle» qui vous attend à l’heure indiquée! Selon le type d’activité, vous pourrez y accéder directement à partir de votre navigateur internet ou en installant le logiciel complémentaire si vous n’en disposez pas encore. Pour des explications techniques complémentaires, c’est ici

Les temps de chaque journée

Pour les habitués des dialogues sous les arbres, c’est presque pareil… 

De nombreuses activités sont proposées… De quoi générer certaines frustrations puisqu’on ne peut pas tout suivre en même temps! Mais pas de souci, lâchez tout, prenez le temps, vous pourrez revoir le reste plus tard sur ce site en rediffusion libre

10am › 11am Le temps du lancement. [temps commun] Présentation intergénérationnelle et interculturelle de la journée !

11am ›12pm Le temps des témoignages de vie. [temps simultanés] De la nourriture pour nos débats, nos propres parcours de vie ! En fonction des grandes thématiques de la journée, plusieurs personnes prennent le temps de nous partager leurs expériences, leurs compétences, leurs pensées. Les témoignages sont suivis d’un temps de questions – réponses. Les plus fervents peuvent en suivre plusieurs en les enchaînant !

12pm › 12:30pm  Temps artistique Retrouvez les artistes du programme pour partager un moment de musique, de danse, de chante…

Entre 12:30pm ›3pm Le temps des « ateliers du sensible ». [temps simultanés] Des activités pratiques, ludiques, sensibles, artistiques, proposés par de multiples associations et des artistes, pour aborder le dialogue autrement ! Là aussi, les plus fervents peuvent en suivre plusieurs en les enchaînant !

3pm› 4:30pm Le temps des « Agoras ». [temps simultanés] Plusieurs espaces en simultané seront les lieux de l’échange. Autour des «passeurs d’humanité» du monde entier (Brésil, Inde, Népal, Europe, Maroc,Tunisie, Algérie, Bénin, Mali, Ethiopie, Sénégal, Cameroun, RDC, Centrafrique, Chine, Japon, Australie, Canada, …) couvrant un champ particulier de la question humaine (sciences, arts, spiritualités, philosophie, politique au sens large), chacun sera invité à venir nourrir, à partir de son expérience personnelle, un débat touchant une problématique humaine essentielle. Comme pour la palabre, à l’africaine, il sera développé un thème précis, en lien avec le thème global de la journée.

4:30pm › 5pm Le temps de la respiration artistique C’est le moment de sortir des réflexions mentales et profiter d’un moment de musique, de danse et de joie !

5pm › 6:30 Le temps de la coopération ! [temps simultanés] Après les espaces de discussion, place à la construction d’actions ! Les multiples partenaires des Dialogues proposent des pistes d’actions concrètes et des coopérations possibles sur les défis du jour.

6:30pm › 7pm Pause ! Si vous avez tout suivi, il est temps de laisse se reposer les yeux… et les neurones ! On se retrouve après l’apéro, les applaudissements à la fenêtre, les nouvelles des voisins en direct, le grignotis du soir… Si vous n’en avez toujours pas eu assez, vous pourrez toujours assister à plus de temps artistique, de partage, de joie.

7pm › 8pm Temps artistique Profitez du partage des artistes dans le programme !

8pm › 10pm Ciné-Dialogues ! [temps commun] Le temps d’un film diffusé en exclusivité pour les dialogues suivi d’un temps d’échange avec le ou la réalisateur.trice.

Au delà… ça ne dépend plus de nous !

 

Dialogues et entreprises

Dialogues en humanité vise à favoriser le développement de collaborations et de projets pour un développement local et international durable et humaniste. Dans ce but, la démarche rassemble les acteurs des entreprises, des institutions et des associations.

Chaque année, ateliers et agoras se succèdent pendant trois jours au Parc de La Tête d’Or. Ils sont l’occasion pour les entreprises de mettre en vue leurs actions en matière de responsabilité sociale et environnementale.

La préparation de ces rencontres s’effectue tout au long de l’année.
L’organisation d’un atelier constitue un «projet commun», autour duquel l’entreprise peut mobiliser ses services internes, des organismes partenaires, des fondations, associations, etc.

D’année en année, les entreprises qui participent régulièrement à l’organisation d’un atelier semblent acquérir une certaine expérience. Elles mobilisent des partenaires actuels ou potentiels de plus en plus éloignés, allant jusqu’à s’appuyer sur la notoriété lyonnaise pour solliciter des acteurs étrangers, avec lesquels elles souhaitent développer des relations.

 

Espace Média

Espace Média dialogues ven 27/03/2020 - 11:07

Communiqués de presse

Save the date

Il s’agit du texte envoyé au grand Lyon, annonçant le changement de format des Dialogues
Titre du communiqué général
(en cours)

Pour construire le monde qui commence

Faisons grandir les dialogues partout dans le monde!

La période singulière que nous abordons est souvent présentée comme un inquiétant mélange de crise sanitaire, économique, sociale et d’urgence climatique. C’est pourquoi l’équipe des Dialogues en humanité comme ses partenaires locaux et internationaux, veulent réaffirmer l’importance fondamentale du dialogue face à la violence, de redire le besoin de débat démocratique face à des pouvoirs autoritaires ou sourds qui cherchent à prendre le dessus. Prendre soin les uns des autres, échanger, apprendre, partager, s’avère plus que jamais nécessaire dans le monde qui commence.

Mais, dans les circonstances actuelles, le rassemblement habituel de milliers de personnes sous les arbres du Parc de la tête d’or à Lyon ne peut évidement pas se tenir. Alors le rendez-vous se transforme en une vaste expérience en ligne!
Bien sûr, nous aimons nous voir, nous parler directement, prendre le temps de nous laisser inspirer par la magie des lieux, profiter des grandes tablées sous les arbres…

Mais cette nouvelle expérience ouvre malgré tout de belles perspectives. L’ouverture sur le monde, dans l’ADN des Dialogues depuis leur création, se trouve ainsi renforcée. Qu’on se trouve dans le vieux Lyon, à Salvador de Bahia, Montréal, Dakar ou Cotonou, dans l’Himalaya ou sur son balcon parisien, tout le monde peut se connecter pour dialoguer!

Alors comment réveiller et élargir notre pouvoir d’agir et notre force citoyenne ? Comment créer des solidarités sans laisser personne sur le bord de la route ? Les intelligences interconnectées et les sagesses du monde conjuguées peuvent-elles nous permettre de grandir en humanité, de réussir l’anthropocène, cette nouvelle ère de l’aventure humaine ?

Le défi ? Changer radicalement de posture, à l’image des pilotes de chasse devenus astronautes. Eux qui avaient une posture de guerre, de domination en surplomb, changent de regard en découvrant notre planète terre depuis l’espace et parlent alors d’émerveillement, du sentiment de fragilité et de responsabilité à l’égard de l’ensemble de l’humanité et du Vivant!

Faisons le pari qu’en apprenant à prendre soin de nous mêmes, de nos compagnons de route en humanité et de nos autres compagnons de vie, nous serons prêts à devenir pour de bon des homo sapiens-sapiens.
Cela vous fait bien envie, mais vous ne savez pas par où prendre les questions?

Le plus simple, c’est d’abord de se relier à celles et ceux qui sont déjà porteurs de cette belle énergie, qui œuvrent déjà pour l’amélioration du monde. Dans la multitude d’activités proposées pendant ces trois journées, il y a certainement de quoi se donner de la force pour repartir œuvrer de son côté!

Interview

Geneviève Ancel, coordinatrice des Dialogues en humanité, propos recueillis par Muriel Scibilia

D’où viennent les Dialogues en humanité ?

Ils sont nés d’un constat lors du Sommet de la terre en 2002 en Afrique du Sud:
bien que les crises sociales, écologiques et autres qui secouent nos sociétés soient produites par les êtres humains, aucun événement international ne traitait de la question humaine en tant que telle. Afin d’inventer une autre façon d’être au monde, de résister et de se relier les uns aux autres, il fallait placer cette question sur le plan politique. Cela cadrait avec la tradition humaniste de Lyon.

Quelles sont les particularités de ce festival citoyen ?

Un premier fil rouge relie les activités multiformes que nous proposons:
il importe d’agir sur nos comportements individuels et collectifs car nous sommes responsables de la plupart des problèmes dont souffre la planète. Or, il n’y a pas de transformation sociale sans transformation personnelle. Autre spécificité, nous invitons au dialogue, pas au débat; c’est-à-dire à l’écoute et l’échange bienveillants. Un dialogue entre «tous les univers», toutes les convictions et toutes les générations. Nous avons aussi opté pour un brassage convivial. Des personnes en grande précarité peuvent échanger sur un pied d’égalité avec des personnalités de stature nationale ou mondiale. Il n’y a pas d’un côté des conférences au cours desquelles des «sachants» parlent à des «ignorants» et de l’autre des activités pratiques ou artistiques.

Comment sont choisis les thèmes de chaque année ?

Par un processus auquel peuvent participer tous ceux qui le souhaitent. Une sorte de laboratoire de la prise de décisions à partir de la diversité. C’est lent ! Le programme 2020 est structuré autour de trois grands axes qui constituent autant de «parcours» thématiques que l’on peut suivre à travers les activités ou croiser à sa guise, ce qui permet de découvrir les diverses facettes d’une thématique ou de faire des liens entre les thèmes:
  • Dites à l’avenir que nous arrivons !
  • Prenons soin de chaque humain
  • Ouvrons de nouveaux horizons

Quel peut-être le déroulé d’une journée dans le parc ?

D’abord le «temps du rien»:
flâner, faire des rencontres… Puis on peut aller à la Roseraie pour faire connaissance et partager les vécus de la veille. On participe à des ateliers, on échange des idées dans une agora, on écoute de la musique ou de la poésie… Au repas on découvre d’autres manières de cuisiner, des produits locaux, de la vaisselle biodégradable ou lavable, etc.

Pourquoi avoir organisé les échanges sous la forme d’agora ?

Les Dialogues ne sont pas une succession de colloques. Ils reprennent la pratique ancestrale de l’arbre à palabre sous lequel on se rassemble en Afrique pour échanger, régler les conflits et préserver le lien social. On réfléchit ensemble sous les arbres du Parc. Être en cercle favorise la circulation de la parole. Des facilitateurs veillent au respect de quelques principes:
simplicité, liberté de propos, écoute bienveillante, respect et égalité de tous devant la question humaine.
«Sous l’arbre à palabre, chacun écoute les autres, dit ce qu’il a à dire  et repart en paix.» 

Pourquoi accordez une telle importance aux activités artistiques ?

En nous offrant une part de leur sensibilité, les artistes nous aident à sortir des cloisonnements et à éveiller notre créativité. Cette année, il y aura plusieurs propositions de danse urbaine, des parcours poétiques et théâtraux.

Quel rapport entre les activités dans le Vieux Lyon et celles du Parc de la Tête d’or ?

Elles sont en lien !
Sous le thème du bonheur, le Festival Vieux Lyon en humanité propose une cinquantaine d’initiatives qui réaffirment les valeurs lyonnaises d’ouverture au monde et aux cultures, de fraternité et de solidarité.

Les Dialogues permettent-ils de développer des réseaux ?

Des réseaux se créent ou se renforcent quand les Dialogues suscitent de nouvelles initiatives ou font évoluer des projets existants. Sans oublier le réseau des Dialogues eux-mêmes qui ont déjà essaimé dans une centaine de villes et pays.

La forme des Dialogues a-t-elle changé au fil des années ?

Elle s’est enrichie. A l’origine, il s’agissait de permettre à des personnes engagées à transformer la société de se retrouver et puiser de nouvelles forces. Désormais beaucoup de citoyens s’intéressent aux thématiques et activités que nous proposons, comme en témoigne la fréquentation en augmentation constante: quelques 10 000 personnes sont passées par le parc de la tête d’or l’an dernier.
Les Dialogues sont ainsi devenus un espace d’échanges gratuit et ouvert à tous partout dans le monde: parents, enfants, curieux, artisans, chercheurs, danseurs, ouvriers, philosophes, militants, écrivains, étudiants, comédiens, chefs d’entreprises, élus, poètes et danseurs.

Dossier d’information

https://dialoguesenhumanite.org/reseau-international/les-nouveaux-collectifs-ci…
https://dialoguesenhumanite.org/nouvelle/les-dialogues-en-humanite-relevent-le-…

Dialogues en humanité : questions-réponses

Qu’est-ce que le festival Dialogues en humanité ?

Dialogues en humanité est un festival citoyen du bien vivre qui se tient à Lyon, au Parc de la tête d’or, le premier week-end de juillet. Même en virtuel ou en ligne, par l’invitation à prendre soin de chaque humain, les Dialogues en humanité proposent régulièrement de multiples activités dont le fil rouge est de grandir en humanité et de développer une citoyenneté de la terre, une société du bien vivre. Ce festival est gratuit et la participation est libre.

Comment est né le projet des Dialogues en humanité ?

L’idée des Dialogues en humanité est née en 2002, lors du Sommet mondial de Johannesburg sur le développement durable. La première édition lyonnaise, en juin 2003, a rassemblé 80 invités issus de tous les milieux et de tous les continents. Depuis 2006, pour élargir la démarche, les arbres du parc ont permis de revisiter l’arbre à palabre à l’africaine.

Quel est le but de Dialogues en humanité ?

Créer un espace de dialogue,de réflexion et de coopération dans lequel les invités ou porteurs de solutions, peuvent sortir du sentiment d’impuissance et d’indifférence face aux grands défis auxquels l’humanité est confrontée, pour tisser des liens et faire vivre les multiples initiatives, par la rencontre et le faire ensemble.

Comment le festival fonctionne-t-il exactement ?

Les Dialogues en humanité s’articulent autour d’un programme varié, structuré autour de trois éléments principaux : les agoras en cercle, les ateliers du sensible et les créations artistiques qui rythment la journée. Les agoras sont des moments d’échange bienveillant autour de différents thèmes, qui se tiennent sous les arbres du parc de la Tête d’Or. Quant aux quelques 150 ateliers, il s’agit d’activités ludiques, corporelles, comportementales ou d’initiations artistiques sur des sujets variés, de la peinture aborigène à des méthodes innovantes de recyclage des déchets. 

Quel est l’objectif des Dialogues en humanité ?

Les Dialogues en humanités regroupent chaque année des acteurs de tous horizons pour partager des initiatives porteuses de changement et construire une citoyenneté fraternelle. Notre ambition est de découvrir ce qui fait obstacle à la bienveillance, à l’équité, à la justice, à la paix mais aussi de préserver le climat. Ce festival abonde d’incitations à réfléchir et dialoguer sur les questions essentielles ou d’actualité qui interrogent qui nous sommes et comment les individus et communautés structurent les rapports entre eux et avec la nature. Il permet de découvrir de multiples initiatives prises dans divers pays sur tous les continents pour construire un monde plus équitable.

Quelle dimension internationale ?

Depuis 2009, l’essaimage a gagné HEM Rabat au Maroc, Fireflies à Bangalore en Inde, Salvador de Bahia au Brésil, Genshagen près de Berlin en Allemagne. Et, depuis, d’autres personnes sur différents territoires lui donnent vie: à Addis Abeba et Dire Dawa en Ethiopie, Porto Novo, Ouida, Cotonou au Bénin, Lomé au Togo, Bangui en Centrafrique, Abou Gosh, Foz do Iguaçu, Rio de Janeiro, Terra Mirim, Itacaré au Brésil,  Hammamet, Tunis, Villeurbanne, Festival D’art et D’air Lyon La Duchère, Festival des Passants Place Bahadourian à Lyon, Vieux Lyon en humanité, Défistival à Paris, Prato près de Florence en Italie, Bruxelles, Londres, Barcelone, des lieux plus ruraux comme à Le Pradier près de Moutiers, Saint Boingt, Les Monts de la Madeleine, ou plus urbains comme à Voiron, Grenoble, Strasbourg, Bischheim, Roanne, Seattle, Boston, Montréal, Tombouctou au Mali; Chandigarh, Auroville, Pondicherry, Kabini près de Mysore, Genève Yerevan, Oran; également au coeur d’universités et d’entreprises au management humain

Nous nous inspirons d’autres initiatives comme le Collectif richesse, Meeting Rivers, Pipaltree et Climate South Asia, Brecho Eco Solidario, Akademie Unter den Baümen, Une âme pour la mondialisation, Cultivando Agua Boa, mais aussi le Forum Social Mondial depuis Porto Alegre, Bellem ou Mumbai, Viral Open Space, Archipel citoyen Osons les Jours Heureux, Tavola de la Pace, Agora des habitants de la Terre, AfTerre, Négawatt, Sadhanaforest, Mains d’Oeuvres, Pluriverse

Une équipe internationale au service des Dialogues

Présentation des stagiaires

Pour préparer cette 20e édition en ligne, nous avons constitué une équipe d’étudiants stagiaires, venus d’Italie, des Etats-Unis et de France ! Une équipe motivée, dynamique et investie qui travaille en lien avec une centaine de bénévoles à travers le monde.

Alexa Pugh, américaine, a décidé d’étudier à Lyon après une formation en politique internationale à l’université de Princeton. Coup de foudre avec la France, ses pratiques culturelles et sociales. Installée depuis trois ans dans la capitale des Gaules, elle a tissé des attaches avec différents secteurs de la société. D’où sa décision de prendre en charge la gestion des relations entre l’équipe des Dialogues et ses partenaires publics et privés, comme le réseau des bibliothèques municipales et la péniche du val de Rhône (qui héberge les participants aux Dialogues et anime un atelier).

Le drapeau italien à l’honneur. Du jamais vu dans la composition de l’équipe des Dialogues, d’ordinaire très hétéroclite, trois membres sur six viennent de la péninsule.

Stefano Fatica vient de Turin où il fait son Master 2 en économie et management international. Rugbyman depuis l’âge de 16 ans, il a appris à travailler dur sans jamais abandonner car, pour reprendre les propos de Che Guevara, « celui qui se bat peut perdre, celui qui ne se bat pas a déjà perdu ». Dans l’équipe, Stefano est responsable de la gestion des ateliers du sensible.

C’est tout naturellement que Sofia Mangano, passionnée de breakdance et de hip-hop, s’occupe d’identifier, de contacter les artistes et de gérer comment ils peuvent s’insérer dans le programme des Dialogues. Une bouffée d’air frais pour elle qui suit un Master 2 en commerce extérieur à Lyon.

Dernière Italienne du groupe, Federica Calabrese. Séduite par son séjour en Hongrie où elle a étudié les relations internationales, Federica a voulu poursuivre son expérience d’une vie à l’étranger, décidant d’obtenir un Master en commerce extérieur en France. Parmi ses passions, la musique et la photographie. Aux Dialogues, elle en profite aussi pour améliorer son français, à travers son travail dans le domaine de la communication et dans ses relations avec les jeunes activistes qui se battent pour le climat et les droits sociaux.

L’Italie est aussi présente à travers Morgane Caire, qui a passé un an à l’université de Turin, où elle a obtenu une double licence en management et langues étrangères. Dans le cadre des Dialogues, elle est chargée de l’organisation de discussions sur différents thèmes, qui se déroulent sous les arbres du parc de la Tête d’Or (les agoras). Morgane aime lire au soleil et cuisiner des pâtisseries.

Étudiante en dernière année à Sciences Po Lyon, Margot Trémolières voue une vraie passion à tout ce qui concerne le monde arabe. Elle est aussi férue de documentaires animaliers et de biologie. Membre d’une association qui se consacre à la diffusion des principales valeurs européennes, elle a l’habitude de gérer les aspects logistiques évènement. Outre la communication, elle s’occupe de l’hébergement et de la logistique.

Dernière arrivée parmi les stagiaires, Nolwenn Travert complète l’équipe communication. En deuxième année de DUT information et communication à l’IUT de Lannion, en Bretagne, Nolwenn a rejoint les Dialogues en télétravail, preuve d’une grande capacité d’adaptation.

Des participants à la Une

À garder si on produit de brèves présentations de certaines « figures » des Dialogues comme Emma la clown ou la Diva des quartiers

Photos

Liens vers le cloud.

Attention : sélectionner une série de photos pertinentes, les dater et les légender (lieu, nom et fonctions des personnes), sinon elles sont inutilisables par les journalistes

Vidéos

Chaîne Youtube : https://www.youtube.com/user/Dialoguesenhumanite 

Logos, affiches

http://cloud.dialoguesenhumanite.org/ws-default/Logos-Dialogues-en-humanite
http://cloud.dialoguesenhumanite.org/ws-default/2020-photos-communication
http://cloud.dialoguesenhumanite.org/ws-default/Presse-Photos-Dialogues-en-huma…

Réseaux sociaux

Facebook : https://www.facebook.com/Dialoguesenhumanite
Twitter : https://twitter.com/humandialogs
Instagram : https://www.instagram.com/dialoguesenhumanite

 

Ancien Espace Presse
http://2019.dialoguesenhumanite.org/meetup/48/espace-media
http://2014.dialoguesenhumanite.org/page/23/espace-presse